Test - Killer Instinct

«Maître du Dojo je sortirai, l’Ultra pour te terrasser j’utiliserai» , - 8 réaction(s)

Nous allons opérer ce petit os

Le mode Dojo est un des plus importants. Il est le tutoriel qui va nous permettre d’apprendre et d’acquérir toutes les techniques de combats, du moins d’essayer car ce n’est pas toujours évident. Il est découpé en 2 parties, une pour les bases et l’autre pour les avancées. Chacune de ses parties contiennent 16 leçons. Autant les premières leçons sont simples, autant on commencera à rencontrer des difficultés avant d’arriver aux avancées, selon évidemment notre niveau dans ce type de jeu. J’avoue avoir commencé à galérer à partir de la 10ème leçon, les enchaînements demandés étant de plus en plus complexes et de plus en plus long, à retenir. Sanju, en vil fennec qu’il est, avec qui j’avais testé le jeu lors de notre journée à l’Xbox One Hôtel, avait déjà remarqué cette faiblesse et en avait largement profité pour rétamer mes persos durant nos combats, à base de Combo-Breaker, d’Ultra ou encore d’Endokuken, les uns à la suite des autres. Comme dirait l’autre : Je suis trop vieux pour ces conneries. Cependant, je ne désespère pas de lui coller sa pâtée.

Avec moi, pas besoin de dentiste !

Le dernier mode disponible est l’entraînement. Ici, après avoir choisi son adversaire, on travaille les techniques apprises, afin d’avoir une maîtrise parfaite du personnage utilisé et on peut aussi observer les coups qui font le plus mal. Pour accéder à la liste de tous les coups spéciaux de chaque personnage, on passe via la touche menu. On peut ainsi tenter d’apprendre par coeur tous les combos : Openers qui débutent un combo, Linkers pour les continuer, ou encore les Enders pour les terminer et infliger un max de dégâts, ainsi que les coups spéciaux. Les combos sont tous basés sur le mouvement du stick gauche, en général un quart de tour, suivi d’une ou plusieurs touches représentant des actions au pied ou à la main. Evidemment, plus on arrive à enchaîner des combos et plus les attaques sont puissantes.

Supreme Victory !

Tu veux toujours mon numéro ?

Outre le fait que l’on trouvera ses archives de combats, avec toutes ses stats et les rediffusions de tous les anciens duels, bien sympa de pouvoir montrer les plus beaux à ses amis de passages. On a également une boutique de Ki, où il est possible d’acheter tous les kits via de l’argent réel, ou des arènes (seulement 6), des skins et des accessoires pour personnaliser ses combattants, avec des KP, monnaie du jeu que l’on gagne à chaque combat effectué.

Un p’tit glaçon pour l’apéro ?

Ces achats nous permettront d’arriver aux combats du Live, paré de nos plus beaux habits et avec nos armes les plus belles et les plus dangereuses. D’ailleurs, pour ce qui est du Live, il y a le match exhibition pour lequel on cherche des adversaires en choisissant le rang, et où nous pouvons héberger une partie et inviter un ami. Puis vient le matchmaking selon classement, dans lequel nous combattons des joueurs de tous horizons, ayant un niveau similaire ou proche du nôtre. Les parties se trouvent sans trop d’attente et ne souffrent d’aucun ralentissement lors des combats. Cependant, il peut arriver de tomber sur des petits malins qui préfèrent quitter avant de perdre, pour garder leur ratio positif. Heureusement, ils ne sont pas trop nombreux ce qui ne ternit pas le côté addictif du titre. Pour finir, c’est également ici que nous trouverons le classement de nos amis, afin de comparer les stats de tout à chacun, histoire de frimer un peu… ou pas.

Bilan

On a aimé :
  • C’est très beau et bien fun
  • Le multi est efficace et stable
  • Pouvoir s’essayer au jeu grâce au Free to Play
  • Les classic gratuites, pour l’achat de l’édition Ultra
On n’a pas aimé :
  • Seulement 6 persos actuellement (8 en 2014)
  • 6 arènes c’est peu
  • Le Free to Play risque de rendre le jeu cher
Une remise au goût du jour réussie

Ce n’est pas chose facile que de reprendre une suite, de nombreuses années plus tard, surtout lorsque cette dernière était la création d’un studio renommé tel que Rare, mais les développeurs de chez Double Helix Games ont su y faire. En effet, ils nous livrent là un jeu graphiquement plutôt bien adapté aux goûts du jours, qui tourne sans problème de framerate et avec lequel on s’amuse bien et passe d’agréables moments, tant en solo qu’en multi. Par contre, on regrettera que le jeu soit si peu fourni en personnages et arènes, mais les nostalgiques apprécieront les versions classique de Killer Instinct. Quant au montant auquel reviendra le jeu dans son ensemble, au fur et à mesure des rajouts et nouvelles saisons qui arriveront, avec cette version Free to Play, seul l’avenir nous dira s’il sera raisonnable ou excessif. Pour l’instant, je retourne me marrer à filer des coups de tatane à Glacius.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Killer Instinct

PEGI 18

Genre : Combat

Éditeur : Microsoft

Développeur : Double Helix Games et Iron Galaxy

Date de sortie : 22/11/2013

Jeu de lancement Xbox One

Prévu sur :

Xbox One

8 reactions

avatar

rokoloko

17 déc 2013 @ 20:16

Boycott massif des free to play !!!

Microsoft ou l’art de se tirer une balle dans le pied au lieu de profiter de cette licence...désolant :-|

Jarel

Rédaction

17 déc 2013 @ 21:04

Il ne faut pas exagérer aussi. Le jeu permet gratuitement de bien maitriser un perso et de s’acharner en ligne et en local pour débloquer beaucoup de contenu.

Ce Killer Instinct là est vraiment très plaisant.

avatar

Xiu’

17 déc 2013 @ 21:23

Ce jeux n’est absolument pas un free to play. Ce n’est qu’une grosse demo, dont on peut parfaitement se satisfaire si on veux juste faire mumuse de temps en temps, ou bien acheter le jeux complet à 20 euros, comme on pourrai le faire avec n’importe qu’elle jeux XBLA sans que ça tourne au scandale. Faut arrêter de crié au loup pour tous et rien, les micro-transactions dans Ryse ou Forza sont bien plus choquante, et encore, on est jamais forcé de les utiliser.

Darkpimp94

19 déc 2013 @ 09:53

Tout a fait d’accord c’est un jeu très plaisant voir carrément délirant pour 20euros.

La rotation des persos est peut etre trop longue, 1 mois c’est tout de même très long, et le contenu des modes de jeu encore limité mais c’est le concept c’est un jeu qui va s’étoffer avec le temps ce qui est une très bonne chose !;-)

YUNCHONG

19 déc 2013 @ 10:29

Perso étant un fan de Killer instinct la question du free to play ne sait même pas posé. J’ai pris la version à 20€, car la version supérieur enlevais le plaisir de débloqué les costumes et arène. Le jeu est vraiment très très bon. Je trouve qu’ils ont réussi à garder les lettres de noblesse de se titre. Même si à mon gout certains relooking de perso est un peu raté (Glacius par exemple)

avatar

rokoloko

19 déc 2013 @ 13:04

Je veux bien que le jeux soit cool mais rien que le terme « free to play » me refroidit !

Surtout quand je pense aux premiers DLC sur 360 qui étaient a 400 ou 800 msp et aujourd’hui on a des packs allant jusqu’à 2400 msp, qu’en sera t-il des free to play dans 4, 5 ans !?

Perso j’ai reçu le code pour avoir le jeu alors je le prendrai mais le contenu est vraiment léger en 2013... bon fights à tous ;-)

ZanKiK

19 déc 2013 @ 20:04

Quel plaisir ce jeu , au debut un peu dubitatif mais finalement excellent !!!

Gamertag : ZanKiK

kamil

23 avr 2014 @ 03:51

ce jeu donne la sensation bizarre d’un jeu vraiment plaisant mais pourri en même temps j’avait jamais senti sa au par avant si ils avait fait mieux, plus et qu’il aurait pas donner l’impression de se faire avoir par une annonce faite depuis longtemps du jeu comme étant gratuit quand dans le font c’est un simple démo qui donne une ouverture restreinte par deux add-on a 20$ ou 40$ pour toujours avoir l’impression de jouer a un démo le jeu aurait surement était un incontournable si il avait fait mieux et si il n’avait pas fait la promesse d’un jeu gratuit