Test - Borderlands : Secret Armory of General Knoxx

«La cerise sur le gros gateau» , - 1 réaction(s)

Borderlands s’est vite imposé comme LA grosse surprise vidéoludique de la fin d’année 2009. Dès sa sortie, les développeurs, la sympathique équipe de Gearbox, nous promettaient un lot de DLC à venir pour prolonger l’expérience de jeu, et force est de constater qu’ils ne mentaient pas. Le premier DLC de Borderlands mit tout le monde d’accord et s’imposa comme un des meilleurs disponibles tous jeux confondus, rien que ça. Le deuxième laissa un arrière-gout un peu plus mitigé faisant office de simple mode de jeu supplémentaire mais on pouvait constater que Gearbox ne prenait pas les joueurs pour des pigeons, les deux extensions de Borderlands étant à l’image même du jeu : extrêmement soignées. L’armurerie secrète du général Knoxx reste dans la droite lignée des précédents contenus et nous propose de nous replonger dans les terres arides de Pandora de fort belle manière.

Du sable et du bitume

C’est à la suite d’un appel de détresse étrange provenant d’une jolie « ninjette » que vous allez partir enquêter sur l’étrange général Knoxx. Un gradé de la Lance Ecarlate qui a massacré du monde un peu tout partout dans l’univers et qui, à son grand désarroi, est en train de finir sa carrière sur Pandora dans une usine d’armement relativement immense. Vous vous rendez donc à la jonction de T-Bone, une sorte de ville routière suspendue au-dessus d’un désert balayé par les vents. Au programme de ces réjouissances, vous aurez à parcourir 7 grandes zones dont deux intérieures et principalement construites autour de grands axes autoroutiers. Même si L’armurerie secrète du général Knoxx est moins dépaysante que l’île du Dr Ned on ne peut que tomber le chapeau devant le soin tout particulier apporté aux décors -somptueux- et à l’ambiance générale de cette extension.

Rien que ce petit voyage vaut le détour, un détour que vous aurez le loisir de faire via les trois nouveaux véhicules mis à votre disposition dont un qui vous permettra, enfin, de vous déplacer à 4 en même temps. Dommage qu’ils ne soient pas disponibles aussi en dehors de cette extension et dommage aussi que certains trajets, très longs ne puissent pas toujours être faits en voiture. Vous aller devoir faire de longs voyages avant d’arriver à certains lieux et l’absence de téléporteur ne facilitera pas la chose. Très frustrant par moments, même si cela s’arrange en partie en cours de jeu. Mais bon, l’armurerie secrète du général Knoxx ne vous proposera pas que du tourisme. Loin de là même.

Du sang et 11 niveaux

LA grosse nouveauté de cette extension, celle qui fera chavirer vos petits cœurs de joueurs et vous fera dépenser les modestes 800 pts qu’elle réclame, cette grosse nouveauté donc est la fin de la limitation au niveau 50 pour vos personnages. En effet, vous n’allez pas pouvoir gagner 10 niveaux mais 11 ! Un gratuit donc pour autant de points de compétence supplémentaires à attribuer. Et vous en aurez besoin. Oh que oui !

Vous frimiez comme des malades avec votre pauvre niveau 50 et vos belles armes toutes rutilantes ? Eh bien apprêtez vous à souffrir pour vos premières heures passées à T-Bones. Les soldats de la lance écarlate, les gnomes et les drones ne vous laisseront pas une minute de répit. Et ils font très mal les bougres ! Un petit conseil toutefois, n’oubliez pas de vous équiper de votre plus belle arme corrosive avant de débuter, cela vous économisera des sous.

Des armes, des armes encore des armes et de la chair à canon

Passé ce début un peu brutal, l’armurerie du Général Knoxx vous réservera pas mal de surprises, dont, en plus des trois nouveaux véhicules, une bonne vingtaine de quêtes annexes, quelques nouveaux adversaires dont des araignées particulièrement agressives et des méchas de la lance écarlate (plus impressionnants que réellement coriaces), des boss sympathiques, un boss caché invulnérable (pour le trouver suivez les flèches), une nouvelle arène assez bien agencée et une quête relativement longue et intéressante. Comptez à peu près 7 à 8 heures de jeu pour faire le tour de toute l’extension. Avouez que vous en aurez déjà pour votre argent ! Mais ce n’est pas tout !

Qui dit 11 niveaux de plus, dit aussi arsenal de fou furieux adapté ! Et là je vois vos yeux s’écarquiller comme des merlans en pleine extase. Vous n’avez pas tort car, en effet, vous allez avec cette extension renouveler entièrement votre arsenal et ce de fort belle manière. Pour ma part, j’ai doublé la capacité de mon bouclier, rien que ça, cela redonne le sourire à un soldat déprimé. Vous aurez aussi la possibilité de tomber sur des armes ultra rares, nommées armes Perles. Ces armes là sont encore plus rares que les oranges et sont d’autant plus puissantes. Autant vous dire que si vous tombez sur une de ces petites pépites, vous allez surement en tomber amoureux dès la première cartouche tirée.

Bilan

Du bonheur, tout simplement

Non seulement Borderlands est la surprise vidéoludique de 2009 mais en plus il décroche le titre du jeu possédant les meilleures extensions. Un rapport qualité/prix indéniable qui prolonge l’expérience de jeu de fort belle manière et ce pour seulement 800 pts. L’armurerie secrète du général Knoxx est l’extension la plus aboutie, même si elle est moins dépaysante que l’ile du Dr Ned, les 11 niveaux supplémentaires, son challenge relevé et son arsenal rehaussé en font une extension de premier choix. Tout simplement indispensable pour tous les joueurs qui ont apprécié Borderlands. Et un grand merci à Gearbox pour nous proposer des extensions d’une telle qualité. Vivement la prochaine.

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Borderlands

Genre : FPS

Éditeur : 2K Games

Développeur : Gearbox Software

Date de sortie : 23/10/2009 (Europe)

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

1 reactions

Caporal Taggart

28 mar 2010 @ 01:17

Même si je préfère l’ile du Dr Ned, ce DLC n’est pas mal du tout.