Test - Borderlands : La révolution des claptraps

«Un DLC sans ambition» , - 3 réaction(s)

Borderlands est un excellent jeu sorti fin 2009 par Gearbox, avec depuis trois DLC qui sont venus compléter cet univers de différentes façons. Plus ou moins indispensables, ils étaient néanmoins tous de qualité et apportaient quelque chose d’intéressant au joueur. Puis arriva La révolte des Claptraps ...

Quatre heures de déjà-vu

La quête principale vous prendra quatre-cinq heures de jeu maximum (deux joueurs niveau 61 en coopération), avec quelques rares quêtes secondaires qui n’apportent rien de bien intéressant. Quatre ou cinq heures durant lesquelles vous allez contrecarrer les plans d’un claptrap révolutionnaire pour aider la compagnie Hyperion. Vous traverserez quelques environnements assez quelconque malgré quelques passages sympas, et vous combattrez une myriade d’ennemis qui reprennent presque tous les adversaires connus de l’univers de Borderlands, légèrement modifiés en apparence car re-conditionnés façon claptrap. Quelques boss seront aussi de la partie mais, encore une fois, il s’agit ni plus ni moins de versions reliftées de personnages déjà rencontrés auparavant. Bref, on avance sans grande motivation, et on chasse les différents coffres en se disant qu’un nouveau DLC implique généralement de nouvelles armes plus puissantes. Peine perdue, si vous avez déjà amassé quelques joujoux dans l’armurerie du Général Knoxx ou en tuant Crawmerax, vous ne trouverez rien d’intéressant (ou alors on n’a vraiment pas eu de chance). Alors quoi, il n’y a vraiment rien à retenir de cette mini-aventure ? Peut-être le point de compétence supplémentaire à débloquer, les trois emplacements de sac à dos, ou alors la petite surprise annoncée dans le descriptif du DLC dans le dashboard ? Non même pas, la surprise se résume à une salle maladroitement remplie de coffres toujours aussi inutiles et à quelques bornes d’achat du même niveau. Heureusement il reste le combat final contre le ninja assassin qui vaut tout de même le détour, et un humour qui risque de vous faire jouer sourire aux lèvres par moments.

Attention, un DLC peut en cacher un autre

Parallèlement à la sortie de ce DLC, les gens bien informés savent déjà qu’un patch gratuit est prévu pour le mois d’octobre. Celui-ci promet beaucoup, avec par exemple de nouvelles armes (que l’on espère intéressantes), une montée des niveaux max (59 ou 69 si vous avez le DLC de Knoxx) et un rééquilibrage du niveau de tous les ennemis, fortement réclamé par les joueurs pour redonner de l’intérêt au jeu et à ses DLC. Ainsi handicapée, La révolution des claptraps risque de vous sembler bien facile, les ennemis se font rusher comme pas permis et seuls les environnements nous invitent à ralentir le pas pour admirer un tant soit peu ce qui nous aura coûté 800 MsP. Même problème au niveau des succès car si vous ne suivez pas un ordre bien établi vous aurez plusieurs succès buggés, et il faudra attendre la sortie de ce même patch pour récupérer vos Gscores. Enfin si vous espériez dépasser le niveau 61, vous verrez des dizaines et des dizaines de milliers de points d’expérience filer sous votre nez, ce qui avouez-le est très frustrant.

Bilan

On a aimé :
  • Quelques éléments humoristiques
  • Ressortir son personnage du placard
  • Le design des claptraps guerriers et l’intro
On n’a pas aimé :
  • Un manque d’inspiration flagrant
  • Aucun intérêt pour les hauts niveaux en l’état
  • Les mignons claptraps écopent du mauvais rôle
Un DLC sorti trop tôt

C’est avec une étrange sensation que l’on ressort de cette pseudo-révolution ; en effet, il s’agit ni plus ni moins d’un pot-pourri des personnages célèbres du jeu, réutilisés de façon maladroite dans une histoire loin d’être captivante. De surcroît, on se voit obligé de tirer sur les claptraps, qui passent ainsi du statut d’excellent symbole humoristique à celui d’ennemi lambda à tuer jusqu’à plus soif. La course à l’XP et à un meilleur équipement aurait pu donner un intérêt non-négligeable à ces quelques heures de shoot mais malheureusement, ou heureusement, Gearbox a préféré garder les meilleures choses pour un patch gratuit qui arrivera courant octobre. Devant une telle situation, on voit mal ce qui pourrait vous motiver à aller aider Hyperion dans l’immédiat, mais si vraiment vous êtes intéressés par ce DLC nous vous suggérons de patienter jusqu’à la sortie du patch pour profiter de ces quelques heures de jeu dans les meilleures conditions.

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Borderlands

Genre : FPS

Éditeur : 2K Games

Développeur : Gearbox Software

Date de sortie : 23/10/2009 (Europe)

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

3 reactions

Caporal Taggart

06 oct 2010 @ 10:37

C’est vrai qu’il casse pas 3 briques mais je le trouve sympa ce DLC. Par contre je dois avoir des armes de merde parce que c’est moi qui me fait roxer la mouille malgré mon niveau 61 fraichement eu (j’ai commencer direct par le parcours 2 bien sur) :’-(. Alors merci de la nouvelle du patch, du coup je vais attendre pour monter de niveau et leurs déboiter la tronche :).

fab95

06 oct 2010 @ 12:43

qui sont venus compléter

feorn

15 oct 2010 @ 22:12

Mignons les clap trap c’est vite dit, le testeur a oublié le plaisir sadique de certains fondus de la gâchette qui aime tirer sur tout ce qui bouge mignon ou pas.