Test - Serious Sam 3 BFE

«BoyFriend Experience» , - 0 réaction(s)

Il y a longtemps de cela, lorsque l’ordinateur surpassait de loin les consoles, deux individus squattaient avec classe l’univers PC. Ces deux individus n’étaient pas comme les autres, puisqu’ils dézinguaient, dans la joie et la bonne humeur, des aliens. Le premier d’entre eux, connu sous le nom de Duke Nukem, passait juste le temps entre deux lap dances et avait la vanne aussi aiguisée qu’un Opinel de première main. Le second, Sam Stone, misait sur son ambiance exotique et son humour. Malheureusement, les années ont passé et le Duke s’est éteint, pulvérisé en fumier bien odorant en tentant de suivre le pas des jeux actuels. Ne restait alors que Sam qui, malgré l’évolution des FPS, préférait conserver son style et son gameplay Old School. Voilà enfin le troisième opus de Serious Sam, qui un an après sa sortie sur PC, déboule à l’instar de ses prédécesseurs sur le XBLA. Mais était-ce bien judicieux de rester collé à une ère désormais révolue ?

Are you fucking serious ?

Voici une petite attaque groupée.

Serious Sam 3 est donc un FPS Old School, tels qu’ils ont été pensés. Ainsi pas de mini-carte, pas d’aide à la visée, pas de planque derrière des abris, pas de zoom à l’exception des armes qui en ont un sur le flingue, pas d’indicateur d’objectif... rien de tout cela. Juste un mec, ses flingues, et une horde de cibles « vivantes » prêtes à se faire bousiller la face. Malheureusement, la fierté, parfois, fait plus de mal que de bien, puisque le jeu n’a pas qu’un gameplay Old School, il en a également les défauts. A commencer par le visuel. Ce n’est pas hideux, mais on ne peut pas vraiment dire que c’est beau. Les décors sont vides, les textures sont pauvres et s’affichent généralement avec un temps de retard ; et encore, lorsque ce ne sont pas les éléments du décor en eux même. Notons cependant quelques effets visuels tout à fait sympathiques. L’aliasing est assez présent et ne montrera pas les plus beaux atouts de Sam pendant que les animations seront on ne peut plus basiques et limitées. La fluidité du jeu est catastrophique, puisque le titre freeze irrémédiablement quelques secondes lorsqu’on utilise une mise à mort (bouton A), et se paiera le luxe de faire de même lorsqu’on tue certains ennemis de manière balistique, ou diverses autres actions (sauvegarde, remporter un succès, tuer plus de 3 ennemis d’un coup...).

Il veut être votre ami et attend une réponse à sa roquette.

Et tout ça, relevé de tearing quasi-permanent sur tout le jeu. L’IA des ennemis n’est pas extraordinaire et chaque type d’ennemi à un comportement particulier qui pourra être facilement anticipé avec un léger temps d’adaptation. Souvent, ils auront la bonne idée de continuer à foncer dans un mur, vous laissant champ libre pour leur aérer bien entre les oreilles. Et en se débrouillant bien, vous pourrez économiser des munitions avec les mises à mort lorsque vous affrontez de petits groupes. Enfin, si les horribles et énervants freezes d’écran casseurs de rythme ne vous font vraiment pas peur. Le jeu offre une panoplie assez variée d’armes (une quinzaine) qui se sélectionnent aisément via le pad de direction. Malheureusement, la visée est tout bonnement catastrophique, puisque totalement imprécise. Certes, c’est une imprécision à votre avantage, puisque même si vous tirez à côté, il y aura de fortes chances que l’ennemi soit quand même touché. Sauf bien évidemment quand le jeu n’a pas envie que vous touchiez (flagrant surtout avec le pistolet de base), rendant des situations très délicates. Surtout qu’à côté, vos ennemis semblent également bénéficier de cet « avantage », vous rendant la vie bien plus pénible.

Bilan

On a aimé :
  • L’ambiance exotique
  • Les remarques hilarantes de Sam, mais un peu trop rares
  • Bien bourrin
  • Très difficile
On n’a pas aimé :
  • Nombreux soucis techniques
  • Trop difficile
  • Multijoueurs non coopératif relativement désert
  • Devoir payer un DLC en plus pour bénéficier du jeu original avec toutes ses fonctionnalités
Serious Business

Serious Sam 3 BFE a conservé une orientation Old School. Ce qui lui vaut ses qualités, mais également ses défauts. Beaucoup de défauts. La faute à un moteur pas assez optimisé (et coupé selon les rumeurs relatives à la taille du jeu) pour le XLA, rendant le titre fun au début, pour finir par être extrêmement poussif et sans véritable âme sur la fin. Enfin, si vous avez des nerfs d’acier et que les gros problèmes techniques très dommageables au le plaisir de jeu ne vous font absolument pas peur, pourquoi ne pas s’y lancer sérieusement ?

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Serious Sam 3 : BFE

PEGI 16

Genre : XBL Arcade

Editeur : Mastertronic

Développeur : Croteam

Date de sortie : 17/10/2012

Prix : 1200 MsP

Prévu sur :

PC Windows, Xbox Live Arcade

Venez discuter sur le Forum Serious Sam 3 : BFE