Test - Port Royale 3

«Ohé ! Du bateau !» , - 0 réaction(s)

Votre argent peut servir à acheter de nouveaux navires, qui augmenteront votre capacité de transport et donc vos bénéfices à long terme.

Vous pourrez établir des routes comerciales pour vos convois secondaires

La carte compte 60 villes au total et votre premier port d’attache sera Port Royale, situé au milieu de la carte. Certaines villes sont déjà présentes sur la carte au début du jeu mais vous devrez pour la plupart les découvrir en explorant toutes les côtes de la carte. Les villes assez proches produisent en général le même genre de denrées : pour revendre à prix d’or quelques cigares par exemple, il faudra en toute logique s’éloigner des villes qui les produisent, au bénéfice des villes qui n’en voient jamais arriver dans leurs docks. Et dans ces villes, vous dépenserez votre argent en café, introuvable dans les villes du nord de la carte qui, elles, produisent des teintures pour vêtement, etc, etc… Un logo au-dessus du nom des villes affiche les besoins les plus urgents de celles-ci, sans avoir à vous déplacer jusqu’à elles, mais attention cependant, ces besoins sont en perpétuelle évolution et souvent, le temps d’amasser suffisamment des produits qu’une ville désire, la demande se portera sur un autre produit. En clair, l’offre et la demande évoluent en permanence, le temps et l’espace doivent être pris en compte, il se peut même qu’un autre navire vous vole la vedette à un jour près, en apportant les précieuses ressources qu’il contient à ras la cale, dévaluant les produits que vous avez durement obtenus.

Branle-bas de combat !

Vous pourrez débuter la construction de bâtiments si votre réputation le permet

Comme pour tout jeu de gestion/stratégie, les véritables matières premières sont comme à l’habitude le bois et les briques, car sans elles, aucune construction ne sera possible ; il faudra donc perpétuellement garder un œil sur l’état de vos stock et ne pas hésiter à investir dans une ville qui produit ces précieuses ressources. Très vite dans le jeu, vous entamerez vos premières constructions sur Port Royale : deux immeubles pour que les colons présents sur l’île deviennent citoyens, le seul moyen d’obtenir vos ouvriers. En échange d’une certaine somme, vous décrocherez une licence qui cette fois vous permettra d’établir vos premières manufactures qui produiront vos propres ressources qui par la suite apparaitront dans votre entrepôt en fonction du rythme de production. Pour chaque ville, une licence s’obtient à condition de construire deux à trois bâtiments parmi la liste d’un entrepôt ou d’un immeuble, l’entrepôt étant obligatoire pour n’importe quel échange de matières premières produites.

Vous pourrez débuter la construction de bâtiments si votre réputation le permet

L’immeuble sert à loger vos citoyens qui deviendront ouvriers, et pour chacun d’eux, -une parmi d’autres des règles un peu difficiles à saisir de Port Royale 3- il faudra compter sa famille entière, sa femme et ses deux enfants : il faut donc 4 fois plus de citoyens que d’ouvriers. Le savoir dès le début du jeu débloquera peut-être quelques situations pénibles, et c’est offert par la maison !

Bilan

On a aimé :
  • Partir de rien, devenir quelqu’un
  • La carte, les Caraïbes
  • Les musiques, discrètes
  • Les couleurs
On n’a pas aimé :
  • Répétitif (très)
  • La gestion de l’argent
  • La dynamique des batailles
  • Les bugs intempestifs
Mille sabords !!

Port Royale 3 reste fidèle aux jeux du genre : c’est un titre de gestion économique, de construction de tout un empire et il vous faudra évidemment beaucoup (beaucoup) de temps pour parvenir à vous faire une place sur la carte du Monde. Avec un système d’offre et de demande efficace, il faudra toujours rester sur le qui-vive pour répondre aux besoins les plus urgents des villes alentours et dans le même temps toujours garder un œil sur sa trésorerie. Même si la voie de la piraterie permet d’échapper à une carrière pré-écrite, le jeu ne repose que sur peu de mécanismes et devient très vite répétitif, la plus grande part du jeu étant le commerce, quoique vous décidiez de faire. C’est bien dommage, car Port Royale 3 reste très agréable à jouer sur consoles, et on l’aurait sûrement aimé plus ambitieux que ça.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Port Royale 3

PEGI 12

Genre : Gestion

Editeur : Kalypso Media

Développeur : Gaming Minds Studios,

Date de sortie : 06/09/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows