Test - NBA 2K13

«Un peu plus près des étoiles...» , - 0 réaction(s)

Ca y est. Après une longue thérapie, deux ans passés reclus dans un monastère tibétain, de nombreux patchs, la rencontre avec divers rebouteux et une longue psychanalyse avec les plus éminents spécialistes du monde, j’ai réussi à faire le deuil de mon incapacité à réaliser un dunk en basket. On me l’a maintes et maintes fois expliqué, je suis trop petit et j’ai une détente verticale de sanglier. Malgré cela, j’espérais toujours et je passais des fois des journées, ballon à la main en train d’essayer vainement “d’accrocher le cercle”, d’approcher ma Lune. Néanmoins, un jour, un étrange individu a sonné à ma porte. Il était habillé comme un postier et m’a tendu un petit colis après m’avoir demandé en contre-partie une modeste signature. Dans ce colis, j’allais trouver ce qui allait me permettre de compenser mon horrible frustration : NBA 2K13.

The Dream Team

Jay-Z est omniprésent...

2K règne en maître sur le basket vidéoludique. Une supériorité telle que même EA n’a pas osé sortir sa licence NBA Live de peur de paraître ridicule durant deux années consécutives. Un véritable camouflet pour le géant du jeu vidéo et sa branche EA Sports qui domine la quasi-totalité des autres simulations sportives majeures. Ce règne n’est pas arrivé par hasard, il est le fruit d’une longue gestation, d’un long travail acharné pour s’approcher de la perfection. Ce travail a débuté sur la regrettée Dreamcast et a progressivement gagné ses lettres de noblesses en réussissant le tour de force de contester la suprématie du NBA Live de EA, voire à le dominer à tous les niveaux.

Aujourd’hui, sa notoriété est telle que 2K a réussi le tour de force d’accueillir dans son jeu LA légende du basket, le meilleur joueur de tout les temps, Michael Jordan et ce pour l’opus précédent. NBA 2K13 passe encore un cap supplémentaire avec l’arrivée du rappeur Jay-Z en tant que producteur exécutif. A notre connaissance il s’agit là d’une grande première pour un jeu de sport. De ce partenariat résulte un habillage dynamique vivant en forme d’auto promo pour la star du rap et de sa copine Rihanna (avec malheureusement une compression vidéo assez moche) et une bande-son signée Jay-Z avec moult de ses titres mais aussi quelques invités bienvenus comme U2, Coldplay et Daft Punk.

Heureusement Justin Bieber n’est pas présent dans la bande-son...

Dans la liste des stars présentes on pourra citer aussi le chanteur à mèche pour gamines Justin Bieber qui heureusement n’est dans le jeu que pour prêter son avatar numérique et non sa voix. La grosse cerise sur le gâteau ne vient pas sur la présence de ces stars du show biz mais celle de l’équipe mythique olympique américaine des années 92 menée par Magic Jonhson et Michael Jordan. N’en rajoutez plus, la coupe est pleine et l’amateur de basket voit enfin un jeu vidéo lui offrir tout ce dont il pouvait rêver.

La ligne va se refermer très rapidement.

D’autant plus que tout ce beau monde bouge à merveille. La réalisation est extraordinaire, les animations ont encore été enrichies de nouveaux mouvements pour un jeu s’approchant encore un peu plus de la perfection dans le domaine. L’ambiance des matchs est tout bonnement hallucinante, la foule est dynamique et variée, les commentaires, intégralement en anglais, sont d’une richesse hallucinante et d’une grande pertinence. Les formules dithyrambiques pourraient s’enchaîner ad-nauseam sans pour autant rendre justice au travail réalisé par l’équipe de 2K Sports à ce niveau-là. C’est vraiment un régal pour nos yeux et un festival pour nos oreilles.

Bilan

On a aimé :
  • Encore un nouveau palier au niveau des animations
  • Le mode carrière
  • Un jeu encore plus réaliste
  • Un casting de rêve
  • Une excellente bande-son
On n’a pas aimé :
  • L’arrivée des micro-paiements
  • Quelques ralentissements assez rares
  • Une utilisation de Kinect gadget voire gênante
  • Chargements et sauvegarde beaucoup trop nombreux
  • Le All-Star Game en DLC
I believe i can fly

Chaque année 2K sports s’approche du nirvana avec son jeu de basket. NBA 2K13 est une véritable orgie pour tout amateur de basket, encore plus complet avec l’arrivée de la Dream Team au complet, avec son mode carrière phénoménal, encore plus beau avec une animation plus réaliste que jamais, un habillage réussi et un environnement sonore monstrueux. Le jeu est plus posé, plus respectueux des caractéristiques de base de chaque joueur et trouve un équilibre proche de la perfection même si les plus pointilleux devront passer par la case réglage du jeu. On pourra tout juste regretter l’arrivée des micro-paiements qui plombent l’équilibre du mode Mon Équipe, le jeu en ligne qui subit encore un lag particulièrement handicapant pour le timing des shoots et le manque de classe de 2K en proposant le All Star Game uniquement en DLC. Mis à part cela, NBA 2K13 est un Dream Game.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

NBA 2K13

PEGI 3

Genre : Sport

Éditeur : 2K Sports

Développeur : Visual Concepts

Date de sortie : 5/10/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows, Wii U