Test - Moto GP 08

«8 ça suffit ?» , - 0 réaction(s)

Autant l’avouer tout de suite, dans la vie réelle (vous savez, celle où on n’a pas de manette entre les mains), mon expérience des deux roues se limite à un essai il y a des années d’une vieille mobylette Peugeot. C’est donc avec curiosité que j’ai inséré Moto GP 08 dans la console : allais-je être dépassé et incapable de jouer, ou bien pourrai-je m’en sortir et battre les meilleurs temps ? Réponse de cet insoutenable suspense dans le test !

Une vraie simulation

Le jeu se lance directement sur une course qui fait office de première leçon, avec des conseils dispensés pour maîtriser son engin. Pas inutile car les trajectoires des motos sont bien différentes de celles des voitures auxquelles nous sommes pour la majorité plus habitués. Même chose pour les freinages ou les accélérations. Le jeu étant réglé au départ en « arcade » et « facile », cela ne devrait cependant pas trop vous poser de problèmes, et après quelques tours de piste vous serez plus ou moins au point. Le choix qui vous est proposé est alors vaste. Vous pourrez faire une course dans n’importe quelle catégorie de motos (125, 250 ou Moto GP), avec n’importe quel pilote, et sur n’importe quel circuit, ou bien prendre les commandes d’un championnat dans la peau d’un pilote, ou encore vous attaquer à de nombreux défis qui débloqueront divers bonus. Mais le cœur du jeu, comme dans la majorité des jeux de sport, est bien entendu un mode carrière particulièrement long et complet. Dans celui-ci, vous commencerez dans une écurie de 125 cc pour une saison complète (17 courses), et au fur et à mesure des points accumulés vous débloquerez de nouvelles écuries. A la fin du championnat, vous pourrez choisir de changer d’équipe, et même de catégorie. Le but est d’être champion de la catégorie reine, en 500cc, à l’issue de cinq saisons. La première chose à faire est d’aller jeter un œil aux options et de ne surtout pas jouer en « facile ». Le mot veut bien dire ce qu’il veut dire, et si vous jouez à ce niveau de difficulté, vous allez très vite vous ennuyer tant l’opposition sera faible, même pour un débutant. De même, il existe trois niveaux de conduite, « arcade », « avancé » et « simulation », et la possibilité d’utiliser une boite de vitesses automatique ou manuelle. A vous de voir ce que vous préférez, j’y reviendrai plus loin. En 125cc, les motos ne sont pas très rapides, mais c’est un très bon apprentissage du jeu. En effet, la conduite en moto implique une bonne connaissance des circuits pour pouvoir anticiper au maximum chaque virage et prendre la trajectoire parfaite. Si au début vous goûterez souvent de la bordure, vos trajectoires s’affineront course après course, et vous arriverez bientôt à enchaîner de superbes courbes en frôlant les bords de la piste. Dans une course de moto, on n’improvise pas, et l’importance de la trajectoire est capitale, bien plus que dans les jeux de voitures où un dérapage peut souvent remettre le véhicule dans le droit chemin. Vous devrez également apprendre quelle est la meilleure façon de dépasser vos concurrents : un freinage tardif dans un virage est souvent insuffisant, et il vaudra mieux se montrer patient pour déborder vos adversaires dans les portions qui vous sont les plus favorables. Vos adversaires conduisent plutôt bien (sauf en « facile », comme indiqué au-dessus), même s’ils ont tendance à ne pas toujours vous éviter quand ils arrivent lancés. Comme les chocs entre motos tournent étrangement plus souvent en votre défaveur qu’en la leur, il vaudra mieux être prudent et éviter les contacts sous peine de chute. Dès que vous changerez de catégorie, vous ressentirez tout de suite la différence ! Oubliez les repères que vous avez pris en 125cc, les 250cc, et encore plus les 500cc vont nettement plus vite et sont beaucoup plus puissantes en reprise. Si en 125cc on peut rattraper une mauvaise trajectoire par un coup de frein ou une accélération brutale, cela ne marche plus dans les autres catégories, et vous ne pourrez que voir vos concurrents vous doubler pendant que vous mangerez du bitume.

Bilan

On a aimé :
  • Bonne réalisation
  • On ressent bien les différences entre les cylindrées
  • Grosse durée de vie
  • Jeu en ligne excellent
On a pas aimé :
  • Un peu le cul entre deux chaises entre simulation et arcade
  • Ambiance sonore un peu pauvre
Burnout sur le bitume

Moto GP 08 est plein de qualités : je dirais même qu’il n’a presque que des qualités ! Pourtant il se retrouve handicapé par le fait de ne pas avoir su se positionner dans son gameplay. Selon les joueurs il donnera l’impression d’être trop difficile d’accès…ou pas assez réaliste. Si ce positionnement peut très bien convenir à de nombreux joueurs (je me suis plutôt bien amusé avec ce jeu), il risque d’être cause de rejet pour d’autres. Plus que jamais, c’est un jeu qu’il faut dans la mesure du possible essayer, car pour peu que vous accrochiez à son gameplay, il est par ailleurs très bon et vous en donne pour votre argent.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Moto GP 08

Genre : Courses

Editeur : Capcom

Développeur : Milestone

Date de sortie : 23/10/2008

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3