Test - Ghost Recon Future Soldier

«Trunks n’est pas venu avec eux ?» , - 4 réaction(s)

Issue de l’imagination débordante de l’écrivain Tom Clancy, Ghost Recon est une série qui a su préserver sa tacticité et toute sa subtilité au fil des épisodes, là ou certains de ses confrères se sont un peu dénaturés. Nous quittons donc Advanced Warfighters pour de nouveaux horizons en suivant les Ghosts en tant que soldats du futur. Comprenez par là, qu’ils utilisent un équipement ultra perfectionné afin d’apporter un soutien tactique non négligeable. Le passage vers le Future aura-t-il laissé la réputation des Ghosts intacte ?

Fantasma

A l’instar de Splinter Cell Conviction, les informations environnementales et d’objectif sont intégrées dans le décor. Bien sympa comme truc.

Future Soldier vous embarque sur les traces d’un groupe de trafiquants d’armes, suite à l’opération d’une des escouades Ghost qui a très mal tourné. Votre mission vous fera voir du pays, puisque l’Amérique du Sud, quelques pays d’Afrique, et plusieurs régions du bloc de l’ancienne URSS avec des objectifs spécifiques seront sur votre itinéraire touristique. Ghost Recon Future Soldier continue de jouer la carte de la discrétion et de la tactique afin de progresser le plus furtivement et surtout le plus aisément possible, puisque les affrontements directs vous offriront énormément de résistance, seront bien plus difficiles et plus musclés. De plus, vous n’êtes pas Duke Nukem, puisque vous pouvez vous retrouver à terre en 3 balles maximum. Une bien placée fera également son office. Prudence et patience seront donc les mots clés de cette aventure. Mais puisque vous n’êtes qu’un humain, vos ennemis le sont également et les règles s’appliquent aussi pour eux. Il faudra alors exploiter votre camouflage optique, vos nombreux gadgets et la coordination avec votre escouade afin de vous faufiler parmi les troupes ennemies, sans pour autant tuer à chaque coin de rue. Sachant que dans de nombreuses situations, si l’alarme est donnée, c’est retour au dernier checkpoint, il devient alors préférable d’appliquer cette routine en permanence. Que les frustrés en manque d’action se rassurent, le titre propose des affrontements obligatoires, qui… sont bien frustrants eux aussi, puisqu’ils paraissent pour la plupart faisables en toute discrétion, mais le moindre cadavre, même bien discrètement éliminé et isolé lancera les hostilités.

Et si je vous disais qu’il fallait faire exploser l’avion en tirant sur son reservoir avant qu’il soit hors de portée dans les airs, c’est possible ?

Voulant également jouer la diversité, vous aurez aussi l’occasion de montrer vos réflexes sur quelques passages sur rails, notamment pour les phases en véhicules (au sol ou hélicoptère) ou les extractions de VIPs où vous n’avez qu’à vous occuper de viser et tirer, votre personnage se déplaçant automatiquement encombré d’un boulet à protéger. Toutes ces joyeusetés vous vaudront une petite dizaine d’heures en solo, et probablement moins à plusieurs (jusqu’à 4), en espérant que vos futurs camarades soient moins réticents par moments à avancer. Effectivement, bien que le jeu propose une IA alliée plutôt intelligente qui saura se positionner convenablement par rapport à l’ennemi, ou aux ennemis que vous aurez marqués, il arrive par moments, sans raison, qu’un bug d’IA les rende totalement immobiles. Ce bug s’est produit 3 fois durant ce test, dont deux fois sur le même niveau, dans le désert. Si pour ce dernier, le terminer seul n’est pas impossible, dans d’autres niveaux, c’est très problématique, en imaginant que vous ayiez surmonté tous les obstacles, puisque le jeu demande souvent que l’escouade se regroupe avant de pouvoir continuer la progression... Et ce sera un chargement rageur qui viendra se poser sur votre conscience.

Bilan

On a aimé :
  • Le tir coordonné
  • Contenu de jeu varié et complet
  • Customisation des armes poussée
  • Réalisme de l’IA
On n’a pas aimé :
  • Quelques situations
  • Final trop peu Ghost Reconesque
  • Quelques accrocs dans l’IA alliée
  • Le lag en online
Le Future au présent

Ghost Recon Future Soldier se trouve être un titre de très bon niveau proposant une bonne alternative au bourrinisme des jeux proposés ces dernières années. Cependant, le titre ne s’assume pas pleinement et offre des passages de contact très violents, dénaturant ainsi un peu l’essence même du titre. On aurait préféré pouvoir au moins avoir une alternative discrète à ce genre de passage, ou du moins, tous les mettre sur rails, pour conserver ce qui fait de cette série une série tactique et furtive dans son gameplay. Couplé avec une certaine facilité de progression en mode campagne, le jeu reste malgré tout un bon choix grâce au soutien des défis son mode Guerrilla et son mode multijoueurs qui augmentent de beaucoup la durée de vie (si tant est qu’on passe au travers du lag) et la diversité de l’expérience de jeu plutôt plaisante dans son ensemble.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Ghost Recon : Future Soldier

Genre : TPS

Editeur : Ubisoft

Développeur : Ubisoft

Date de sortie : 24/05/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

4 reactions

XF Kephren

22 mai 2012 @ 19:57

Très bon test. Pour le lag il vient peut être du fait que officiellement le jeu n’étant pas sortie les serveurs ubi ne sont pas à 100% ?

BigMini

22 mai 2012 @ 20:11

Il était (est tjs ?) en pack sur zavvi avec Rainbox six vegas 2 et GR:AWF2 à moins de 45€ le tout pour ceux que ça intéresse.

starslider

23 mai 2012 @ 14:16

Je viens de l’acheter, et je suis d’accord avec ce test, en tout cas niveau solo c’est un vrai plaisir même si la franchise à en effet, pris un leger virage :)

avatar

hamza.bahbah

14 jui 2012 @ 17:59

En effet, l’histoire est bien tracé. Et en coop. c’est le pied, reste ce malheureux problème de chargement qui ruine tout le suspens des fois ...