Test - Dragon’s Dogma : Dark Arisen

«Un dragon plus mieux» , - 3 réaction(s)

Une ambiance toute Demon’s Soul !

L’architecture de ce nouveau donjon fera fortement penser au Dark Souls de Tecmo, en fait on pourra presque y voir un hommage assumé tant on a l’impression de se mouvoir dans des décors ou des passages directement issus de ce titre. L’aventure se déroule essentiellement dans un donjon, les murs suintant et le sol taché de sang, les monstres disposent d’une mise en scène aux petits oignons. Les pièges sont nombreux et l’ambiance pesante. Certains passages s’avèrent particulièrement réussis et prenants. La progression dans les profondeurs de l’île ne se fait pas de manière linéaire, de nombreuses portes fermées lors de notre premier passage s’ouvriront petit à petit afin de faciliter notre périple et nous octroyer quelques raccourcis bien appréciables. Le level design du récif est un vrai régal, le lieu est véritablement labyrinthique, rempli de secrets et de lieux étranges et mystérieux. L’ambiance y est tout particulièrement travaillée conférant à ce nouveau donjon une aura toute particulière qui ravira les fans de la première heure. La Mort vous attendra à chaque tournant au propre comme au figuré, vu que celle-ci comptera parmi les nouveaux adversaires que propose Dark Arisen, elle pourra tuer quiconque en un seul coup, définitivement... mieux vaut courir vite lorsque l’on aura à faire à elle ! Les quelques autres nouveaux monstres étant eux aussi assez impressionnants pour les gros et bienvenus pour les petits comme le Mimic caché dans les coffres. Le temps de jeu de cette extension dépendra de votre niveau de base au moment d’accoster les rivages du Récif de l’Amertume, comptez un peu moins d’une dizaine d’heures pour découvrir tout les secrets de Dark Arisen au niveau 50, encore moins si vous partez à l’aventure avec un personnage déjà bien costaud.

Un combat dantesque à venir !

Dark Arisen proposera aussi quelques petites nouveautés comme la possibilité d’améliorer les armes Dragons et de découvrir des objets maudits qui une fois exorcisés s’avèreront particulièrement efficaces. À noter que les anciens joueurs de Dragon’s Dogma se verront gratifiés d’une transpierre à usage illimité et de quatre costumes inédits. Maigre consolation pour ces joueurs qui auront payé cette extension au prix fort. Ils pourront toutefois mettre leur talent à l’épreuve avec le nouveau mode de difficulté ou le tout nouveau mode contre la montre. Les DLC de Dragon’s Dogma (quelques coupes de cheveux supplémentaires, quêtes de chasse au trésor...) ont la bonne idée d’être déjà présents sur la galette, vu leur faible intérêt on ne verra pas la différence mais cela fait toujours plaisir. Petite déception toutefois, aucun nouveau succès lié à cette extension ne sera proposé, dommage car cela aurait pu permettre d’en explorer la substantifique moëlle et d’éviter de passer à côté de quelques secrets ou de valoriser nos victoires sur quelques monstres optionnels...

Bilan

On a aimé :
  • Le jeu au complet pour ceux qui ne l’ont pas
  • De nombreux réajustements bénéfiques
  • Le nouveau donjon
On n’a pas aimé :
  • Le jeu au complet pour ceux qui l’ont déjà
  • De grosses lacunes non rectifiées
  • Le scénario du nouveau donjon inexistant
Une extension Canada Dry...

Au lieu de nous offrir son extension en DLC pour que tous les anciens joueurs du jeu puisse en profiter, Capcom préfère sortir ce “bonus” en version boite ou en téléchargement dans sa version intégrale. Certes cette version “Game of the year” est vendue à 30 euros mais on aurait aimé la récupérer pour moins. Les ajustements apportés à ce Dark Arisen sont néanmoins très appréciables, les pions parlent moins pour ne rien dire, les trajets ont été facilités et un rééquilibrage complet a été apporté. Le jeu est affiné et plus efficace que jamais même s’il conserve la plupart de ses défauts. Le point d’orgue viendra du Récif de l’Amertume, donjon supplémentaire optionnel doté d’une ambiance enivrante, d’un level design particulièrement réussi tout en proposant un challenge adapté aux hauts niveaux. Si vous n’avez pas encore sauté le pas, jetez vous sur ce Dragon’s Dogma : Dark Arisen, vous y découvrirez un beat them all/RPG absolument délicieux au meilleur de sa forme. Pour les autres, la pillule risque d’être difficile à avaler mais il serait toutefois dommage de passer à côté de ce Récif de l’Amertume délicieux. Une bonne raison pour retrouver son pion et repartir voyager dans Gransys ! La note qui suit ne prévaut que pour Dark Arisen, c’est à dire Dragon’s Dogma et son extension. L’extension n’étant pas vendue seule, elle ne dispose pas de note à part entière.

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Dragon’s Dogma

Genre : Action RPG

Editeur : Capcom

Développeur : Capcom

Date de sortie : 25/05/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3

3 reactions

Djolink

30 avr 2013 @ 11:13

J’avais fait l’impasse de ce Dragon’s Dogma lors de sa première sortie. Pour 30 euro, cette version 1.5 est une bonne occasion pour moi de m’y mettre.

Jarel

Rédaction

30 avr 2013 @ 12:42

Djolink > très bonne occasion même. On s’échangera nos pions... ^^

avatar

Bang_hoto30

30 avr 2013 @ 15:37

J’ai fait pareille que toi Djolink et je ne regrette pas !