Test - Brink

«Lutte au pays des Yamakasis» , - 10 réaction(s)

Plus on est de fous, plus on vit !

C’est parti !

En revanche, force est de l’admettre, dès que de vrais joueurs entrent dans la danse, les choses changent radicalement. Le jeu prend une tournure beaucoup plus fun et tactique, les rôles sont mieux définis (en acceptant quelques concessions de classe). Des groupements de joueurs tentent des débordements, des diversions des plus variées et le tout dans un massacre en bonne et due forme. Les Soldats peuvent par exemple ouvrir de nouvelles voies à coup d’explosifs pendant que les Opérateurs indiquent l’emplacement des adversaires. Les ingénieurs peuvent réparer tout ce qui traîne sur le sol, optimiser les armes et même les bornes de ravitaillement sur le chemin. Les médecins quant à eux, fournissent un soutien sans faille et se retrouvent vite à courir dans tous les sens pour relever ou augmenter la vie d’un collègue. C’est un Team Fortress console bien maîtrisé ; en revanche, pas de finesse, la visée n’est pas précise pour un sous et les armes ne s’y prêtent pas plus que ça, le premier qui tire tue dans 80% des cas.

Mais là n’est pas le but, les objectifs et sous-objectifs étant bien souvent exposés mais pas suffisamment pour permettre des tirs à distance. La plupart de vos batailles se joueront donc au front, on remarquera tout de même que les maps se séparant en une suite d’objectifs principaux, il arrive de couper cours à l’affrontement du fait du timer. On obtient grâce à ça des parties plus hargneuses et mouvementées évitant un quelconque temps de répit aux joueurs. Les niveaux grimpent et débloquent de plus en plus de récompenses. Seulement, le tout apparaît plutôt limité, les contenus sont rapidement accessibles et les quelques terrains de jeu deviennent très vite répétitifs. Un large choix de couleur permet de faire un personnage plutôt unique que ce soit dans la Sécurité ou la Résistance et les nombreuses armes offrent une impression de choix conséquent (même si on se retrouve avec quelques favorites). Le jeu a été pensé pour la tactique multijoueurs et c’est sans doute ce qui nous tiendra en haleine malgré tout.

Un foutu Brink-à-Brac.

Un coup par derrière...

Mais alors que retenir ? Voilà une livraison sacrément prometteuse sur le papier, qui souffre d’un réel manque de finition. Vous serez probablement déçu si vous vous attendez à un Fps bien carré à l’instar de ceux qui existent actuellement sur le marché, mais si vous prenez Brink comme la nouvelle production qu’il est, ce sera une autre affaire. C’est sans aucun doute là que va se jouer son avenir. Il doit se créer une communauté, la renforcer et la satisfaire de nouveaux contenus pour ne pas laisser les joueurs se lasser définitivement des 8 maps. Rendre le tout plus reluisant, alimenter les classes de contenus supplémentaires utiles, voire de nouveaux bibelots décoratifs. Peut-être même revoir certains déséquilibres entre classes pour ne plus limiter leur utilisation à la réalisation des objectifs. Pour au final donner au jeu une réelle maturité qui ne fera pas passer le tout pour un copier-coller d’idées somme toute très bonnes, mais mal maîtrisées.

Bilan

On a aimé :
  • De bonnes idées qui ont du charme
  • Un bon défouloir de groupe
  • Les objectifs et sous objectifs
  • Un rythme soutenu
On n’a pas aimé :
  • Les graphismes qui piquent
  • La “mésintelligence” artificielle
  • Les opérateurs qui ont oublié d’être utiles en combat
  • Une VF catastrophique…
Un coup dans l’eau ?

Une grosse production qui risque probablement de désillusionner les joueurs, mais il ne faut pas pour autant tomber dans l’excès et classer le jeu définitivement comme mauvais. De bonnes idées sont en place et ne demandent qu’à fleurir et donner à ce titre un second souffle. Les classes sont dans l’ensemble correctes et permettent de nombreuses optiques tactiques mais on regrettera néanmoins que certaines ne soient pas réellement utiles en dehors des objectifs ; les terrains ont un nombre trop limité et ne sont pas particulièrement vastes, mais offrent de nombreux passages plus ou moins alternatif ; enfin, la finition graphique laisse à désirer et les améliorations se résument dans l’ensemble à des gadgets. Malgré tout, le rythme entraînant du jeu ne permet pas de rester la tête en l’air pour admirer la beauté du paysage ni le choix vestimentaire des adversaires. Bethesda soutiendra-t-il son poulain pour qu’il atteigne le panthéon des jeux multijoueurs ? C’est une affaire à suivre...

Accueil > Tests > Tests Xbox 360

Brink

Genre : FPS

Editeur : Bethesda

Développeur : Splash Damage

Date de sortie : 13/05/2011

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Brink

10 reactions

avatar

villafarih

19 mai 2011 @ 18:40

BJR A TOUS JE SUIS NEW DANS LE SITE ET JE SAIS QUE JE SUIS HORS SUJET MAIS AVEZ VOUS RECU UN EMAIL DE CHEZ 2K GAMES DISANT QU IL VOUS OFFRES UN VOYAGES A LOS ANGELES

avatar

villafarih

19 mai 2011 @ 18:42

MERCI D AVANCE POUR VOS REPONSES

avatar

Hoffman

19 mai 2011 @ 20:55

Non, mais Steve Ballmer m’a dit qu’il t’offrirait un clavier avec lequel on peut désactiver les majuscules...

john195

19 mai 2011 @ 21:59

Oui pourquoi ? C’est vrai que le jeu a des défaut est c’est vraiment dommage

avatar

Arenae

19 mai 2011 @ 23:37

« Les opérateurs qui ont oublié d’être utiles en combat »

— > Ils peuvent juste pirater des objectifs primordiaux, se fondre pour attaquer à revers, révéler la position ennemie, placer une grenade chausse trappe dans des endroits clefs (jouissif), s’associer avec l’ingé pour commander une tourelle...Mais bon à part ça, c’est vrai qu’il sert à rien.

Dans le genre classe useless, je pense que c’est plus le soldat qui détient la palme : à part faire péter des portes, il n’apporte aucune tactique sur le terrain à part faire « mumuse » avec toutes ses grenades. En plus les 3/4 des gens se réapprovisionnent au poste de commandement pour les munitions donc...

Mandar

20 mai 2011 @ 00:05

Franchement Arenae à part en solo je n’ai jamais réussi à me fondre dans le groupe ennemi pour rentabiliser la classe, je pense que s’isoler dans l’état actuel des choses c’est signer son arrêt de mort. Après, je ne la considère pas Ussless pour autant, juste vraiment trop accès « renseignement » que combat à contrario des autres classes qui deviennent rapidement « bourrin » avec les améliorations. La tendance générale du jeu la rend triste à jouer (du moins de mon ressentis).

nono

20 mai 2011 @ 02:31

D’abord bienvenue a toi villafarih !!Moi ça fait 3 mois que je suis incrit et franchement c’est que du bonheur ce site.Mais franchement je dis Hoffman+1 pour la blague ça m’a bien fait rire.Sans vouloir t’offenser villafarih.Encore BIENVENUE !!Pour parler du test je suis rassuré car j’avais des doutes sur le jeu (j’avoue je ne l’ai pas testé).Je préfere me réserver pour les grosses sorties(genre Batman,GOW3,battlefield3)

work44

20 mai 2011 @ 10:16

Assez d’accord avec votre teste. Reçu le jeu hier et testé hier soir. J’ai trouvé les possibilités coop sympa, le solo sans plus. Par contre le mutli, j’ai tenté 2 parties et 2 fois du lag à outrance. juste injouable. Cette instabilité est selon moi le plus gros défaut du jeu. et le second c’est la qualité graphique qui est juste intolérable pour un jeu de 2011. Ca pique les yeux comme vous le dites justement. C’est immonde quoi ! j’avais déjà lu que le jeu était moche mais je m’attendais pas à ce qu’il le soit autant... Encore s’il était irreprochable sur le reste, ca peut passer mais là avec un multi bancale, c’est pas demain que je me reprends un jeu Splash Damage...

Enki

20 mai 2011 @ 11:30

Je suis assez d’accord avec le test beaucoup plus objectif que d’autres sites. J’ai personnellement était très content de son achat... Sur PC. Où je ne connais pas les défauts graphiques éprouvé par la 360 puisque le jeu y reste très beau. Concernant le lag et bien il me suffit de choisir un serveur FR, ou de négocier ça avec le ping de la partie.

Pour ce qui est des classes, j’ai cru un temps aussi que l’opérateur était en-dessous des autres mais après quelques parties à en expérimenter les implications (Solo et Multi) je l’ai trouvé très fun dans les deux modes de jeu.

Avec de véritable tranche de rire quand derrière un petit groupe de joueur adverse sans opérateur je me mettais à coller grenade adhésive et chausse-trappe dans le tas mitrailler tout le monde et terminer en apothéose par une bombe cortex une fois à terre. Vraiment jouissif :’-)).

avatar

villafarih

20 mai 2011 @ 19:35

Juste pour dire que j ai recu un message est tout facon ce est pas une blague c etait pour demander si vous n aviez pas deja ce meme message