Arrêt sur image - Jeux vidéo : des sites sous pression

«Doritosgate» le 2 décembre 2012 @ 15:492012-12-02T15:48:48+01:00" - 10 réaction(s)

Certains d’entre vous ont certainement entendu parlé du Doritosgate, une affaire partie de Robert Florence, chroniqueur chez Eurogamer UK il y a quelques semaines. Sa cible, le journaliste Geoff Keighley dont une photo le montre assis entre une affiche Halo 4, des Doritos et une publicité pour le Mountain Dew. En gros, il critique dans un article le mélange des genres entre presse du jeu vidéo (journalistes) et pressions externes.

Tout ça a débouché sur quelques sites qui ont mis à jour leur charte et qui ont précisé leurs relations avec les éditeurs (VG247 et le Guardian par exemple). En France, peu de sites ont relayé tout ça et l’affaire a surtout fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. Si vous souhaitez des articles français, on notera quand même le podcast de Ecrans.fr ou les articles de Merlanfrit.

Voyant un peu de remue-ménage autour de ce milieu, Arrêt sur images a invité sur son plateau plusieurs membres de rédactions pour en faire une émission que vous retrouverez via ce lien. Invités : Gaël Fouquet de Gamekult, Usul de Jeuxvideo.com, Julien Chièze de Gameblog et Ivan Gaudé de Canard PC. L’émission est en accès libre aujourd’hui ne vous coûtera qu’un euro sinon, et ça vaut bien le coup !

Business

Accueil > News > Divers

Business

Les infos business sont aussi sur Xboxygen !

Puisque le jeu vidéo c’est aussi un monde de gros sous, il est important de savoir quels sont les enjeux financiers qui se cachent derrière nos jeux et consoles préférés.

C’est Picsou qui va être content !

10 reactions

KoF esKadri

02 déc 2012 @ 19:32

Ca clash pas mal entre GameKult et Gameblog

avatar

marcus phenix

02 déc 2012 @ 19:37

Dommage qu’on entende surtout Julien de Gameblog, non pas qu’il soit inintéressant mais il passe son temps à parler de son site et à donner des exemples dont on se fou.

Les autres intervenants dont je connais le travail (sauf Ivan de Canard PC) sont plus pertinents et bien plus intéressants. Notamment Usul qui a certainement le point de vue le plus proche de la communauté qu’on ne laisse pas parlé alors que ces interventions ramènent souvent le sujet de base sur la table.

Je trouve que le débat est mal orienté et les 2 zigotos soit disant journalistes de l’émission sont mal renseignés sur le sujet...Gamekult est certainement l’un des sites français ayant la plus grosse liberté éditoriale que je connaisse et c’est assez insupportable de voir le mec passer son temps à vouloir faire dire à Gaël que son site n’est pas clair.

Le journalisme dans le jeux vidéo ça se limite à un travail de critique point !

Novephic

02 déc 2012 @ 21:02

A mon avis cette émission s’adresse plutôt aux personnes non ou peu initiées au journalisme du jeu vidéo car ce qu’on y entend est connu de tous les joueurs, et dommage que le débat ne soit pas allé si loin que ça.

Maintenant ça reste toujours intéressant d’avoir le point de vue des journalistes confronté au regard extérieur au milieu sur un sujet comme celui-ci (même s’il ne reste pas suivi constamment).

Par contre, comme le dit marcus phenix : « Dommage qu’on entende surtout Julien de Gameblog, non pas qu’il soit inintéressant mais il passe son temps à parler de son site et à donner des exemples dont on se fout. Les autres intervenants dont je connais le travail [...] sont plus pertinents et bien plus intéressants ». Il me semble heureusement que la plupart des gens ont remarqué ce problème.

dexo

02 déc 2012 @ 22:04

Un peu déçu du débat qui a eu tendance à s’éloigner trop souvent à mon gout de la problématique de départ.

Ce qui est marrant, c’est que le gars de canardPC a soulevé les problèmes intéressants... en fin de débat. Je ne dis pas que les autres thèmes abordés ne sont pas intéressants mais ce sont effectivement des choses dont nous sommes au courant, nous lecteurs assidus.

On se serait également bien passé de Gameblog qui n’a pas arrêté de promouvoir son site pendant une grosse partie de l’émission et envoie des piques par-ci par-là à gamekult ou encore de la différentiation entre journaliste/bloggueur. Là aussi, ça a trainé en longueur et ça a été clairement explicité par le gars de canard PC en 1 minute top chrono...

En savoir un peu plus sur les coulisses même des sites de jeux-vidéo, sur leur financement et fonctionnement aurait gagné à être plus développé. Dommage mais intéressant tout de même.

gaudebert

02 déc 2012 @ 22:13

C’est vrai que le débat est parti un peu loin du sujet par moment, et j’ai trouvé Julien de gameblog assez énervant à prendre sans arrêt la parole, à coupé les autres et à lancer des piques à Gamekult. Les 3 autres intervenants était beaucoup plus interessant je trouve...

Saikyubi

03 déc 2012 @ 14:56

Je rejoins l’avis de tous, trop de temps de paroles a Gameblog pour des réponses assez loin du sujet initial. Le débat par exemple sur le fait que lui ne dira jamais « produit » pour parler d’un jeu m’a énormément gonflé.

Jarel

Rédaction

03 déc 2012 @ 15:05

Plus que l’émission d’Arrêt sur Image sans réel intérêt mis à part celui de connaitre un peu mieux la personnalité de JC, je vous conseille l’écoute du podcast d’Erwan Cario, Silence on Joue, nettement plus instructif et passionnant.

diez979

03 déc 2012 @ 17:12

Moi je ne comprends tout simplement pas pourquoi les deux animateurs présentaient l’émission. Leur seul objectif, mettre les gars dans l’embarra sans savoir de quoi ils parlent. On dit que mister Julien de Gameblog est relou mais en fait ils se sont drôlement acharné sur lui (je parle toujours des deux zigotos présentateurs).

Bref au final j’ai rien appris de plus, enfin rien appris du tout en fait. Du coup je conseil aussi le podcast d’Erwan même s’il a tendance à « descendre » des personnalités un peu gratuitement.

Jarel

Rédaction

03 déc 2012 @ 18:27

On n’a pas dû écouter le même podcast vu qu’Erwan ne descend personne dans son émission (ni lui ni les autres d’ailleurs). C’est ce qui rend son émission très intéressante et intelligente.

diez979

03 déc 2012 @ 18:32

A non, je parle d’autres podcast ou il aime bien « titiller » certaines personnalités. :-)