Affaire Activision-Blizzard : accusé d’entraver l’enquête, l’éditeur répond

«Les problèmes s’accumulent...» le 29 août @ 10:102021-08-29T11:22:43+02:00" - 0 réaction(s)

Depuis plusieurs semaines maintenant, le groupe Activision-Blizzard fait face à une crise interne sans précédent concernant les conditions toxiques que subiraient des salariés toujours plus nombreux à s’exprimer (harcèlement, favoritisme, mysoginie, etc.) Désormais sous le coup d’une enquête judiciaire, l’éditeur californien voit cette dernière étendue pour cause d’entrave. État des lieux.

Jusqu’où cette affaire peut-elle aller ?

À mesure que les jours passent, Activision-Blizzard semble s’empêtrer dans un démêlé judiciaire interminable révélant des pratiques de plus en plus discutables. Alors que le Président de Blizzard, Allen Brack, quittait récemment son poste et que les salariés d’Ubisoft affichaient publiquement leur soutien à leurs confrères, le journaliste Stephen Tolito du site Axios révèle de nouveaux éléments concernant l’avancée de l’affaire.

Alors que le Department of Fair Employment and Housing (DFEH) de l’État de Californie doit auditionner les plaignants, le département des ressources humaines d’Activision-Blizzard est accusé de les avoir entendus en premier lieu, mettant en avant un accord de non divulgation contractuel. Dans son rapport, Stephen Tolito ajoute que des documents essentiels à l’enquête, relatifs aux plaintes de salariés du groupe, auraient été détruits alors qu’ils devaient être légalement conservés au moins deux ans.

Après ces conclusions, le DFEH entend maintenir et élargir ses poursuites envers le groupe : les « salariés » sont requalifiés de « travailleurs » et l’enquête s’étend désormais à toute personne ayant été employée chez Activision-Blizzard, même en contrat temporaire.

Suite à ces nouvelles accusations, Stephen Tolito s’est rapproché du groupe pour obtenir les explications suivantes d’un porte-parole :

En ce qui concerne les affirmations selon lesquelles nous avons détruit des informations en déchiquetant des documents, ces affirmations ne sont pas vraies. Nous avons pris les mesures appropriées pour préserver les informations pertinentes à l’enquête du DFEH.

La récente présentation de Call of Duty : Vanguard s’était déjà faite remarquer par l’absence notable du logo Activision, sans doute pour que l’affaire judiciaire en cours ne porte pas préjudice au futur lancement du jeu. Il n’aura pas fallu une semaine pour qu’Activision-Blizzard soit de nouveau au centre de l’attention…

Call of Duty : Vanguard

Accueil > News > Business

Call of Duty : Vanguard

Genre : FPS

Éditeur : Activision

Développeur : Sledgehammer

Date de sortie : 05/11/2021

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows