Édito - Battlefield 2042 : le Xbox Game Pass est sa meilleure carte

«Game Pass ou crève ?» le 18 novembre @ 12:072021-11-18T12:59:59+01:00" - 4 réaction(s)

Battlefield 2042 s’apprête à faire son entrée officielle ce 19 novembre et à aller au front de la guerre des FPS. Electronic Arts promet aux joueurs l’expérience ultime de guerre totale caractéristique de la licence, tout en draguant les fans de longue date avec le mode Portal. Bien que de poids, ces arguments semblent peiner à faire pencher la balance face au prix de 79,99 € dans une piscine de FPS hyper-compétitifs et free-to-play de surcroît. Il existe pourtant un service qui semble parfait pour ce que Battlefield 2042 cherche à faire. Nous allons voir dans cet édito pourquoi le Xbox Game Pass est peut-être la carte maîtresse de EA.

Les éditos Xboxygen sont des opinions publiées par nos rédactrices et rédacteurs sur des sujets particuliers. Ils n’expriment pas forcément la position de toute la rédaction et sont là pour discuter avec bienveillance, et pourquoi pas débattre avec vous du sujet abordé, ici ou sur Discord.

Un public à reconquérir...

Commençons par une évidence : DICE se doit de reconquérir le cœur de son public. Si Battlefield 1 a été chaleureusement accueilli et compte encore une grande communauté, Battlefield V n’a pas eu le même succès auprès des fans (ce qui justifie en partie l’attachement des fans à BF1 cinq ans après sa sortie). En effet, s’il y a bien un point sur lequel les fans se sont rejoints concernant l’épisode V, c’est que son gameplay n’était pas fidèle à celui de la franchise. Et c’est sans compter le marketing autour du jeu jugé catastrophique et les sempiternels problèmes de serveurs multijoueur à la sortie.

On ne peut donc que saluer la direction prise par le studio suédois dans Battlefield 2042, dont le marketing est axé sur l’expérience « unique à Battlefield », à savoir la guerre totale qui est ici augmentée avec jusqu’à 128 joueurs sur Xbox Series X|S et un aspect sandbox remarquable.

DICE est allé jusqu’à concocter le mode Portal qui promet des parties personnalisées folles en mettant à disposition des joueurs les équipements, armes, véhicules et maps très appréciés d’épisodes précédents. À côté des fans « hardcore » de Battlefield qui ne manqueraient un épisode pour rien au monde, DICE s’est ainsi peut-être procuré un atout pour récupérer le reste de son public contrarié.

...et de nouveaux joueurs à séduire

Cependant, Battlefield 2042 n’a pas à se restreindre aux fans inconditionnels de la licence. Il y a aussi tout un nouveau public à séduire sur une scène FPS qui peut fatiguer avec l’éternelle formule Battle Royale. Le jeu de DICE peut d’ailleurs avancer bien des arguments pour cela, dont les parties multijoueur à 128 joueurs, l’environnement post-moderne ou ses nouvelles mécaniques de gameplay. La possibilité de jouer médecin avec n’importe quel type d’arme, couplée à la personnalisation de celle-ci en pleine partie grâce au « plus system » de la croix directionnelle, plaira par exemple aux joueurs qui n’apprécient pas les classes restrictives des épisodes précédents.

Ainsi, bien que Call of Duty : Warzone reste au sommet, la porte est définitivement ouverte à un jeu Battlefield remis au goût du jour sur une scène FPS où les joueurs peuvent passer de l’un à l’autre au gré des saisons. Electronic Arts a d’ailleurs fait le choix plus qu’assumé de proposer son titre avec des modes multijoueur uniquement, afin qu’ils puissent en faire la meilleure expérience de jeu possible. Ce choix semble d’ailleurs parfaitement logique au regard du ratio de joueurs solo et multi de Battlefield, à un détail près : le prix, sur lequel je reviendrai après avoir abordé la question des joueurs potentiels, possiblement déjà attachés à un FPS concurrent.

Face à une concurrence rude

Nous avons vu que la porte est ouverte à Battlefield 2042 pour jouter dans la mêlée générale des FPS, mais il faut tout de même lister les adversaires de taille : Apex Legends, Warzone, Halo Infinite et Call of Duty : Vanguard. Mis à part la formule commune de jeu-service, tous ont un point commun à l’exception de Vanguard : ce sont ce que l’on appelle des jeux free-to-play, c’est à dire gratuits.

Les trois premiers ne sont plus à présenter puisqu’ils s’imposent depuis déjà quelques années. Les nouveaux arrivants en 2021 sont donc Call of Duty : Vanguard et Halo Infinite. Call of Duty : Vanguard, certes payant et abordant le thème déjà vu de la Seconde Guerre mondiale, reste une itération de Call of Duty et jouira donc d’une certaine popularité, sans compter l’intégration de ses armes dans Warzone qui en poussera certainement beaucoup à y jouer pour se les procurer.

Quant à Halo Infinite, il se présente un peu comme l’espoir inespéré de 343 Industries qui a particulièrement souffert de l’accueil de Halo 5 : Guardians. La dernière production de 343, qui prétend revenir aux sources du Halo classique, a notamment séduit la grande majorité des joueurs qui ont pu participer aux multiples bêta/tests techniques de son mode multijoueur qui est, rappelons-le, free-to-play pour la première fois dans l’histoire de Halo.

Ce dernier point, associé à la sortie de la campagne du jeu dans le Xbox Game Pass, est par ailleurs un parfait cocktail d’accessibilité et de découvrabilité. Battlefield 2042 s’apprête donc à disputer une fin d’année face au nouveau jeu d’une licence aussi populaire que Call of Duty (avec Vanguard, mais aussi Warzone qui attend tapis dans l’ombre) et face à un Halo qui, pour renaître de ses cendres, met tous les arguments d’accessibilité de son côté et propose aux nouveaux fans une campagne au scénario accessible sans forcément avoir connu les épisodes précédents. Notons aussi que le dernier jeu de DICE se présente amputé d’un mode solo qui, bien que peu joué, reste un membre de moins pour un jeu qui augmente malgré cela son prix sur cette nouvelle génération.

Battlefield est un ovni payant sur le marché des FPS

Le constat est sans appel, Battlefield 2042 est un ovni dans le paysage des FPS en réclamant 79,99 € sur Xbox Series X|S sans proposer de mode solo, aussi peu joué soit-il, face à des mastodontes qui embrassent pleinement le modèle de jeu-service. Avec ses saisons, Battlefield 2042 sera pourtant de fait un jeu-service comme ses concurrents, mais il se sera érigé une barrière non négligeable avec son prix. Il est difficile de se convaincre de dépenser autant sans être sûr d’apprécier ce nouveau Battlefield, dont l’épisode précédent n’était pas un succès critique, alors qu’il est si facile de lancer un des autres FPS qui, de par leur gratuité d’accès, garantissent au moins un certain trafic (sans compter leur popularité déjà connue) et ne menacent d’aucun regret à caractère pécunier.

Les épisodes de la licence de DICE ont également la méchante habitude de sortir dans un état assez médiocre, avant de s’améliorer, certes. Cependant, mis à part les bugs, certaines fonctionnalités confirmées comme absentes au lancement font plus grincer des dents que d’autres : pas de chat vocal, ni de statistiques, de mode spectateur ou encore d’indicateur de proximité d’un médecin. Si certains sont prêts à attendre quelques mises à jour pour en profiter, peu accepteront de dépenser 79,99 € au lancement pour ce qui ne semble pas être une expérience complète et sans avoir la garantie de trouver un jeu assez apprécié pour remplir ses serveurs autrement qu’avec des bots. Pourtant, ces péchés seraient facilement pardonnés pour un jeu free-to-play s’améliorant après sa sortie. Citons l’exemple de Sea of Thieves, certes payant, mais aisément accessible dans le Xbox Game Pass et qui jouit d’un engagement remarquable après les premiers mois de disette dus à un manque de contenu à sa sortie.

Le Xbox Game Pass comme immunité

Le Xbox Game Pass se présente comme le candidat idéal au lancement de Battlefield 2042. Avec son nombre d’abonnés dépasserait les 20 millions de joueurs aux dernières nouvelles, le service de Microsoft a déjà fait ses preuves en tant que booster d’engagement et de popularité. Outriders, FPS payant et jeu-service qui ne disait pas son nom et qui peinait à attirer l’œil des joueurs avec ses trailers, a pu s’offrir une belle période d’engagement en sortant day one dans le Xbox Game Pass, dont le mérite a été vanté par Square Enix comme par d’autres avant. En plus de baisser considérablement la barrière d’entrée, le Xbox Game Pass pousse ses abonnés à dépenser davantage dans les jeux que les autres joueurs.

Quand on additionne l’accessibilité, les millions de joueurs potentiels et la rentabilité du Xbox Game Pass au partenariat marketing de Xbox et Battlefield 2042, il est difficile de ne pas imaginer le jeu à sa place dans le catalogue du service de Microsoft. Si des jeux comme Human Fall Flat, qui passaient inaperçus, ont vu un soudain engagement après leur entrée dans le service, la présence de Battlefield 2042 dans le Xbox Game Pass lui permettrait d’accueillir des joueurs lassés des concurrents plusieurs mois après sa sortie, une fois complet et au cours d’une saison intéressante. Il est aussi important de rappeler que les témoignages de différents studios comme des statistiques présentées par Microsoft prouvent que l’entrée dans le service, y compris day one, ne freine en rien les ventes d’un jeu, bien au contraire.

En somme, Battlefield 2042 est un titre très prometteur qui a d’ailleurs su galvaniser les joueurs par ses trailers et promesses de gameplay, mais dont les arguments peinent à le mettre en tête des FPS à venir. Alors que les éditeurs déclarent de plus en plus lutter pour le temps et l’engagement des joueurs, Battlefield 2042 s’impose le handicap supplémentaire du prix face à ses concurrents gratuits. Avec les défauts et manquements que l’on connaît des jeux Battlefield à leur sortie, le nouveau titre de DICE s’en sortirait sûrement très bien dans un service aussi accessible que le Xbox Game Pass qui inviterait les joueurs sceptiques à au moins l’essayer, boosterait de fait son trafic de lancement, et lui permettrait aussi potentiellement de se refaire plusieurs mois plus tard.

Battlefield 2042

Accueil > Édito

Battlefield 2042

Genre : FPS

Éditeur : Electronic Arts

Développeur : DiCE

Date de sortie : 19/11/2021

Prévu sur :

Xbox Series X, Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Steam

4 reactions

avatar

Nemor

18 nov 2021 @ 13:31

Petite question : Cet opus est uniquement orienté multi-joueurs ou il y a une campagne solo ? La plupart des sites font l’impasse sur cette information comme si cela était évident. Merci ;)

avatar

Wheel

18 nov 2021 @ 13:57

Je te confirme que c’est évident car c’est un peu écrit partout à chaque fois ;) full multi, pas de solo.

avatar

Livrogne

18 nov 2021 @ 13:58

Hello Nemor, uniquement multi sur 2042 ! Mais il est extrêmement bien fourni pour ma part !

avatar

Nemor

18 nov 2021 @ 20:44

Merci @Wheel et @Livrogne. Dommage, je ne suis plus assez « hard gamer » (faute de temps) pour me lancer dans du multi :-))