Test - Casque Elite Pro 2 + SuperAMP (Xbox One et PC) L’e-sport en ligne de mire

«L’application qui m’a tué» , - 0 réaction(s)

Les développeurs de Turtle Beach n’en finissent plus de nous sortir des nouveaux casques audio pour notre Xbox One. On ne va pas s’en plaindre, c’est parfait pour les joueurs qui peuvent chacun trouver bonheur, quelque soit leur bourse. Aujourd’hui nous avons entre les mains le casque Elite Pro 2 + SuperAMP pour Xbox One et PC, sorti début octobre. La grande nouveauté de ce casque, vendu à 250 euros, est le boitier SuperAMP qui fait office d’amplificateur et permet de gérer le casque via une application et même d’enregistrer son flux audio. Voyons ensemble comment tout cela fonctionne.

Design et sensations

Casque vu de haut. On note la qualité du produit
Casque vu de haut. On note la qualité du produit

En plus d’être joli à regarder, dans sa version blanc et noir et son arceau en métal brossé, il a été étudié pour être pratique à tous les niveaux. Les écouteurs sont fixés via une plaque de métal et un aimant, ce qui fait qu’ils sont ultra simples à retirer. Lorsqu’on les retourne, on aperçoit un bout de plastique fixé à l’intérieur. En tirant celui-ci il est possible de créer un creux dans l’oreillette, à l’endroit où passe les montures de lunettes. Parfait pour qu’il n’y ai aucun appui sur les tempes lorsque l’on joue durant de longues sessions.

Les mousses des écouteurs et de l
Les mousses des écouteurs et de l'arceau sont très confortables

Le casque pèse 380 grammes, pourtant il parait très léger. On a l’impression de ne quasiment rien sentir sur la tête, notamment grâce aux écouteurs Nanoclear de 50 mm qui englobent entièrement les oreilles, sans appuyer dessus, et à l’arceau doublé en dessous par une mousse assez grande mais au poids fort léger. De ce fait, on ne ressent aucune pression sur le dessus de la tête. Pour ce qui est du confort on est au top.

The sound of silence

Le casque et son micro
Le casque et son micro

Les performances d’origine du Elite Pro 2 sont juste bonnes. On a droit à un son stéréo clair et l’ajout du Surround, en passant par les paramètres de la console, rend l’écoute encore plus propre, sans aucun excès dans les basses ou les aigus, même si le son est légèrement étouffé. Mais heureusement ce n’est pas tout, car, comme on va le voir dans le chapitre suivant, d’autres réglages sont possibles en passant par l’application de notre boitier SuperAMP, des réglages qui améliorent significativement la qualité sonore. Enfin quand ça fonctionne ! Dans tous les cas, lorsque l’appareil est en place, aucun bruit extérieur ne vient perturber le joueur. On a là une excellente insonorisation.

Le micro flexible pour un positionnement adéquat
Le micro flexible pour un positionnement adéquat

Quant au micro, il offre un très bon son de base, sans grésillement, mais le volume est un peu trop élevé pour ceux avec qui on converse. Rien de catastrophique en soit, mais si on prend un casque à ce prix on aimerait bien que d’origine il soit parfaitement calibré. La coupure du micro se fait, elle, via une petite molette située sur le câble qui va du casque au SuperAMP.

Les applis c’est la vie… ou pas !!

Le SuperAMP et toutes ses connexions (photos non remaniées en fin de test)
Le SuperAMP et toutes ses connexions (photos non remaniées en fin de test)

S’il est un comble avec l’Elite Pro 2 + SuperAMP, c’est la fameuse application Audio Hub, téléchargeable sur Android et iOS, qui ne fonctionne pas toujours correctement. Pour être précis, c’est en fait l’appairage, via le Bluetooth du SuperAMP, qui a du mal selon les appareils utilisés. On a dû tester l’application sur deux téléphones mobiles (un OnePlus One et un Huawei Honor) ainsi que sur une tablette (Samsung Galaxy Tab 4) pour réussir à faire fonctionner le logiciel. C’est uniquement avec le Huawei que cela s’est avéré concluant. La tablette n’est pas du tout reconnue, et pour le OnePlus One, le Bluetooth passe son temps à se déconnecter, ce qui ferme l’application ou demande que l’on se reconnecte. À savoir tout de même qu’il n’y a qu’avec cette appli que l’on a rencontré de tels problèmes avec les appareils censés reconnaître un périphérique.

Ce que l
Ce que l'on trouve dans la boite

Une fois la manoeuvre terminée (réussie devrait-on dire), et que l’on a fini les branchements (le casque au SuperAMP et ce dernier à la console), on accède, enfin, aux fonctionnalités de l’application. On peut donc activer le génial mode Superhuman Hearing, qui permet d’entendre encore mieux tous les sons distinctement. Super pratique quand on est, par exemple, dans une partie de PUBG et qu’on l’on veut savoir de quel côté arrive l’ennemi, ou de quelle direction provient ce tir qui vient de siffler à notre oreille. Dans Red Dead Redemption 2, une fois le mode activé, on perçoit les bruits des animaux avec encore plus de clarté, on sait exactement où ils se trouvent, tout comme on entend d’autres cavaliers arriver sans être surpris. La gestion de la spacialisation est juste excellente grâce au Dolby Atmos.

L
L'excellent mode Superhuman Hearing enclenché

C’est également là que l’on peut mettre en route le Dynamic Chat Boost, afin de ne pas avoir à parler plus fort, ou de bien continuer d’entendre correctement ses coéquipiers, quand le son du jeu augmente, comme lors d’explosions, car ce mode gère le volume de lui-même. Pratique pour ne pas avoir à bidouiller des molettes de son en pleine partie. On pourra aussi choisir de mettre en avant le son du jeu ou celui du chat, quand on discute avec un ami qui n’est pas dans le même jeu, mais sans réelle efficacité. En effet, le son du jeu prend le pas sur celui du chat, et si on pousse le volume de ce dernier à fond, c’est le jeu qui devient presque inaudible. Pas terrible. Sinon, il est également possible de régler les balances en définissant l’un des quatre modes d’égalisation audio proposés, de customiser la couleur apparente du logo Turtle Beach sur le SuperAMP ou de diminuer la luminosité des leds de l’appareil. On a même la possibilité de gérer l’enregistrement audio de ses parties ou de son stream.

L
L'application Audio Hub enfin connectée (mais pas pour longtemps...)

Alors oui, lorsque l’application fonctionne enfin, les réglages possibles en passant par un téléphone mobile sont très appréciables. On sent bien que le casque a été créé avec et pour les joueurs. D’ailleur la promotion en est faite via des équipes d’e-sport. Seulement, à moins d’être sûr que l’on a un appareil compatible avec le fameux Audio Hub, un joueur lambda peut se poser la question d’investir 250€ dans un tel casque, lorsque l’on peut obtenir, par exemple, un excellent Dolby Surround 7.1 avec le Stealth 700, pour 100€ de moins, bien que ce dernier s’avère tout de même un peu moins confortable.

Autres photos du casque Elite Pro 2 + SuperAMP

Le casque et ses plaques que l
Le casque et ses plaques que l'on peut changer
SuperAMP : Sortie vers micro pour un enregistrement et port micro USB relié à la console
SuperAMP : Sortie vers micro pour un enregistrement et port micro USB relié à la console
SuperAMP : Touche Bluetooth qui sert à l
SuperAMP : Touche Bluetooth qui sert à l'appairage avec l'application Audio Hub
SuperAMP : Sortie port mini-jack relié au casque
SuperAMP : Sortie port mini-jack relié au casque
La seconde partie des réglages possibles
La seconde partie des réglages possibles
Ici on gère les couleurs et les sorties pour l
Ici on gère les couleurs et les sorties pour l'enregistrement

Bilan

On a aimé :
  • Un très joli design
  • Ultra confortable
  • L’appli Audio Hub quand elle fonctionne
  • Le mode Superhuman Hearing
  • Le Dynamic Chat Boost
On n’a pas aimé :
  • Le rendu sonore très moyen sans passer par l’appli
  • Que l’appli Audio Hub ne soit pas compatible avec tous les appareils
Confort et efficacité à prix élevé

Si on était sûr que l’application Audio Hub, qui gère tout de même l’essentiel de la partie sonore du casque, fonctionne avec tous les appareils, on ne pourrait que plébisciter l’Elite Pro 2 + SuperAMP, tant le son est excellent dès que l’on trouve les réglages adéquats. Cependant, ce n’est pas le cas. Devoir essayer trois appareils différents pour en trouver un qui arrive à faire tourner correctement l’appli n’a rien de normal. Surtout que sans cette application le casque offre une qualité sonore bonne, mais relativement basique. Il a beau être l’un des plus confortables que l’on a testés, et qui plus est avec un design très chouette, on ne peut qu’être déçu. On préfère donc rappeler aux joueurs que Turtle Beach possède une large gamme, avec des casques moins chers, très efficaces, et qui fonctionnent parfaitement.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton958.jpg?1390069544

Accueil > Tests > Tests matériel

Matériel

Matériel

Manettes, casques audio, volants et toute la clique…

L’actu et les tests matos, c’est par ici !