Test - Ferrari 458 Spider Racing Wheel pour Xbox One

«Pour Satanas et Diabolo» , - 16 réaction(s)

La popularité des jeux de course perdure, d’une génération de machine à une autre, et avec l’évolution de la technique, on va toujours plus loin dans l’immersion. Les environnements sont plus détaillés, les voitures aussi, avec toujours le même objectif : faire en sorte qu’on s’y croie. Mais pour s’y croire vraiment, ce n’est pas une manette entre les mains qu’il faut, mais un volant et des pédales. Ça tombe bien, Thrustmaster sort pour 99€ le modèle Ferrari 458 Spider, réplique légèrement miniaturisée du volant de la célèbre voiture du même nom. Une belle occasion de remettre Forza 5 dans la console pour le redécouvrir.

Grandes jambes ou petits bras ?

Visuellement, le volant est une belle réussite avec son grip rouge qui ne laisse aucun doute sur la finalité de l’objet : on est là pour avoir une conduite sportive. Une fois le produit déballé, on a forcément tout de suite envie de l’essayer. La fabrication est de bonne facture, surtout pour un article de moins de 100€. On peut craindre un peu pour le système d’attache, en plastique qui ne semble pas plus renforcé que ça, et qu’il faudra manier avec soin, mais pour le reste, le volant et le pédalier semblent robustes et prêts à subir les manipulations des pilotes les plus hargneux.

L’installation du volant dans le salon sera la première vraie épreuve, et aussi la plus pénible. En effet, le volant n’est pas sur un socle lourd et stable, mais doit être attaché sur un rebord de table.

Le pack Ferrari 458 Spider Racing Wheel

Sur une table basse, cela fait vraiment… bas, justement, ce qui pose problème pour mettre le pédalier en-dessous. Quand on a un siège bas adapté et qu’on est bien en position par rapport au volant, ce sont les jambes qui se cognent à la table. A l’inverse, quand on est à la bonne distance pour les pédales, ce sont les bras qui sont trop courts. Le matériel est conçu pour être installé de façon optimale sur une table normale ou sur un bureau, ce qui n’est pas l’environnement le plus courant devant l’écran de télé où sont branchées la majorité des Xbox One. La mise en place est d’autant plus compliquée que le câble USB reliant le volant à la console est nettement trop court. Après de nombreux essais, et surtout avec l’aide d’une rallonge USB, pratiquement indispensable dans un salon classique, j’ai pu enfin trouver une installation adéquate pour commencer à jouer confortablement.

Redécouverte de Forza 5

La lecture de la notice ne donne que très peu d’indications, si ce n’est la procédure à suivre pour régler la sensibilité du volant. En appuyant sur plusieurs boutons, une diode clignote pour valider ce réglage, mais comme il n’y a pas d’écran ni de tableau de bord, il ne faut pas perdre le compte, du fait qu’on n’ait pas d’indication pour nous rappeler à quel niveau de sensibilité on se trouve. Or c’est un élément important, car cela change vraiment les sensations. C’est un coup à prendre, et une fois en jeu on « sent » vite à quel niveau on se trouve : on pourra donc toujours facilement l’ajuster n’importe quand. Dommage qu’on ne puisse pas le faire avec un simple bouton, d’autant plus qu’il y a la place autour du volant mais…après tout, c’est un modèle à 100€, il ne faut sans doute pas trop en demander. A noter également une croix de navigation, sous forme d’un bouton « Engine Start ». Je le précise, car cela ne ressemble pas du tout à un Dpad et on peut mettre du temps à réaliser sa fonction ! En même temps, ce bouton de navigation se révèle peu performant, et mieux vaut avoir une manette à côté ou naviguer à la voix quand cela est possible. Dans un jeu comme Forza, où les menus sont simples, cela ne pose heureusement pas vraiment de problème.

la prise en main se révèle excellente

Par ailleurs, la prise en main se révèle excellente. On a bien le volant en main avec ce grip rouge agréable au contact, et ce quelle que soit la taille des mains (testé par des enfants de 11 ans) : le volant est légèrement miniaturisé (aux 7/10ièmes), mais pas trop, juste ce qu’il faut. Il offre une légère résistance et un retour de force, lui aussi léger, pour un excellent équilibre, permettant de parfaitement maîtriser ses trajectoires : on n’aura pas d’excuses pour les dérapages incontrôlés ! Les vitesses, situées derrière le volant, tombent naturellement sous les doigts pour un confort total. Enfin, le pédalier, avec une pédale pour le frein et une pour accélérer, est de tout aussi bonne facture, bien qu’en plastique et donc un peu léger au niveau de sa stabilité. Les pédales sont fortement relevées, délivrant la juste résistance nécessaire pour qu’on puisse doser avec précision accélérations et freinages. Certains trouveront peut-être celle du frein un peu dure : ce n’est pas faux, mais c’est avant tout un coup à prendre. Pas de pédale pour l’embrayage, il ne faut tout de même pas trop en demander sur cet ensemble volant et pédalier qui reste un produit d’entrée de gamme déjà très complet. L’outil est donc excellent, mais vraiment très sensible de base. Il est conseillé dans la notice de fortement abaisser cette sensibilité pour jouer à Forza 5, jeu de base très exigeant, et ce n’est pas pour rien…

Le volant

En effet, sans régler le volant, Forza 5 est à la limite de l’injouable ! Le moindre léger coup de volant, le moindre freinage, même léger, et c’est la perte de contrôle. Par contre, une fois la sensibilité ajustée, le résultat est saisissant. Quand on est habitué à jouer à la manette, les premiers tours sont catastrophiques avec des chronos risibles, puis au fil du temps, d’abord avec des voitures lentes sur un bon vieil ovale, avant de passer ensuite à des véhicules plus rapides sur de « vrais » circuits, on affine ses trajectoires, on anticipe mieux ses freinages, bref, on fait ce qu’on veut. Je dois confesser que j’ai tout de même été obligé de remettre des aides à la conduite pour arriver à mes fins, et que même après 2 heures de jeu je ne me sens pas encore prêt à les retirer !

Immersion totale

J’ai cru que ce volant aurait également permis de jouer à Need for Speed Rivals, mais non, il n’est pas compatible, ce qui fait que c’est exclusivement pour Forza (tout du moins pour l’instant) qu’il est utilisable. Ca tombe bien car c’est bien dans un jeu visant à se rapprocher de la simulation que le volant 458 Spider montre tout ce qu’il peut apporter. Une fois installé, la volant 458 spider est suffisamment performant pour permettre d’atteindre un objectif à la fois simple et compliqué.

C’est juste un vrai plaisir de ressentir de belles sensations

Moins facile à maîtriser qu’une manette, ce n’est pas ce qu’il faut pour aligner les meilleurs chronos ou pour être le plus efficace, même si, avec de la pratique, on peut y arriver. Les amateurs les plus pointus qui visent à la fois la performance et le plaisir se dirigeront plus vers d’autres modèles, comme le TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition bénéficiant de meilleures finitions et de plus d’options… mais pas vraiment du même prix. Déjà avec le 458 spider, quand on passe en vue intérieure et qu’on voit à l’écran le volant tourner exactement de la même façon qu’on le tourne, l’impression d’être vraiment à la place du conducteur est totale. D’un seul coup on oublie qu’on a galéré pour l’installer, et on oublie qu’on a du mal à égaler les chronos faits à la manette : on s’amuse, tout simplement.

Bilan

On a aimé :
  • Très bonne ergonomie
  • Matériel précis et sensible
  • Plutôt joli
  • Réelle valeur ajoutée pour les jeux de simulation
On n’a pas aimé :
  • Pas évident à bien installer
  • Le câble USB beaucoup trop court
  • Navigation dans les menus peu aisée
  • Pas de rappel visible du réglage de sensibilité
Très bon rapport qualité/prix

Le volant 458 Spider pour Xbox One n’est pas parfait. Il faut avoir l’environnement qui va bien pour l’utiliser, il faudra pour la majorité des salons une rallonge USB, et il manque quelques options qui auraient été les bienvenues, comme une croix de navigation plus performante, ou bien un indicateur permettant de facilement en régler la sensibilité. Cela étant dit, il faut mettre cela en regard du prix demandé. Car pour moins de 100€, le produit livré offre une excellente prise en main permettant une bonne maniabilité, et donnant des sensations plus qu’agréables. Sur un jeu comme Forza 5, c’est un vrai plaisir de conduire les véhicules en vue intérieure. Ce volant atteint alors sans peine son objectif, celui de nous donner l’impression d’être un vrai pilote.

Accueil > Tests > Tests matériel

16 reactions

avatar

sim62600

03 mai 2014 @ 15:22

Je précise que j’ai recalibré comme mentionné sur la notice (débrancher la one etc) et vérifier les options de forza et de la one et régler la sensibilité et rien n’y fait.

avatar

sim62600

03 mai 2014 @ 15:49

J’ai appelé 2 micromania. L’un me dit oui retour de force, l’autre non. Pff

Rone

04 mai 2014 @ 15:29

Hello.

C’est un peu pour cela que je précise que ce n’est qu’un léger retour de force dans le test : ça ne me surprend pas que tu ais des retours différents d’un magasin à l’autre ! Le volant se repositionne en position centrale seul, et offre une légère résistance quand on le tourne, ce qui permet d’en jouer par exemple pour les reprises de trajectoire après un virage. Par contre, ce n’est effectivement pas un retour de force très marqué ! Si tu es habitué à d’autres modèles, tu peux juger cela insuffisant : là c’est plus une question de goûts, car personnellement je n’aime pas trop quand le retour de force est trop fort.

Par contre, pour les vibrations, effectivement il n’y en a pas.

avatar

sim62600

05 mai 2014 @ 20:09

3ème micromania qui ne savait pas pour les vibrations néantes !!!!!! Votre test a induit beaucoup de monde en erreur. On en parle sur d’autres forums. Vous stipulez dans votre écrit des petites vibrations et un léger retour de force donc ça veut dire qu’il y en a bien un...alors que non. Et là subitement dans votre précédent commentaire il n’y en a plus...Comme quoi les tests ne sont pas fiables...

Rone

06 mai 2014 @ 07:17

Je ne comprends pas tout ton commentaire. Je ne parle pas du tout de vibrations dans ce test de matériel, et pour cause. L’option choisie n’est pas de lister ce qu’il n’y a pas, mais plutôt de décrire ce qu’on peut ressentir avec ce qu’il y a. La question du retour de force est plus délicate, et après avoir lu ton commentaire, j’ai consulté quelques avis pour voir si le test, effectivement, manquait de précision ou bien induisait en erreur. Cela revient à se demander ce qu’on considère être un retour de force, et effectivement, la réponse à cette question n’est pas si simple que ça. On peut considérer que le retour de force est une information envoyée par le jeu au volant pour influer sur sa résistance, auquel cas ce volant n’en est pas pourvu. Ou bien on peut considérer que le retour de force est une résistance non pas constante, mais proportionnelle au mouvement qu’on applique au volant : plus la pression est forte, plus la résistance envoyée en retour l’est aussi. C’est le cas ici. En consultant pour voir si ce qui est décrit l’est correctement dans le test (consultation en cours), pour l’instant une grosse majorité comprend effectivement ce dont j’ai parlé...Mais je concède que ce n’est pas 100%. Jamais évident de décrire quelque chose qui sera compris de la même façon par tous, à moins de faire dans une exhaustivité rébarbative et très longue...Du coup, on réfléchit pour d’autres tests de matériel à une méthode pour supprimer les doutes éventuels comme ceux que tu relèves.

avatar

Nitro12

04 oct 2014 @ 23:25

Bonjour, Je voudrais savoir si il y a une prise pour le micro/chat de la Xbox One ou il faut mettre en complément une manette ? Merci =)

12