Test - Arise : A Simple Story - L’histoire d’une vie

«Le cycle éternel» , - 1 réaction(s)

Développé par le studio espagnol Piccolo, Arise : A Simple Story est une aventure qui invite au voyage à travers les souvenirs d’un défunt. Dévoilé lors du dernier State of Play de Sony, le jeu s’était montré avec une bien jolie bande annonce ayant grandement suscité notre intérêt. Avec la patte visuelle et les musiques proposées dans cette vidéo, le titre ne demandait qu’à être parcouru.

La fin du chemin

On ne peut pas dire que le jeu commence par un événement des plus heureux. En effet, on assiste directement au bûcher funéraire de notre personnage. Celui-ci se réveille ensuite seul, dans une immense étendue de neige. Cet endroit représente en quelque sorte son au-delà et c’est en s’y aventurant que l’on va découvrir la vie qu’a menée le vieil homme. À la manière d’un hub, c’est ici que l’on se lance dans l’un des 10 niveaux qui composent le titre et l’histoire.

Chaque collectible dévoile un souvenir
Chaque collectible dévoile un souvenir

Comme l’indique son nom, Arise : A Simple Story ne cherche pas à nous raconter une histoire trop compliquée. On suit simplement le parcours de notre héros de son enfance jusqu’à sa mort. Cependant, elle possède tout de même quelques rebondissements qui font que l’on accroche très vite et que l’on se laisse facilement emporter par le scénario. Celui-ci est narré par le biais de statues que l’on rencontre à différents endroits des niveaux. Elles représentent toutes des moments que le héros a vécus, heureux comme tristes. En plus des statues, il y a aussi quelques collectibles à ramasser, chacun dévoilant un très joli dessin décrivant lui aussi un instant de la vie du vieil homme. Nous ne donnons volontairement aucun détail sur l’histoire, ce serait gâcher le plaisir de parcourir ce jeu et les émotions qu’il peut susciter. Ce que l’on peut dire par contre, c’est qu’elle est très bien construite, sans jamais se montrer ennuyeuse grâce à un rythme qui alterne judicieusement les temps morts et les scènes d’action. Au niveau du gameplay, on se déplace dans des environnements en 3D avec la possibilité de sauter, escalader certaines parois ou encore se balancer à l’aide d’un grappin. Mais là où le jeu se distingue des autres aventures du genre, c’est par la possibilité de contrôler le temps. Ainsi, on peut à tout moment décider d’avancer ou de reculer dans le temps voire de le stopper. Bien évidemment cela à un véritable intérêt sur la progression dans les niveaux et il faudra constamment utiliser ce pouvoir pour dévoiler le chemin à emprunter.

Ils n
Ils n'ont pas l'air très sympathiques

Il n’est jamais très difficile de comprendre comment progresser, mais ça reste un bon point selon nous qui permet de ne pas rester coincé trop longtemps au même endroit et de casser le rythme de l’aventure. On pourrait craindre que le titre tourne en rond dans ce qu’il propose, surtout dans ce type de jeu, mais pour notre plus grand plaisir chacun des niveaux est vraiment totalement différent. À la fois du point de vue visuel, mais aussi dans son ambiance (qui évolue forcément avec les moments de la vie du héros) et surtout quant aux possibilités offertes. En effet, chaque niveau apporte avec lui un nouvel élément de gameplay qui, même s’il reste modeste, permet d’utiliser son pouvoir et ses compétences de manière différente et ainsi ne pas risquer la lassitude chez le joueur. Cependant, si Arise : A simple Story bénéficie d’une jouabilité agréable, il subsiste un souci qui vient malheureusement gâcher la fête : les sauts. En effet, on a l’impression de se retrouver sur les premiers jeux de plateformes 3D. Ils sont très imprécis voire carrément ratés. Il est ainsi très fréquent de sauter à côté, en cause une lisibilité pas toujours évidente, mais surtout alors que l’on pense être tiré d’affaire et sans que l’on puisse trouver une raison valable le héros va tout simplement glisser sur le rebord et chuter. C’est assez frustrant et peut en énerver certains, surtout s’ils tentent de réaliser les quelques succès nécessitant de ne pas mourir de tout le niveau. Heureusement, cela reste principalement le seul défaut du jeu, que l’on peut tolérer face à la qualité du reste.

Ode à la vie

Disons-le clairement, la direction artistique du titre ainsi que sa bande son sont des merveilles ! Leur combinaison réussie donne un véritable cachet à cette aventure qui se démarque ainsi des autres jeux du genre. On est constamment transporté par la musique, superbement rythmée avec l’action qui s’offre à nous sur l’écran. C’est simple, si le trailer vous a charmé, le jeu le fera lui aussi !

Visuellement, les niveaux que l’on parcourt proposent chacun un style totalement différent, mais toujours soignés et qui pourront même amener à la contemplation de certains endroits. Le jeu ne cherche pas à bluffer avec des graphismes en 4K ou avec un énorme niveau de détail. Tout simplement, Arise : A Simple Story veut juste nous raconter son histoire, le tout dans des décors qui font rêver et cherchent à jouer avec nos sentiments.

PNG - 2.1 Mo
Le jeu offre de magnifiques panoramas

L’émotion, c’est ce que la mise en scène du jeu essaye de toucher chez nous. Dans notre cas, c’est une réussite, nous avons été touchés par l’histoire de ce vieil homme au point d’avoir des frissons pendant quelques séquences. Il faut compter entre 5 et 6 heures pour terminer l’histoire, c’est une durée parfaite pour savourer le jeu selon nous. Plus aurait pu lasser et briser le lien que le titre tisse avec les émotions du joueur. À noter que le jeu permet aussi la coopération en local, dans laquelle un joueur contrôle le héros, tandis que l’autre peut utiliser le pouvoir du temps. De quoi partager un très bon moment à deux avec cette formidable histoire.

Le coin du chasseur : Le jeu comporte 34 succès pour un total sans surprise de 1000G. On peut les classer en trois catégories : ceux octroyés à chaque fin de niveau ou du jeu, ceux pour avoir collecté les fragments de souvenirs et enfin un succès par niveau en remplissant un objectif particulier (ne pas mourir, éclater X gouttes d’eau, …).

Bilan

On a aimé :
  • La musique
  • La direction artistique
  • Le gameplay qui se renouvelle à chaque niveau
  • L’histoire simple mais prenante
On n’a pas aimé :
  • Les sauts
Une merveilleuse aventure

S’il y a bien un jeu indépendant à ne pas louper en cette fin d’année 2019, c’est celui-ci. Il raconte une histoire qui bien que simple est amenée avec poésie et émotion. Tout cela rendu possible par une direction artistique et des musiques magnifiques qui pourront même aller jusqu’à donner des frissons. Arise : A Simple Story, c’est une merveilleuse aventure accompagnée d’un gameplay agréable (à l’exception de ses sauts) dans laquelle le temps est notre allié pour contempler la vie, ses moments de bonheur mais aussi de tristesse.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Arise : A simple story

Arise : A simple story
PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : Techland Publishing

Développeur : Piccolo Studio

Date de sortie : 03/12/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

1 reactions

avatar

X Greg 2B X

02 déc 2019 @ 16:22

Ce jeu a l’air vraiment très intéressant, je me laisserai bien tenter