Test - The Fisherman Fishing Planet - Garde la pêche !

«Il est frais mon poisson.» , - 0 réaction(s)

Dans la grande famille des jeux de simulation, je demande la pêche. Développé par le studio Fishing Planet, The Fisherman est vendu comme une simulation de pêche faite par et pour des passionnés avant tout. Pour la petite histoire, ce jeu est en fait une nouvelle édition du jeu Fishing Planet sorti il y a quelque temps. Le titre était alors un free-to-play et cette nouvelle version baptisée The Fisherman reprend tout le contenu précédent ainsi que les 30 DLC en y ajoutant de nouveaux éléments exclusifs. Petite précision pour ce test, nous aborderons The Fisherman comme un jeu totalement nouveau puisque nous n’avons jamais testé Fishing Planet.

Être patient tu devras...

Après une rapide et sommaire personnalisation de notre avatar, le jeu nous propose un tutoriel pour apprendre les bases et son système de pêche. Une fois cette étape réussie avec succès, il ne reste plus qu’à partir taquiner le goujon dans les 19 environnements qui sont proposés dans le jeu. Ces lieux sont dispersés entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Les développeurs ont même choisi d’intégrer la Creuse et permettent ainsi de montrer cette belle région de France au monde entier. Mais trêve de chauvinisme, avant de pouvoir explorer tous ces endroits, il faudra d’abord les débloquer. Pour cela, il est nécessaire de monter des niveaux et de gagner de l’argent. Pas de panique, le jeu propose différentes missions qui permettent de remporter l’expérience requise pour progresser.

On peut modifier sa ligne à tout moment
On peut modifier sa ligne à tout moment

De plus, elles servent en même temps de guide pour bien apprendre à utiliser les nombreuses techniques de pêche incorporées au jeu. On retrouve ainsi la plupart des types utilisés dans le monde de la pêche tels que la pêche à l’anglaise, à la traîne, au lancer ou encore à la carpe. Si les habitués de la discipline trouveront leurs marques rapidement, pour nous, simples amateurs, cela s’est avéré plus compliqué. En effet, chacun de ces types se pratique différemment, que ce soit au niveau de la façon d’utiliser son matériel que le choix de celui-ci. Heureusement, dans ses missions, le jeu nous indique quoi acheter pour monter sa ligne et se montre suffisamment didactique pour réussir à sortir les poissons de l’eau. Cependant, en dehors de ces tâches, il faudra prendre son courage à deux mains pour parcourir la boutique virtuelle du jeu. Cannes, moulinets, appâts, amorces, hameçons, etc., c’est plus de 1000 pièces d’équipements qui sont disponibles dans le jeu. De plus, chacune possède ses propres caractéristiques et est adaptée pour certains types de pêche et/ou certaines espèces de poissons. Autant dire que si on ne connaît pas du tout la discipline, cette boutique et trouver quoi acheter pourra provoquer quelques maux de tête. Les passionnés pourront cependant être satisfaits de constater que ces équipements sont issus de véritables marques telles que MagFin ou Rivertex pour ne citer qu’eux.

Un large choix de matériel s
Un large choix de matériel s'offre à nous

Si l’argent n’est pas un problème au début du jeu, il faudra tout de même y faire attention. En effet, il est nécessaire d’entretenir votre matériel qui s’use au fil de vos captures. Ajouté à cela, chaque voyage vers l’un des lieux (sauf le premier) coûte une certaine somme. Il faut donc que chaque session de pêche soit rentable et rembourse au moins les frais engagés pour ne pas se retrouver sur la paille. Chaque trajet doit donc être réfléchi, à la fois sur le matériel que l’on emporte avec soi et sur le moment auquel pêcher. En effet, selon les heures de la journée ou la météo, l’affluence des poissons ne sera pas la même. Un bon point pour les passionnés qui sauront optimiser au mieux leurs sessions de pêche.

... Récompensé tu seras

On l’a vu, le jeu est assez complet dans ce qu’il propose. Un autre aspect important dans les jeux de simulation, c’est leur gameplay. Bien trop souvent celui-ci est assez bancal et ne fait pas honneur à la discipline qu’il simule. Ici, heureusement, c’est réussi, on sent bien que les développeurs ont travaillé avec des professionnels. Les sensations sont grisantes lorsqu’on lutte avec de gros poissons et on ressent à chaque fois un petit plaisir coupable une fois la bête sortie de l’eau. Visuellement, le jeu est vraiment joli, les paysages et les effets de lumière sont réussis. On voit que les poissons ont bénéficié d’un soin tout particulier. À tout moment on peut visionner les modèles 3D de chaque espèce tout en bénéficiant d’une description plutôt complète qui permettra aux novices d’enrichir leur savoir sur le monde des poissons. De plus, pour peu que l’on possède une Xbox One X, le jeu dispose d’une optimisation qui embellit le tout.

Il est beau mon poisson
Il est beau mon poisson

Pour la bande son, en dehors des menus, il ne faut pas s’attendre à en prendre plein les oreilles. Bien au contraire, en dehors de quelques chants d’oiseaux les sessions de pêche sont silencieuses. Mais peut-on vraiment parler d’un défaut dans ce cas présent ? La discipline nécessite calme et patience, le choix de ne pas mettre de musique est donc parfaitement justifié. Cependant, malgré tous ces bons éléments la copie est quelque peu gâchée par des soucis de traduction. Si ces erreurs n’ont pas de grosses conséquences empêchant la compréhension dans le jeu, il est toujours dommage de proposer une version traduite digne d’un bête Google Traduction. The Fisherman propose aussi de jouer en multijoueur et de participer à des tournois avec ou contre ses amis. En dehors de ceux-ci, on pourra régulièrement croiser d’autres joueurs sur les lieux de pêches. Enfin, si le jeu propose un contenu plutôt important, il semble aussi que les développeurs aient décidé d’ajouter des événements saisonniers. En effet, durant notre test nous avons pu voir apparaître un événement sur le thème Halloween. Celui-ci a ajouté de nouveaux appâts et missions bien évidemment liés à cette fête. C’est plutôt bienvenu et plaisant d’y participer et on suppose que cela devrait se reproduire pour d’autres moments de l’année comme Noël par exemple.

Pour finir, The Fisherman dispose de 18 succès pour un total de 1000G ; ne comptez pas pour autant les obtenir facilement. En dehors de celui décerné pour avoir terminé le didacticiel, les autres demandent d’attraper une grande quantité de poissons différents ainsi que de participer (et remporter) à de nombreux tournois. Il faudra donc s’armer de patience pour espérer obtenir tous les succès du titre. Mais après tout, la patience n’est elle pas l’une des qualités nécessaires pour pêcher ?

Bilan

On a aimé :
  • Joli
  • Une réalisation réussie
  • Très complet
On n’a pas aimé :
  • Les traductions maladroites
  • Compliqué de s’y retrouver pour un novice

The Fisherman Fishing Planet est sans aucun doute une simulation de pêche qui devrait plaire à de nombreux amateurs de la discipline. Le jeu est vraiment complet et la présence des marques officielles pour le matériel est un véritable plus pour l’immersion. Beau et avec un gameplay efficace, tâter le goujon virtuellement est un plaisir. Cependant, le titre peut se montrer difficile pour des novices tels que nous lorsqu’il faut choisir le matériel adapté à la situation. Il trouvera certainement son public chez les habitués de la pêche et pourra intéresser quelques curieux, mais il devrait tout de même rester un jeu de niche.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

The Fisherman

The Fisherman
PEGI 3

Genre : Gestion

Editeur : Bigben Interactive

Développeur : Fishing Planet

Date de sortie : 17/10/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4