Test Rage 2 - Une suite qui mord la poussière

«Dans le Wasteland, personne de vous entendra crier...» , - 11 réaction(s)

En 2011, id Software était sur le devant de la scène avec Rage. Si ce premier épisode était un bon FPS post-apocalyptique, on s’en souvient surtout comme d’un jeu possédant l’une des pires fins de l’Histoire. Pour cette suite très attendue, c’est Avalanche Studio qui prend les commandes du projet en collaboration, toujours, avec id Software pour essayer de redorer le blason de la maison Rage.

“Alors c’est l’histoire d’un fasciste-zombie-robot…”

Tout a commencé une nuit. J
Tout a commencé une nuit. J'me souviens c'était un mardi...

Rage 2 prend place 20 ans après les évènements du premier jeu à la fin duquel notre dernière action était d’appuyer sur un bouton activant toute les arches pour enfin lancer le protocole censé assurer la survie de notre espèce. Depuis, l’humanité s’est trouvé un second souffle et les différentes communautés vivent dans une paix relative. Mais ça, c’était bien avant le retour du “grand méchant pas beau qui devait être mort mais en fait non car il est devenu moitié zombie moitié robot” : le Général Cross. Ce dernier saccagera notre ville et tuera les membres de sa communauté avant d’exécuter notre mère adoptive sous nos yeux. Fort heureusement, un ranger (soldat extrêmement puissant, la base du projet Arche) meurt devant nous et nous n’avons qu’à enfiler son armure pour nous sentir pousser des ailes.

Prêt à avaler des kilomètres de sentiers poussiéreux ?
Prêt à avaler des kilomètres de sentiers poussiéreux ?

Dès les premières secondes de jeu, les excellentes sensations de tir nous rendent heureux et nous font oublier cette introduction plus que moyenne. On se dit que c’est le ton du jeu qui se veut léger et ne se prend pas au sérieux. Au final, on se rendra surtout compte qu’au-delà de jouer la carte “nanar assumé”, Rage 2 ne prend même pas la peine de développer son sujet. Et pourtant on prend quand même un certain plaisir à dégommer du pecno pendant quelques heures. On alterne entre moments de total régal où l’on doit gérer des dizaines de mutants un peu trop tactiles, et moments de frustration intense où on ne nous oppose que 5 ou 6 pauvres ennemis boiteux pour garder un barrage.

Ces boss sont cools a affronter la première fois ! Dommage qu
Ces boss sont cools a affronter la première fois ! Dommage qu'on combatte les mêmes encore et encore...

C’est d’ailleurs le principal problème de Rage 2. Si ses 8 courtes missions principales (en comptant l’introduction) sont plutôt bien rythmées et amusantes grâce à l’alliance entre nos capacités surhumaines, à de bonnes sensations de shoot et à un nombre d’ennemis satisfaisant, les à-côtés font clairement grincer des dents par leur manque d’intérêt immédiat. Même si ces fameux objectifs secondaires peuplant la carte ont une utilité sur le long terme, grâce à la récolte des matériaux permettant de remplir notre arbre de talent, d’améliorer nos armes, nos pouvoirs ou encore notre véhicule, cela restera un objectif de complétionniste puisque l’open world en lui-même est vide. En effet, rien n’incite à l’exploration tant le monde n’est qu’une succession de routes entre les différentes zones de gameplay.

Mad Max Fury Rage

Au final, on passe un temps fou à faire des allers-retours et, fort heureusement, notre véhicule se pilote plutôt bien. C’est d’ailleurs au volant qu’on trouvera la meilleure activité du monde annexe du jeu : l’attaque de convoi. Les convois se promènent aléatoirement sur les routes du Wasteland et sont constitués d’un premier camion blindé, armé et très bien gardé par d’autres véhicules de défense. Le but du jeu est donc de détruire le camion blindé en venant à bout de son escorte, puis en détruisant ses points faibles.

Les attaques de convois sont tout simplement la meilleure ativité annexe du jeu
Les attaques de convois sont tout simplement la meilleure ativité annexe du jeu

Le jeu propose d’ailleurs une bonne dizaine de véhicules en tous genres à travers le monde. De la moto au char d’assaut en passant par des voitures de course, le panel est assez large et pourtant, aucun de ces véhicules annexes ne parvient, ne serait-ce qu’un peu, à apporter quoi que ce soit par rapport à notre voiture de base. C’est tout le problème de ce Rage en fait, tout ce qui est secondaire est bâclé et presque inutile. On pourrait se dire que, pour terminer le jeu sans trop saigner du fondement, il faudra quand même ouvrir quelques arches pour enrichir au maximum son éventail d’armes et de pouvoirs, eh bien pas du tout. On peut terminer le jeu avec le fusil automatique et le fusil à pompe de base sans trop forcer. Idem pour les capacités, une fois que l’on a récupéré une ou deux capacités d’attaque, le reste n’est qu’accessoire. En fait, vraiment rien ne pousse le joueur à explorer ce que Rage a à offrir…

On ne peut pas non plus dire que la technique aide le jeu sur ce point. Au contraire ! Si Rage 2 se targue d’afficher 60 images par seconde, il oscille entre le “hey mais c’est très joli ici” et le “j’ai rarement vu une texture aussi dégueu !” et ce n’est pas la patte artistique qui va sauver le tout puisqu’on reste absolument dans le même ton que le premier jeu. Ne croyez pas trop la campagne marketing bien ficelée de Bethesda sur ce coup-là, les couleurs vives ne sont présentes que sur la jaquette du jeu.

Protip : Si ce gland bug, montez sur le bureau pour lui parler
Protip : Si ce gland bug, montez sur le bureau pour lui parler

Le plus fâcheux dans tout ça reste la multitude de bugs que l’on doit subir. Si certains surprennent et peuvent faire sourire (l’interface qui disparaît lorsqu’on ouvre le guide Xbox ou déclencher des conversations avec des personnages invisibles), d’autres sont bien plus graves et incitent carrément le joueur à lâcher le jeu. Par exemple, on a cru être bloqué dans une quête disant “Parler à machin” pendant plus de 2 jours car la conversation ne démarrait jamais. Après d’innombrables manipulations comme recharger la sauvegarde, relancer le jeu, se téléporter ailleurs et revenir ou faire toutes les autres quêtes principales, on a fini par débloquer le script en… montant sur le bureau du personnage puis en déclenchant la conversation de là haut. C’est inadmissible, mais c’est aussi ça Rage 2...

Bilan

On a aimé :
  • Les sensations de tir
  • La conduite des véhicules plutôt chouette
  • Les attaques de convois
On n’a pas aimé :
  • Le monde ouvert le plus inutile de l’année
  • Même le scénario du 1 était plus consistant
  • Des bugs tellement grossiers qu’on était à “ça” d’abandonner
  • Durée de vie minable
C’était mieux en vidéo

Quelle déception que ce Rage 2 ! Si la partie shooter concoctée par id Software est une franche réussite (on a hâte de fraguer du démon sur Doom Eternal maintenant, c’est malin !), presque tout le reste est à oublier. Le contenu annexe du jeu est d’un non-intérêt abyssal tout comme son open world qui est bien plus vide qu’ouvert pour le coup. On ne va pas se cacher que ça fait un peu mal d’être aussi dur avec Rage 2 mais si on a vraiment pris notre pied par moment, le bâclage, le manque d’intérêt et ses bugs auront su remplacer notre sourire annoncé par une belle grimace. Bravo…

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1011.jpg?1526394846

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Rage 2

Rage 2
PEGI 0

Genre : FPS

Éditeur : Bethesda

Développeur : Avalanche Studios et id Software

Date de sortie : 14/05/2019

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

11 reactions

LoveTartiflette

21 mai 2019 @ 13:17

Par ici le Gamepass :-))

Koinkoin

21 mai 2019 @ 13:27

Aïe ca fait mal mais on a enfin un vrai test honnête a l’opposé des sites dits spécialisé. C’est effectivement une grosse déception. On s’y ennuie ferme et ça donne juste envie comme le dis le test de jouer au prochain Doom. Et dire que je croyais que Far cry new dawn allait paraître ridicule et bâclé à côté de ce Rage 2. Les mondes ouvert d’Ubisoft ont beau être toujours les mêmes, ils sont maîtrisés. Rage 2 aurait dû être un jeu plus couloir comme le premier.

zayd75

21 mai 2019 @ 13:42

Test un peu trop sévère selon moi ! :-O

Perso, j’ai trouvé le jeu bien fun, c’est vrai qu’il est répétitif et que le scénario est juste un prétexte pour aller frager les mutants et autres bandits ( en même temps c’est un peu le cas de presque tous les FPS bourrins non ?! ) mais il a le mérite d’exister, les principaux PNJ sont marrants et caricaturaux à souhait ( avec pleins de références à la pop-culture et à notre époque actuelle ) et il y a quand même de quoi faire dans le monde ouvert...c’est bourré de quêtes annexes à débloquer en inter-agissant avec les PNJ...après c’est sûr que si on fait que les missions principales sans explorer ça va bcp plus vite...

 « les couleurs vives ne sont présentes que sur la jaquette du jeu » Ah non !!! A moins de faire les missions de nuit avec des lunettes de soleil... Y’a du rose fushia et d’autres couleurs vives partout et ça donne justement au jeu une identité visuelle particulièrement originale et décalée avec le contexte post-apo !

Après les goûts et les couleurs hein...:-)

En tout cas, je le conseille à tous ceux qui ont aimé le 1 !

zayd75

21 mai 2019 @ 13:45

Aussi, j’ai eu aucun bug perso ( pour l’instant ) sur près de 40 % de la progression totale ( 6h de jeu environ ) après c’est peut-être un coup de bol ! B-)

Ricos79

21 mai 2019 @ 14:16

Autant je suis souvent plutôt d’accord avec vos tests que je trouve assez objectifs par rapport à d’autres sites où on sent la pression des éditeurs, autant ici, j’ai juste l’impression que vous tirez sur l’ambulance...

Quasi tout le monde a craché sur RAGE 2 parce que édité par Bethesda qui s’est ridiculisé avec Fallout 76 fin de l’année passée. Du coup, ils sont passé des gars qui nous ont enchanté avec Skyrim et Dishonored aux destructeurs de licences au même titre que EA. On oublie vite qu’il s’agit de id Software et Avalanche aux commandes, les papa de Doom et Just Cause, pas des jeux connus pour leur scénario fin et très abouti... Ça reste évidemment du basique « Va tuer machin ». Il serait malhonnête de juger le jeu sur son écriture, c’est pas de David Cage...

Après une trentaine d’heures de jeu, je le trouve super fun à jouer, bien moins bugger que d’autres productions récentes (bjr Days Gone) avec de bonnes sensations de tir, des pouvoirs jouissifs et un open world pas plus inutile que tous les open world qu’on nous sert les dernières années. Je me suis bien plus vite lasser de celui de AC Odyssey par exemple, trop immense, trop répétitif et pas tellement plus vivant. Mais c’est clair que n’est pas RockStar ou Projekt CD RED qui veut...

Koinkoin

21 mai 2019 @ 21:40

Je ne pense pas que tout le monde crache sur Rage2 a cause d’un développeur ou éditeur. Mais à titre personnel je trouve le jeu vide. Je suis plutôt bon public ( j’arrive a apprécié les Far cry alors qu’ils ne se renouvellent pas). Mais ici les trajets ne sont pas intéressants, on fait vite le tour des quêtes annexes. Cela tourne vite en rond. Les sensations de tirs sont excellentes mais c’est tout. Le gameplay ne se prête pas à un monde ouvert. En comparaison les FC ne se renouvelle pas mais ils proposent une vraie liberté d’approche, avec des objectfs annexes qui poussent le joueur a explorer. Ici rien ne nous donne envie de se perdre dans ce monde. On fait un gunfight on prend la voiture on fait le suivant etc. Graphiquement comme dis dans le test c’est très beau quand on se balade et une fois à pied dans les différents lieux ça pique les yeux. J’ai l’impression de voir du Just cause 4 parfois. Un vrai gâchis pour moi, ça me donne juste envie de me refaire Doom et Mad max.

Mal KIRAVI

23 mai 2019 @ 07:24

Avalanche aime bien faire des jeux du style « pétard mouillé ».

Koinkoin

24 mai 2019 @ 12:34

Je vais nuancer mes propos, après avoir bien dosé le jeu malgré ma grande déception des premières heures. Dès que l’on débloque pas mal de compétences/ armes et capacités le jeu devient vraiment jouissif et même si le monde est toujours vide, les combats et attaque de convoi sont vraiment ultra nerveux et je me suis surpris à faire tout les à cotés ( et il m’en reste pas mal). Donc au final après quelques première heures laborieuses le jeu devient vraiment excellent par la suite. Vraiment dommage que le jeu donne cette première impression et que son monde soit aussi inintéressant

FABRICE8282

01 jui 2019 @ 15:41

Je trouve également votre verdict injuste et plutôt sévère. Les défauts reprochés sont une réalité, mais le plaisir procuré et l’originalité du gameplay ne sont pas assez soulignés. OK, c’est pas le meilleur jeu auquel j’ai joué, loin s’en faut. Mais il est vraiment excellent pour celui qui veut se marrer sans se prendre la tête et se défouler en déglinguant du mutant de 1001 manières. Je trouve que c’est un FPS assez innovant, je ne me suis pas ennuyé une seconde (à part un peu au début) et il mérite vraiment qu’on lui donne une chance.

avatar

beyyy18

03 jui 2019 @ 19:54

RAGE 2 offre une expérience de tir absolument époustouflante, avec de belles armes et des pouvoirs à débloquer, mais c’est aussi vraiment court pour un jeu en monde ouvert

12