Test - Please don’t touch anything

«Pas toucher !» , - 0 réaction(s)

Ce jeu a été développé à l’origine pour la VR, mais celle-ci étant très peu exploitée, rien ne s’oppose à ce qu’il pointe le bout de son nez sur Xbox. Comme beaucoup de titres VR, c’est avant tout une expérience qui est proposée. La question qui se pose est donc très simple : sans casque, cela est-il suffisant pour justifier l’achat ?

La guerre des boutons

Now I
Now I've got a screwdriver, How-How-How

Le postulat de base est amusant. On nous demande d’attendre quelques instants dans une pièce où se trouve une console avec un gros bouton rouge, et en nous donnant la consigne de ne toucher à rien. Bien entendu, on va toucher à tout, sinon on ne serait pas des joueurs de jeux vidéo, et surtout on s’ennuierait ferme ! Chaque action permet de mettre à jour de nouveaux boutons, de nouveaux claviers, qui sont autant d’énigmes. La pièce regorge d’indices, et en fouillant un peu partout, on va découvrir les différentes combinaisons possibles pour débloquer les 30 fins proposées. C’est un peu comme s’il y avait 30 fois la première énigme d’un escape game !

Après deux heures de jeu, j’ai pratiquement découvert toutes les fins (quelques-unes me résistent encore…). Certaines sont évidentes, d’autres beaucoup moins, mais avec un peu d’attention (et en prenant des notes sur les indices à l’écran), on avance très vite malgré le côté répétitif des énigmes. Pour chaque fin, il se passe quelque chose : la fin du monde, une remontée dans le temps, une attaque de robot géant… C’est le principal ressort du jeu : pousser par la curiosité à voir le résultat de nos actions. C’est parfois décevant, parfois fun, mais dans tous les cas c’est efficace et prenant !

Combien d
Combien d'indices sur cet écran ?

La réalisation est minimaliste, mais l’ambiance de bunker dans lequel on peut tout contrôler est bien rendue, et on ne lui en demande pas plus.

Est-ce suffisant ? Et bien cela dépend clairement de ce qu’on recherche ! En tant que jeu, cela reste très limité. En tant qu’expérience, à l’inverse, c’est plutôt amusant et une bonne façon de passer deux heures. De justesse…

Bilan

On a aimé :
  • L’idée de base, minimaliste mais bien exploitée
  • Plutôt accrocheur
On n’a pas aimé :
  • Peu varié
  • Deux petites heures et puis s’en va
Action-réaction

Please, don’t touch anything est basé sur un principe très limité : fondamentalement, cela revient à voir ce que cela donne quand on réalise une combinaison, et à chercher quelles sont ces combinaisons. La curiosité permet de transformer cette expérience limitée en un moment plutôt agréable, mais on ne va pas en retenir grand-chose non plus. C’est le jeu parfait pour s’occuper un court moment, sans plus : un candidat idéal pour le Game Pass.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2487.jpg?1550907394

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Please, Don’t Touch Anything

Please, Don't Touch Anything

Genre : Aventure/Réflexion

Éditeur : ForwardXP

Développeur : Four Quarters, Escalation Studios, ForwardXP

Date de sortie : 08/02/2019