Test - Steamroll : un jeu qui fout les boules

«Ecran de fumée ?» , - 0 réaction(s)

Comment intriguer un joueur ? En lui proposant un mélange tellement surprenant que la curiosité ne peut être que piquée. C’est le cas de Steamroll, qui propose un mélange de (tenez-vous bien) puzzle game, marble madness et de mini-golf, le tout dans un environnement Steam punk ! Rien que ça !

Roule, ma boule

Les niveaux se compliquent
Les niveaux se compliquent

Au pilotage d’une superbe sphère mobile, on se retrouve à devoir accomplir une mission dans les profondeurs d’une mine. Mission qui va devenir un plan de sauvetage une fois l’ascenseur principal détruit. Pour ce faire, il faut à la fois se déplacer avec la sphère, mais également activer divers mécanismes en projetant des boules aux capacités diverses (explosives, génératrices de murs qui permettront de rebondir, avec minuterie pour déclencher leurs effets…). C’est là où la dimension mini-golf entre en jeu !

Plus on avance, plus les énigmes à résoudre sont tordues, jouant sur les rebonds, les jets de vapeur, les plateformes qui se déploient (ou pas). Si les premiers niveaux sont très simples, rapidement la difficulté monte de plusieurs crans, et il faut plusieurs essais pour comprendre les mécanismes et élaborer sa stratégie.

Les niveaux se compliquent VRAIMENT
Les niveaux se compliquent VRAIMENT

Steamroll ne manque pas d’idées, et c’est sa principale force ! On se retrouve vite accroché au jeu, avec une véritable satisfaction quand on passe un niveau. La réalisation est honnête, même si cela aurait pu être nettement plus joli : l’ambiance est bien retranscrite, et c’est bien là l’essentiel.

Malheureusement, le plaisir du début se transforme peu à peu en une belle déception. Ce titre sent le portage PC mal étudié. On le soupçonne très vite en voyant les inscriptions à l’écran, minuscules, mais ce sont les lacunes de gameplay qui font qu’il est bien difficile de se motiver à aller au bout. En effet, le principe même demande une précision pointue, pour calculer les angles, pour trouver le rebond le plus approprié. On devine qu’avec une souris on doit pouvoir faire preuve d’une minutie salutaire. Mais à la manette, impossible d’être précis : on a l’impression qu’il n’y a que quelques trajectoires possibles. Comme pour couronner le tout la caméra n’est pas libre, il est difficile d’évaluer les perspectives. Las, après le douzième lancé raté, on quitte le jeu, en regrettant qu’un concept avec un tel potentiel soit gâché par une maniabilité aussi hasardeuse…

Bilan

On a aimé :
  • Un concept intrigant
  • Le Steam punk, c’est toujours cool
  • De nombreuses bonnes idées
On n’a pas aimé :
  • Gâché par une maniabilité imprécise
  • Et ça suffit comme point pour éclipser le reste
De bonnes idées ne suffisent pas

Quelle déception ! Ce titre a pour lui de nombreux atouts. Un univers et un habillage réussis, un mélange de gameplay qui renouvelle le genre du puzzle game et des idées en pagaille. Si on parlait d’un film, ce serait une réussite, mais dans un jeu vidéo, la base de tout est le gameplay, et dans le cas présent c’est un terrible échec. Steamroll livre une maniabilité imprécise pour résoudre des énigmes qui demandent de la précision. Un comble qui fait qu’on ne peut pas le recommander, en tout cas pas sur Xbox One.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2483.jpg?1549696321

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Steamroll

Steamroll

Genre : Aventure/Réflexion

Éditeur : Anticto

Développeur : Anticto

Date de sortie : 25/01/2019