Test - Wheelspin Frenzy

«Nostalgie quand tu nous... » , - 0 réaction(s)

Aujourd’hui je vais (encore) vous parler d’un jeu de course, mais pas n’importe lequel ! Wheelspin Frenzy est le premier jeu du studio finlandais Mental Moose Games, et au cas où vous vous poseriez la question, non, ce n’est pas la suite de Wheelspin, sorti sur Wii en 2010. Ici on parle d’un titre qui souhaite nous rappeler les années 90, le 8 bits et les courses à quatre sur le même canapé, une époque où les DLC, lootbox, season pass et (presque) moi-même n’existions pas. Cette époque parle sans doute à la grande majorité d’entre nous, et si, il y a 25 ans, on a pu passer des heures sur Micro Machines, Nitro ou autre Super Off Road, est-ce qu’on a réellement envi d’y rejouer aujourd’hui ?

Ready Player One

Plutôt bus ou formule 1 ?
Plutôt bus ou formule 1 ?

Wheelspin Frenzy est donc un de ces jeux de course en vue du dessus, et si la musique met tout de suite dans l’ambiance, force est de constater qu’on est vite allé dans les menus pour la baisser (un peu). Le principe en solo est on ne peut plus simple : enchaîner les courses afin de débloquer la douzaine de véhicules et les 20 pistes disponibles. Malheureusement, il ne faut pas s’attendre à trop d’animation durant les courses en solo, l’IA n’a pas grand chose à offrir et le tout s’avère vite ennuyeux. Inutile non plus de chercher un quelconque challenge…

La destruction sert à récupérer du boost
La destruction sert à récupérer du boost

Forcément, le titre prend plus de sens en multijoueur. Uniquement jouable en local jusqu’à 4 joueurs, il est, de par sa maniabilité immédiate, facile de s’amuser très rapidement, même pour les plus néophytes. Il faut en revanche avouer que là aussi, on se lasse vite, la faute à des courses toujours très monotones. Bien que les décors destructibles soient visuellement et techniquement réussis, il ne servent qu’à récupérer un maigre boost qui se vide à la vitesse de l’éclair. Le level design des pistes n’aide pas non plus ; peu inspiré, on aurait aimé trouver plus de fantaisies tel que des raccourcis, quelques bonus/malus à la manière d’un Mario Kart ou autres joyeusetés du genre comme on pouvait en trouver dans Super Sprint par exemple. Ici on passe son temps à se dire que le titre aurait pu être sympathique mais qu’il manque grandement d’ambition.

Visuellement, le jeu fait le job et s’avère même plutôt joli. En revanche, le prix de 9,99 € nous paraît un peu abusé, surtout qu’il ne faut que quelques heures pour débloquer l’intégralité du contenu sans avoir franchement eu l’envie d’y retourner.

Bilan

On a aimé :
  • Le multi local à 4
  • Visuellement agréable
  • La destruction
On n’a pas aimé :
  • Un manque d’ambition flagrant
  • Le level design des pistes peu inspiré
  • Globalement plutôt ennuyant
Si FlatOut était sorti il y a 30 ans...

Il n’y a vraiment pas grand-chose à dire sur Wheelspin Frenzy. Si le titre souhaitait nous faire ressentir la frénésie des après-midis canapé à se tirer la bourre en écran splitté, il faut avouer que la mayonnaise a du mal à prendre. La faute à un contenu ric-rac, au level design peu inspiré et, on ne va pas se mentir, à un gros manque d’ambition global. Et puis, peut-être qu’il vaut parfois mieux laisser le passé où il est plutôt que vouloir le faire revivre à tout prix, surtout quand c’est à 9,99 € !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2433.jpg?1535322663

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Wheelspin Frenzy

Wheelspin Frenzy
PEGI 0

Genre : Courses

Éditeur : Mental Moose Games

Développeur : Mental Moose Games

Date de sortie : 06/07/2018

Prévu sur :

Xbox One