Test - Extinction

«Pas vraiment inoubliable...» , - 1 réaction(s)

Il ne faut pas aller bien loin pour chercher les origines d’Extinction : dès les premières images venues jusqu’à nous, il était clair qu’on aurait affaire à une adaptation de l’Attaque des Titans à la sauce occidentale et sans les droits. Si les doutes étaient de rigueur devant si peu de créativité, un certain optimisme était tout même permis tant le matériau de base a de quoi donner de bonnes idées.

Quand rien ne va….

Ne nous mentons pas, ne faisons pas durer le suspense plus longtemps : le pari est raté. Lorsqu’on joue à Extinction, on se demande tout simplement “pourquoi ?”, “quel est le but de ce jeu ?”. Avec ces deux phrases, nous pouvons définir toutes les composantes du jeu d’Iron Galaxy. La narration complètement ratée (les dialogues, les voix et la mise en scène) n’implique en rien le joueur. L’univers se veut on ne peut plus générique. Imaginez un peu l’Attaque des Titans dans un univers heroic-fantasy où les fameux titans sont en fait des orcs géants possédant exactement les mêmes caractéristiques (point faible et régénération des tissus) que dans l’œuvre d’Hajime Isayama.

Chérie, ça va trancher...
Chérie, ça va trancher...

Pour résumer le jeu, on doit, lors de chaque mission, sauver un maximum de civils et tuer des géants (ou appelez-les colosses, titans, orcs, shrek ou même raveniis comme les ont nommés leurs créateurs) avant qu’ils ne détruisent la ville. Pour tuer un ravenii, il faut donc, sans surprise, lui trancher la tête. Facile ? Pas vraiment. C’est une tâche surtout très fastidieuse car il est nécessaire de charger la “frappe runique” de notre épée en sauvant des civils et en tuant du trash mob pour pouvoir y parvenir. On se retrouve donc à faire des aller-retours entre les titans, pour leur couper les jambes pour éviter qu’ils ne fassent trop de dégâts autour d’eux, et les différents points d’intérêt de la carte pour farmer comme un goret pour pouvoir s’attaquer au plat de résistance.

Pas de bras (ou jambes), pas de chocolat
Pas de bras (ou jambes), pas de chocolat

Fort heureusement, découper des titans mesurant plusieurs dizaines de mètres de haut donne un peu le vertige et c’est bien là la seule force du jeu car les mécaniques de navigation qui nous sont proposées sont mal pensées ou mal exécutées, c’est au choix. Par exemple, le grappin dont dispose le joueur ne peut être utilisé que pour s’attacher à la ceinture des colosses (et ce, de manière aléatoire), ou encore notre personnage qui doit courir sur les murs des constructions pour atteindre les toits ne peut en aucun cas interagir avec le décor naturel. N’espérez donc pas sauver des civils en escaladant le flanc d’une montagne (car en plus vous remarquerez une collision bien crade) mais préférez plutôt perdre du temps en passant par le toit d’une habitation puis en rebondissant sur la cime des arbres pour y parvenir.

Bilan

On a aimé :
  • Découper des titans
On n’a pas aimé :
  • L’univers
  • Les dialogues
  • Les mécaniques de navigation
  • Être obligé de farmer le trash mob pour charger son épée
Ce ne sont pas les titans que vous recherchez

Même s’il partait d’un pitch de base sans une once d’originalité, Extinction aurait pu être une bonne surprise. Malheureusement, les mauvaises décisions et la mauvaise réalisation du jeu jettent tout aux orties et empêchent tout fun de s’en dégager. Extinction n’est pas une purge : même s’il est globalement gavant, découper du titan c’est marrant. Cependant, on ne peut s’empêcher de penser que ce qui aurait pu être rigolo 5 minutes à 5 ou 10€ passe pour un pur braquage lorsqu’il s’affiche à 70€.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2136.jpg?1496336954

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Extinction

Extinction
PEGI 0

Genre : Action

Éditeur : Modus Games

Développeur : Iron Galaxy

Date de sortie : 10/04/2018

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

1 reactions

avatar

X Greg 2B X

23 avr 2018 @ 12:02

Mouais... dommage... j’irai alors vers À.O.T 2 ... dommage, ce jeu paraissait prometteur...