Test - Pure Farming 2018

«Catastrophe naturelle...» , - 6 réaction(s)

Désolation. Ce mot revient sans cesse dans ma tête, comme martelé au burin. Je suis incapable d’esquisser le moindre geste, paralysé par l’étendue du désastre. Même la tempête de grêle de 2008 n’avait pas ravagé nos champs comme cela. Les inondations de 2011, la sécheresse de 2012, la marée noire de 2013, la grande migration d’hippopotames de 2014, les faucheurs OGM de 2015 et l’attaque de Godzilla de 2017 n’avaient pas réduit nos parcelles, notre travail, notre vie à un tel état de désolation. Ce Pure Farming 2018 est la plus grave catastrophe vidéoludique agricole qui nous est arrivée. Il ne nous reste plus qu’à attendre le classement de notre console en catastrophe naturelle, espérer le versement des aides européennes et de l’état et repartir sur un Farming Simulator pour l’année prochaine…

Les raisins de la colère !

Un agriculteur blanc et mâle et c
Un agriculteur blanc et mâle et c'est tout.

Oui, les raisins sont en colère, tout comme ses copains le blé, le riz, les vaches et les cochons. En colère et particulièrement moches. Tout partait bien pourtant avec de bien jolis écrans de chargements montrant les paysages bucoliques et colorés de la Sicile, de la campagne japonaise et de l’ouest américain. On se rêvait fermier-voyageur, s’adaptant aux cultures de chaque pays, apprivoisant petit à petit leur climat, leurs modes d’élevage. On voyait dans cette perspective la possibilité de mettre un peu de diversité et de rompre la monotonie immense qui imposait pourtant le cœur de notre labeur. À l’écran de sélection de notre avatar on déchante déjà un petit peu, pour Pure Farming 2018, le fermier ne peut être une femme, il ne peut pas non plus être de couleur. Le fermier EST un homme blanc caucasien. Avec une veste à carreau. Étrangement, le b.a.-ba de la création d’avatar n’est jamais arrivé jusqu’en 2018 dans Pure Farming. On va dire que l’intérêt n’est pas là, malheureusement après des heures passés dans les champs on le cherche encore....

Des environnements fait n
Des environnements fait n'importe comment...

Horrible et affreux. Les jeux de simulation agricole sont par essence des jeux lents, austères, nécessitant de la part du joueur un amour irraisonné pour les machines agricoles mais aussi pour les longs aller-retours de labours et autres travaux dans les champs. Le seul élément capable de faire passer la pillule de la redondance et de cette ôde à la lenteur, reste le paysage. Pure Farming 2018 est d’une laideur sans nom, aliasé comme ce n’est pas permis, paré de couleurs fades, de fonds dégueulasses. Il m’a même rendu malade à cause du manque de fluidité de l’ensemble… Tout est moche, rien n’est à sauver. Les campagnes que proposent Pure Farming sont un ramassis de clichés fades, positionnés n’importe comment dans des cartes vides, sans âme, mis à part quelques véhicules tout moches et des zombies faisant des aller-retours mécaniques sur quelques trottoirs. Sincèrement, mieux valait concentrer tous ses efforts sur une seule carte bien faite, plutôt que d’en proposer cinq moches comme celles de Pure Farming 2018. Le cador Farming Simulator qui est loin d’être un parangon de beauté le surpasse même dans sa version 2015.

Non mais, franchement...
Non mais, franchement...

Qu’a donc Pure Farming 2018 pour sauver les meubles ? Si on arrive à oublier sa réalisation infamante, le jeu s’avère complet dans son côté simulation, proposant la culture de vignes, de riz, de céréales, l’élevage de bovins, de lapins, de porcs. Les modèles de machines agricoles sous licence sont assez bien reproduits malgré l’aliasing et leur conduite… souple qui fait ressembler les tracteurs à une gelée au moindre virage. Certains bugs encastrent les véhicules dans un objet du décor, les rendant inutilisables. Ce qui est lourd vu la somme que l’on peut dépenser dans un tracteur dernier cris. Pure Farming offre aussi une certaine facilité de gestion par l’intermédiaire d’un drone qui, en survolant nos champs tout moches, nous permet de faire des opérations de base, comme l’achat ou la vente, la construction d’éoliennes ou indiquer un repère sur la carte. On pourrait même lui donner le crédit qu’il avait vraiment tout pour un bon jeu de simulation agricole mais l’obstacle technique et esthétique est tellement haut qu’il semble impossible pour la plupart des joueurs d’aller au-delà.

Bilan

On a aimé :
  • Arrêter d’y jouer
On n’a pas aimé :
  • Moche comme cela n’est pas permis
  • Des cartes sans âme
  • Des bugs
  • Avoir envie de vomir au bout de 30 minutes de jeu
Un champ de ruine

Pure Farming 2018 partait déjà avec le handicap d’être un jeu de simulation agricole, par définition austère et imposant un rythme lent et des tâches rébarbatives pour le commun des mortels. Autant dire que sa réalisation catastrophique fait office d’exécution sans autre forme de procès. Ses qualités intrinsèques et sa richesse ne peuvent en rien faire oublier son rendu graphique inadmissible, ses bugs, l’inanité de ses cartes et son rendu ignoble. À éviter à tout prix, même pour les amateurs.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2205.jpg?1502906008

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Pure Farming 2018

Pure Farming 2018
PEGI 0

Genre : Gestion

Editeur : Techland Publishing

Développeur : Ice Flames

Date de sortie : 13/03/2018

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

6 reactions

gizmo69200

08 avr 2018 @ 10:40

Je l’ai gagné sur votre live anniversaire, j’ai roulé environ 3 minutes avec le pick up apres avoir lancé le jeu puis j’ai éteind ma console....... reste a esperer des updates pour ameliorer le bousin

avatar

X Greg 2B X

08 avr 2018 @ 11:23

L’update s’appelle Pure Farming 2019 @gizmo69200

avatar

bosmer-fr

08 avr 2018 @ 13:20

Ils ont envoyer un mail que j’’ai reçu (alors que je n’ai pas le jeu), parlant d’une grosse MAJ à venir suite aux retours des joueurs. En gros, une MAJ pour consoles qui inclurait les premiers patchs sur PC et peut-être d’autres choses.

http://image.noelshack.com/fichiers/2018/14/7/1523186494-applicationframehost-2018-04-08-13-20-53.jpg

avatar

Dormeur du val

08 avr 2018 @ 16:41

J’ai glissé le jeu dans ma console avec beaucoup d’enthousiasme, car ce que j’avais pu en voir sur youtube avait l’air correct graphiquement ; et j’avais regardé plusieurs vidéos avant de l’acheter. Quand j’ai vu les premiers graphismes, j’ai d’abord cru que mon moniteur venait de tomber en carafe. Comme ça, d’un coup. Rapidement, je me suis rendu à l’évidence : je m’étais fait entuber une nouvelle fois par les promesses d’un jeu de simulation agricole (la première fois c’est FS15 qui avait fourni la Vaseline.) En 2018, avec FS17 optimisé pour la X, tu te dis qu’une nouvelle licence va forcément mettre la barre un peu haut, tu peux pas imaginer une seconde qu’ils vont oser sortir un jeu aussi merdique graphiquement que FS15 ; c’est pas possible.

Et bah si, c’est possible. j’ai eu le courage d’y jouer un peu tout de même- enfin c’est pas du courage, c’est simplement que j’avais dépensé mes sous pour une daube et ma punition serait à la hauteur de mon erreur- et c’est pas mal du tout, il y a de bonnes idées, mais franchement, c’est vraiment trop moche. Si vous avez commis des péchés et que vous voulez expier, jouez à Pure farming 2018 ; 5mn suffiront pour obtenir l’absolution.

Sortir un jeu pareil aujourd’hui est incompréhensible. L’alising est honteux, tu vois des lignes horizontales cassées traverser l’écran, c’est les fils électriques, les champs de blé ressemblent à des robes à paillettes de chez GIFI. Tu coinces un véhicule et pas moyen de faire quoi que ce soit pour le sortir et j’en passe et des meilleures.

Quand je dis que j’ai fait une erreur en l’achetant, c’est pas tout à fait exact. J’ai plutôt l’impression de m’être fait enflé, parce que comme je l’ai mis plus haut, javais regardé des vidéos sur youtube qui présentaient le jeu sur xboxone, et il était loin d’être vilain. Maintenant, s’il y a une maj graphique... ça démontrera une fois de plus que si t’es pas vigilant, si t’as pas une grande bouche, tu peux faire de la place dans ton placard de salle de bain, les tubes de lubrifiant vont prendre un peu de place.

Merci Jarel pour ce test.:-)

svig45

09 avr 2018 @ 16:50

un raciste anti blanc le jarel:-(( ??

bastoune

10 avr 2018 @ 11:55

Soutien à Jarel #RendezMoiMonTemps :’-))