Test - Oh my Godheads

«Pas de quoi perdre la tête...» , - 2 réaction(s)

Comment sortir de l’anonymat lorsque l’on est un petit jeu indé noyé dans un océan de plus en plus grand ? Certains développeurs tentent de tout miser sur l’originalité et d’offrir aux joueurs une expérience nouvelle, une bouffée d’air frais même si cela risque de ne pas être suffisant. D’autres s’en fichent complètement et préfèrent miser sur le partenariat avec un gros éditeur capable de leur faire un petit peu de pub et tenter de rentrer dans leurs frais en vendant leur truc à deux-trois pigeons/joueurs. Oh my Godheads fait partie de cette deuxième catégorie.

J’ai une super-mais-pas-tant-que-ça idée !

À l
À l'assaut !!!

Oh my Godheads est un jeu multijoueur en arène comme il en existe à foison. Il propose des parties “endiablées”, mêlant “convivialité” et “fous rires” entre amis. Malheureusement, seulement pour quatre joueurs mais en local uniquement. Vous vous dites alors : “Ah mais oui, c’est un jeu comme Knight Squad !” pour ne citer que lui. Et vous n’avez pas tort. Sauf que l’originalité de Oh my Godheads, autre que de proposer de jolis graphismes et des musiques correctes, se trouve dans… les têtes de dieux/déesses (non, il ne s’agit pas d’écriture inclusive) qui se trouvent au centre du gameplay. En effet les modes par équipe, Capture de tête et Roi de la tête revoient les traditionnels rois de la colline et capture du drapeau en mettant des têtes de dieux/déesses à la place du précieux étendard ou lieu à défendre.

Attention aux pièges...
Attention aux pièges...

Ces têtes ont chacune des pouvoirs spéciaux censés mettre un peu de piquant dans les parties comme celui d’exploser si on tient la tête trop longtemps, créer un nuage opaque autour du porteur ou encore ralentir/accélérer les déplacements des joueurs à tour de rôle. Ces petits gimmicks sont plus ou moins réussis car dans certains cas ils peuvent faire durer les parties plus que nécessaire ou encore les rendre encore plus rapides qu’elles ne le sont suivant le stage que l’on choisit. Autre petite subtilité, les dix arènes que l’on trouve dans Oh my Godheads ajoutent elles aussi un tout petit peu de piment avec par exemple des pièges ou un seul autel que l’on doit mettre à notre couleur avant d’y poser la précieuse tête. Si on ajoute en plus la possibilité de lancer les têtes à notre coéquipier, le gameplay s’avère bien plus riche qu’il n’y paraît, si l’on excepte l’IA assez minable qui régit les bots.

La tête est bien dans le nuage !
La tête est bien dans le nuage !

Le côté sympathique des premières parties s’estompe très rapidement vu qu’il est impossible de fixer un nombre de rounds gagnants et que les parties se finissent généralement très rapidement mais aussi et surtout qu’au niveau de son contenu, Oh my Godheads frise le ridicule. Avec un postulat de base comme celui-là on aurait pu s’attendre à retrouver une déclinaison de modes de jeu à en perdre la tête ! Et bien non ! Oh my Godheads n’en propose que quatre et sur un nombre aussi restreint seulement deux utilisent le concept de ces fameuses têtes ! "« Incompréhensible » est le mot qui me vient en tête. Chasseurs de tête et Dernier homme debout ne sont que de bêtes batailles chaotiques où l’on s’attaque à coup de gourdin/d’épée/masse et objets explosifs. Posséder un concept sympa et l’utiliser de façon aussi superficielle montre bien que les développeurs avaient peut-être la tête ailleurs…

Bilan

On a aimé :
  • Un design plutôt joli
  • Le concept des têtes de divinité assez sympa...
On n’a pas aimé :
  • ... mais totalement sous-exploité
  • Quatre modes de jeu seulement...
  • ...dont deux sans têtes
  • Pas de multi en ligne
La tête en l’air

Oh my Godheads avait vraiment tout pour arriver à proposer un petit jeu multi sympathique, il ne manquait plus que du boulot et de l’imagination. Rien que ça. Un concept seul ne peut pas tout faire et ces têtes de divinité auraient mérité que les développeurs puissent en tirer autre chose que ce simple copier-coller bête et méchant de modes de jeu déjà éculés. En l’état, Oh my Godheads souffre de la concurrence, car à côté de lui beaucoup de jeux proposent mieux et plus varié, comme Knight Squad pour ne citer que lui...

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2244.jpg?1511515459

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Oh my Godheads

Oh my Godheads
PEGI 7 Violence

Genre : Party Games

Editeur : Square Enix

Développeur : Titutitech

Date de sortie : 05/12/2017

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Steam

2 reactions

avatar

reader117

05 déc 2017 @ 16:27

Je ne sais pas si le jeu est bon ou mauvais, je respecte l’avis du testeur la dessus. Mais par pitié, il ne faut pas se plaindre que le jeu ne propose pas de multi, la Xbox est tellement dépourvue de jeu en local a 4 que je me retrouve à acheter a peu près tout ce qui sort dans le genre (j’ai ainsi découvert le moche mais fun Crimson Land, et le mignon mais génial Lovers Left in Dangerous Space). Et quand je vois le nombre de jeux qui sont dans ce style, mais jouable a 4 uniquement en ligne ça me désespère un peu (si seulement on avait pu avoir Vermintide en local à 2 ou 4, ou encore Killing Floor 2).

Enfin voilà c’est pas trop le sujet de l’article, sans doute que ce jeu est très moyen, mais je ne compterai pas dans les points négatifs l’absence de multi en ligne dans la mesure ou ce genre de jeu n’est fun qu’avec des potes /famille pour jouer avec soit en direct sur le canap ^^

Jarel

Rédaction

05 déc 2017 @ 19:39

Attention je pense que tu te méprends sur la présence de l’absence de mode en ligne dans les points négatifs. Pour un jeu essentiellement multi basé sur le fun je pense que le fait de ne pas disposer de mode en ligne ou de mode hors ligne le prive d’une partie du fun que l’on pourrait y trouver. Disposer de 4 amis en même temps en local n’est pas évident, par contre trouver une équipe de deux contre deux est un plus.

Si tu cherches un excellent jeu multi en local ET/OU en ligne jusqu’à 4 joueurs, attends mon prochain test car j’ai sous le coude une petite pépite à pas cher.