Test - Marvel vs Capcom : Infinite

«Héros contre super-héros» , - 0 réaction(s)

Cette année a été un bon cru pour les fans de jeux de combats et il faut l’avouer, ça fait du bien après une longue période de disette. Il était temps que la concurrence réagisse, après un Street Fighter V en demi-teinte ayant laissé le champ libre. C’est donc Injustice 2 qui a ouvert le bal en signant une suite tout à fait honorable et en décrochant aisément le titre de meilleure campagne pour un jeu de combat, tandis que de son côté, Tekken 7 faisait un retour remarqué. Capcom, lui, avait, semble-t-il, planifié sa riposte en révélant son nouveau Marvel vs Capcom : Infinite en décembre dernier, un jeu pas spécialement attendu, mais qui a attisé la curiosité des fans des deux licences. Cela dit, on sait à quel point il est difficile d’arriver après tout le monde. Alors, est-ce que le titre peut rivaliser avec les deux poids lourds de cette année ? Pas sûr.

« Et là, il y a Ryu qui arrive et fout la pâtée aux méchants... »

Le choc des titans...ou pas !
Le choc des titans...ou pas !

Marvel vs Capcom, c’est un peu un rêve de gosse. Vous savez, quand un samedi après-midi avec les copains, on sort toutes les figurines et personnages de son coffre à jouets pour se livrer au combat du siècle. On se réinvente alors un monde où Batman fait équipe avec Luke Skywalker, les GI Joe se sont alliés aux playmobils et les Legos ont créé des machines infernales pour venir à bout des super héros. C’est du grand n’importe quoi, mais c’est jouissif ! Eh bien, Marvel vs Capcom nous propose un peu la même chose : on prend des personnages des licences Capcom et on les met en face des super héros de l’univers Marvel. Sur le papier, ça paraît complètement délirant, mais tout comme les jeux qu’on s’invente étant enfant, ça marche ! Au point que la licence en est tout de même à sa huitième itération.

La campagne ne fait pas simplement office d’amuse-bouche, mais propose plus de 3 heures de combats scénarisés et de scènes cinématiques.

Et on commence par la campagne, qui est justement là pour mettre en lumière cette diversité et nous proposer des moments assez cocasses, il faut l’avouer. On retrouve ici nos différents héros qui vont devoir s’allier pour détruire le grand méchant : Ultron-Sigma. Et ce qui est intéressant c’est que la campagne ne fait pas simplement office d’amuse-bouche, mais propose plus de 3 heures de combats scénarisés et de scènes cinématiques. Et si on oublie le côté grotesque des situations, on passe plutôt un bon moment aux côtés de Ryu, Chris Redfield, Mega Man, Iron Man, Thor, Thanos et les autres.

C
C'est plutôt eux qui ont ramassé !

Bien sûr, voir Chris Redfield, Frank West, Chun-Li placés sur le même pied que Iron Man, Gamora ou Thanos, ça fait un choc au début, mais finalement on s’y fait très rapidement. Les fans, quant à eux, retrouveront des personnages qui leur sont familiers. Peut-être un peu trop d’ailleurs, car à vrai dire, à part les graphismes qui ont évolué, on retrouve les mêmes coups et animations que dans le dernier Marvel vs Capcom 3, qui est d’ailleurs ressorti un peu plus tôt dans l’année sur Xbox One. Ce n’est pas un mal et il est coutume dans les jeux de combats de retrouver d’un opus à l’autre les mêmes coups, comme les classiques Hadouken et Shoryuken de Ryu et Ken dans Street Fighter, mais c’est simplement un constat. Il ne faut pas se tromper, si les graphismes ont connu un bond en avant important, grâce à la nouvelle génération de consoles, il ne s’agit pas non plus d’un reboot de la série et Capcom ne se prive pas pour réutiliser ici tout ce qu’il est bon de réutiliser.

« Prend-toi ça dans ta face Captain America ! »

Le petit laser de la mort qui fait pas du bien !
Le petit laser de la mort qui fait pas du bien !

Dans la famille des jeux de combats, Marvel vs Capcom : Infinite se trouve être l’un des plus accessibles et finalement assez loin de son aîné Street Fighter avec ses coups et combos à mémoriser et à exécuter avec un timing de métronome. Ici, on se trouve dans le côté « casual » du jeu de combat, ce qui n’est pas un tort, au contraire. Manette en main, il ne faudra que quelques minutes pour apprendre à sortir les premiers coups et enchaîner nos premiers combos. Ce qui est dû en partie à l’assistance aux combos et coups spéciaux activée par défaut dans les options. Ce sera donc une option très pratique pour les débutants ou les invités de passage qui voudraient s’essayer à quelques parties sans pour autant avoir à potasser la liste des coups. Pour les plus experts, il faudra donc impérativement vérifier que ces options ont été désactivées au préalable. Ce Marvel vs Capcom : Infinite reste globalement un titre facile d’accès et les coups et combos, même les plus impressionnants, sont bien souvent assez faciles à sortir.

Manette en main, il ne faudra que quelques minutes pour apprendre à sortir les premiers coups et enchaîner nos premiers combos
Chris Redfield va prendre cher...en toute logique
Chris Redfield va prendre cher...en toute logique

Le titre offre tout de même une marge de progression assez énorme pour les “dingues du stick”. D’abord, le système de jeu se base sur le « Tag » dans lequel on dispose de deux personnages (contre 3 dans Marvel vs Capcom 3) que l’on sélectionne et que l’on peut alterner à tout moment en combat avec la touche RB. On peut donc créer ses propres combinaisons dévastatrices de personnages, ce qui le démarque de nombreux jeux de combats plus classiques. A cela, il faut ajouter un autre système, celui des pierres d’infinité. Ces dernières sont un élément central de l’univers des comics et des films Marvel, et Capcom a intelligemment intégré ces pierres au gameplay. Ainsi, on pourra choisir, en même temps que ses personnages, l’une des 6 pierres : « Reality », « Power », « Mind », « Time », « Space » et « Soul ». Elles donnent accès à des pouvoirs que l’on peut déclencher avec LB, comme le “dash” qu’offre la pierre « Time » qui permet, par exemple, d’améliorer la mobilité d’un personnage lent. Et lorsque celle-ci est chargée, on peut alors activer un pouvoir ultime en appuyant sur LB et RB, et ainsi en profiter pour retourner la situation à notre avantage, que ce soit avec des coups plus puissants (« Power ») ou, par exemple, en emprisonnant l’ennemi dans une cage de verre (« Space »).

Bref, ce Marvel vs Capcom Infinite est plus fin qu’il n’y paraît et il faudra attendre de voir si la communauté suit sur le multijoueur, car c’est là que se fera véritablement la notoriété du titre. En l’état, le jeu a un réel potentiel au niveau compétitif, tout en offrant un point d’entrée à de nombreux joueurs du fait de l’accessibilité de son gameplay. On retrouvera en tout cas pour les joueurs solo un mode Arcade complet, un mode entraînement et un mode Défis avec des missions à remplir pour chaque personnage. Ils vous occuperont déjà un bon bout de temps.

« Nan mais sérieux, t’as vu ce que j’ai pris ? »

Un casting sympathique, mais pas ouf !
Un casting sympathique, mais pas ouf !

Là où Marvel vs Capcom : Infinite pèche c’est surtout par sa quantité de personnages, au nombre de 30, dont on fait malheureusement vite le tour. Et c’est aussi l’absence des X-men qui se fait lourdement ressentir. De plus, je parlais un peu plus tôt de la technique et des graphismes qui ont été revus à la hausse, sauf que les textures et l’affichage ne suivent pas ; je n’exagère pas en disant qu’on a là l’un des jeux de combat les plus laids de cette génération. Les textures ne sont pas assez fines, crénelées au possible et ça scintille dans tous les sens au moindre mouvement de caméra à cause d’un antialiasing défaillant, voire inexistant. C’est pas beau à voir, même si on finit par s’y habituer à la longue. Heureusement que les décors relèvent un peu le tout. Et je ne parle même pas de la modélisation catastrophique de certains personnages comme Chris Redfield, Frank West ou Dante, qui ont des têtes à faire peur. Bizarrement, cela semble exclusivement toucher les personnages de chez Capcom, alors que pourtant, le studio devrait avoir une plus grande maîtrise sur ses licences.

Pour terminer, je ne m’étalerai pas sur la politique de DLC de Capcom, mais il faut néanmoins que vous sachiez que certains des personnages à venir en DLC comme Black Panther, Monster Hunter ou Sigma sont déjà présents dans le jeu, puisqu’on les aperçoit pendant la campagne, mais ne sont pas jouables. Ce teasing est de fait assez nauséabond, puisqu’il fait miroiter du contenu auquel le joueur n’a pas accès.

Bilan

On a aimé :
  • Un jeu de combat des plus accessible
  • Mais aussi très technique et stratégique
  • L’utilisation intelligente des pierres d’infinité
  • La campagne complètement barrée !
  • La diversité des personnages jouables
On n’a pas aimé :
  • Ils sont où les X-men ?!
  • Une technique faiblarde, des textures pauvres, un antialiasing inexistant
  • La modélisation de certains personnages (Chris Redfield, Frank West, Dante...)
  • Des personnages en DLC déjà présents dans le jeu…
Un bon jeu de combat, gâché par une technique faiblarde

Ce n’était pas gagné pour Marvel vs Capcom : Infinite de se faire une place après Injustice 2 et Tekken 7. Qu’à cela ne tienne, Capcom était bien décidé à créer l’événement avec un nouveau jeu bourré de promesses. Des promesses malheureusement pas entièrement tenues. En effet, on retrouve bien là l’univers atypique de la série, poussée par une campagne plutôt sympathique et, de surcroît, relativement costaude. Le gameplay est toujours à mi-chemin entre accessibilité et technique, tout en y ajoutant cette fois-ci une couche de stratégie avec les pierres d’infinité. Cela dit, techniquement, le jeu n’est pas au point sur Xbox One et à l’écran, des personnages comme Chris Redfield, Frank West ou Dante font peine à voir. Ajoutez à cela l’absence des X-men qui se fait ressentir et on se demande si le jeu n’est pas sorti un peu trop vite. On espérerait presque une version complète l’année prochaine et éventuellement un patch Xbox One X qui pourrait sûrement corriger pas mal des défauts techniques.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2038.jpg?1480863873

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Marvel vs Capcom : Infinite

Marvel vs Capcom : Infinite
PEGI 0

Genre : Combat

Éditeur : Capcom

Développeur : Capcom

Date de sortie : 19/09/2017

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows