Test - Les Piliers de la Terre, de Ken Follett : Livre 1

«Un début prometteur» , - 0 réaction(s)

Lorsque les Allemands de Daedalic ont annoncé s’atteler à l’adaptation des Piliers de la Terre de Ken Follett, l’idée fut intrigante. Si les transpositions de livres peuvent être casse-gueule lorsqu’on les laisse aux mains du premier venu, la réputation du studio qui a porté les Deponia, Edna et Harvey et bien d’autres Point’n Click n’est plus à faire et laissait à penser que le travail serait soigné. Après s’être plongé dans ce premier des trois livres qui composeront le jeu, voyons si cela est vraiment le cas.

Libre interprétation

Jack fait souvent une tête d
Jack fait souvent une tête d'hurluberlu

Les Piliers de la Terre est un best-seller massif qui croise plusieurs intrigues autour du village fictif de Kingsbridge et d’événements réels s’étant déroulés au XIIe siècle en Angleterre. Le jeu en met en scène une partie, même s’il ne colle pas complètement au livre. En effet, cette adaptation assez libre laisse au joueur le choix de certaines actions et lignes de dialogues qui influent un peu sur l’histoire et la destinée des personnages. Conserver les grandes lignes de l’histoire permet au jeu de se baser sur la richesse du matériau d’origine pour en tirer des personnages hauts en couleurs et des intrigues intéressantes qui s’inscrivent dans une époque sombre où l’Angleterre est au bord d’une guerre civile et où la couronne est mise à mal. Et c’est bien là la force principale du titre, qu’on se le dise.

Les ambiances sont parfois très réussies
Les ambiances sont parfois très réussies

Dans cette première partie sous-titrée “Dans les cendres”, nous faisons connaissance avec Jack, un jeune garçon vivant dans les bois avec sa mère. Ils croisent le chemin de Tom le bâtisseur et sa famille. D’un autre côté, le prieur Philip rend visite aux moines vivants au prieuré de Kingsbridge et se retrouve embarqué par son frère dans une intrigue politique qui le dépasse quelque peu. Enfin, le dernier personnage jouable de cette histoire est Aliena, fille du comte de Shiring, qui n’est que peu développée pour le moment et devrait prendre de la place dans l’intrigue par la suite.

Action ou vérité ?

Il est possible de mettre en exergue toutes les actions possibles sur un tableau
Il est possible de mettre en exergue toutes les actions possibles sur un tableau

Les Point’n Click ont connu bien des évolutions ces dernières années avec des jeux plus narratifs et moins ludiques comme ceux de Telltale, et cette adaptation s’inscrit dans ce courant. Ne vous attendez donc pas à un jeu avec des énigmes complexes qui mettront à mal vos neurones mais voyez le plutôt comme un livre dont vous êtes le héros. Les dialogues sont nombreux et offrent souvent plusieurs possibilités. Vous pourrez cependant démêler plus facilement certaines situations en explorant les différents tableaux qui composent les 7 chapitres. Vous pourrez alors faire connaissance de faits ou d’objets qui vous permettront de déclencher certains dialogues non disponibles jusqu’alors.

Malheureusement, dans l’ensemble, on peine à trouver un grand intérêt ludique dans ces interactions annexes sur la globalité du titre. Le deuxième chapitre laissait pourtant le bénéfice du doute avec des actions secondaires finements amenées, basées sur l’écoute des dialogues avec les différentes protagonistes, afin de mener à une résolution libre et assez originale. Durant le reste du jeu, les choses seront plus linéaires et dirigistes, des fois même un peu floues. En effet, on tâtonne de temps à autre avant de comprendre ce que l’on attend de nous réellement ou on distingue mal ce que peuvent impliquer vraiment nos choix de dialogues.

Le moine Philip, perdu dans la foule
Le moine Philip, perdu dans la foule

Ce qui fait plaisir à voir, par contre, c’est que le jeu ne reste pas toujours sur le schéma classique des tableaux que l’on explore mais se permet de faire des variations de gameplay lors des déplacements sur de longues distances. Les choix des trajets et des actions se font alors directement depuis une map et on dispose d’un résumé à chaque étape en fonction de nos décisions. On espère donc d’autres surprises sur les prochains épisodes pour varier un peu plus l’aventure qui s’annonce assez longue dans son ensemble puisqu’il aura fallu 6-7h pour voir le “à suivre” de fin de livre.

Tableau vivant

Mais qui est donc cette jeune fille ?
Mais qui est donc cette jeune fille ?

La partie narrative est fort heureusement de qualité et les différents dialogues sont bien écris et portés par un doublage anglais de qualité (même s’il manque un peu de panache par moment) et des sous-titres français qui tiennent la route. L’ambiance est bonne et ce n’est pas la qualité visuelle du titre qui viendra faire tache. Les différents tableaux peints à la main sont agréables dans l’ensemble voire même très beaux par moments. On en profite longuement puisque les lieux proposés ne sont pas très variés. Les animations sont un peu raides mais cela ne gâche pas vraiment le rendu, a contrario des quelques saccades survenant lors de certaines translations et zoom. On peut pinailler aussi sur les temps de chargement qui entrecoupent quelques scènes lors de changements de plan mais cela n’altère pas non plus le grand intérêt que l’on peut porter à cette histoire fort prenante.

Bilan

On a aimé :
  • Histoire prenante
  • Plutôt joli
  • Bien écrit
  • Il y a bien des choix…
On a moins aimé :
  • ...mais on n’en perçoit pas toujours l’intérêt
  • Quelques saccades
  • Chargements un peu longs et intempestifs
J’aime lire

Daedalic livre ici un roman interactif des plus intéressants. Grâce à la richesse du livre dont il est tiré, Les Piliers de la Terre ressemble à une oeuvre qui pourrait s’avérer riche et profonde. En tout cas, elle mérite d’attirer l’attention du joueur qui serait passé à côté du best-seller autant que celle des lecteurs de la première œuvre qui peuvent prendre part ici aux décisions des protagonistes. Il faudra peut-être attendre que les trois livres soient sortis pour savoir si le jeu tiendra toutes ses promesses mais en tout cas cette première partie est une bonne expérience vidéoludique pour qui aime passer plus de temps à lire et écouter parler qu’à pianoter sur son pad.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2208.jpg?1503048339

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Les Piliers de la Terre, de Ken Follett

Les Piliers de la Terre, de Ken Follett
PEGI 16 Langage grossier Violence

Genre : Aventure/Réflexion

Éditeur : Daedalic Entertainment GmbH

Développeur : Daedalic Entertainment GmbH

Date de sortie : 15 août 2017

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Steam