Test - RiME

«Rimer ne rime à rien si on ôte à la rime ce qui l’anime» , - 2 réaction(s)

Depuis 2013, RiME a parcouru pas mal de chemin. On n’y croyait plus et pourtant le voilà, faisant son entrée dans la cour des grands. Initialement, le petit indé de Tequila Works (à qui l’on doit l’excellent The Sexy Brutale) était une exclusivité Sony, mais ayant perdu la licence, c’est l’éditeur Greybox qui reprend le flambeau, pour notre plus grand plaisir. La ressemblance avec Ico, The Last Guardian, ou Journey est frappante mais peut-être que RiME réussira à trouver sa propre voie. En attendant, adepte du minimalisme et des puzzle-platformers, faites votre sac et préparez-vous pour le plus beau et périlleux des voyages !

Les vrais amoureux résistent aux orages sans faire naufrage

C
C'est toujours stressant une première rencontre...

En voilà une histoire qui commence mal… Vous incarnez Enu, un jeune garçon ayant échoué sur une île déserte après un terrible naufrage. Pas du tout effrayé par la situation, vous décidez de partir à l’aventure pour lever le voile sur le mystère qui plane sur les lieux. À peine avez-vous découvert les ruines antiques d’une civilisation perdue que vous allez faire la rencontre d’un mignon petit renard qui fera office de guide. Comme dans tout open-world qui se respecte, vous avez le choix entre partir à la recherche des multiples collectibles plus ou moins bien dissimulés ou alors suivre aveuglément votre petit animal de compagnie pour mettre à nu la vérité sur votre présence ici et comprendre la signification profonde de votre périple. Quel est le secret de cette île ? Qui est cette personne vêtue de rouge ? Comment atteindre ce phare mystérieux ? Dans quel but ? À vous de le découvrir !

Le récit n’est plus l’écriture d’une aventure, mais l’aventure d’une écriture

À vous de jouer avec les ombres et le temps !
À vous de jouer avec les ombres et le temps !

Comme dit plus haut, RiME est un puzzle-platformer. Mais pour être honnête, il faut le dire vite. Très vite. Pour le côté puzzle, ne vous en faites pas pour vos cheveux, vous ne vous les arracherez pas car les énigmes sont d’une simplicité folle et d’ailleurs, un peu trop redondantes. Pour le côté platformer, il n’est pas vraiment présent et d’ailleurs, c’est tant mieux parce qu’on ne peut pas dire que notre jeune homme soit très doué pour les sauts. En revanche, le titre de Tequila est minimaliste sous tous les aspects, que ce soit pour le graphisme ou le gameplay. En effet, les actions sont simplistes et pourtant, elles se suffisent à elles-mêmes : sauter, courir, nager, saisir des objets et déplacer des blocs. Ces actions sont nécessaires pour résoudre les énigmes car vous allez gérer les sons et la lumière : crier devant des statues les anime et déclenche des mécanismes et les déplacer vous permet de jouer avec les ombres et les perspectives pour ouvrir des portes cachées. Cette simplicité évite un éventuel sentiment de frustration mais cela s’avère aussi être un inconvénient puisque ce manque de challenge ennuiera les plus persévérants et ceux qui espéraient qu’une certaine difficulté prolongerait la durée de vie du jeu (n’avoisinant que les 6-8 heures pour un prix quand même assez élevé de 35 €). Tout n’est donc pas parfait. Tout comme attraper les objets et sauter qui sont des actions particulièrement fastidieuses. Mais rassurez-vous, au final, tout cela ne gâche en rien l’expérience de jeu.

L’unité est la forme de toute beauté

Jolie terrasse avec vue sur la mer
Jolie terrasse avec vue sur la mer

Le côté minimaliste du titre se ressent également dans les graphismes avec un cel-shading très travaillé et épuré donnant cet aspect dessin animé plus que plaisant. Les paysages colorés sont divers et variés et offrent de nombreux décors agréables à l’œil. Aucune interface n’est présente à l’écran pour parasiter la vue et c’est un très bon point. Et s’il est bien une chose qui peut faire chavirer votre coeur, ce sont les réactions rigolotes des animaux présents sur l’île et aussi la façon qu’a Enu de se déplacer, très proche de la réalité (le voir galérer dans l’eau et tenter de se freiner tant bien que mal dans les descentes pour éviter de finir comme la petite soeur de la famille Ingalls est un vrai délice). Musicalement, la bande-son est bien présente et sied à ravir au thème. Pour amplifier cette immersion dans le monde de RiME, le choix a été fait de n’inclure aucun dialogue. Un petit plus qui laisse le joueur profiter à fond d’une ambiance sans fioritures. Le titre réussi à mettre en avant un charme visuel et sonore certain par sa simplicité. Le seul petit bémol que l’on pourrait lui attribuer, ce sont des temps de chargements particulièrement longs entre les chapitres mais on va dire que ça vous permet de vous préparer plus encore à l’aventure.

Bilan

On a aimé :
  • L’histoire chargée en émotions
  • Enu et son renard
  • De très beaux graphismes
  • Des énigmes ôtant toute frustration...
On n’a pas aimé :
  • ...mais ôtant aussi le challenge
  • Des chargements longs
  • Un prix excessif par rapport à la durée de vie
Chaque fois que l’aube paraît, le mystère est là tout entier

On remarque tout de suite chez RiME une inspiration frappante de The Last Guardian ou Journey et c’est peut-être cet aspect là qui l’éloigne du coup de coeur : un manque flagrant de personnalité. Mais malgré ça, on arrive à s’attacher très vite à Enu, à son renard et même aux autres “personnages” même s’ils sont beaucoup moins présents. Le titre fait preuve d’une patte artistique très réussie grâce à un aspect minimaliste et une simplicité parfaite laissant le joueur s’imprégner de l’ambiance avec douceur et beauté. Des chargements vraiment longs et une durée de vie plutôt courte pénalisent le jeu et provoquent une certaine réticence lorsque l’on voit le prix assez élevé. Cela dit, s’il y a bien une évidence, c’est que l’oeuvre mérite d’être parcourue de fond en comble (après une petite baisse de prix, je le concède) grâce à une histoire touchante et profonde. Une chose est sûre, ce voyage vous transformera pour de bon !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2050.jpg?1494060823

Accueil > Tests > Tests Xbox One

RiME

RiME
PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : Grey Box

Développeur : Tequila Works

Date de sortie : 26/05/2017

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows

2 reactions

LyricHotel

23 jui 2017 @ 15:38

Les points forts supplantent, à mon humble avis, largement les points faibles de ce jeu.

Je le rapprocherais d’ailleurs un peu plus d’Ico (même si la filiation avec The Last Gardian reste forcément indubitable), ne serait-ce que pour l’énorme clin d’oeil en début de partie : la plage étant le commencement de Rime et la conclusion de son illustre ainé.

A conseiller sans la moindre hésitation.

brontoz

24 jui 2017 @ 03:30

et les musiques sont magnifiques