Test - Forza Horizon 3 : Hot Wheels

«les quatre fers en l’air» , - 1 réaction(s)

Est-il encore nécessaire de présenter Forza Horizon 3, oui ? Bon, pour les quelques retardataires, s’il y a bien un jeu sur Xbox One qui a mis tout le monde d’accord, c’est celui-ci ! Beau, jouissif, maîtrisé, le 3e opus Horizon est une réussite sur (presque) tous les points. Naturellement, le titre a accueilli un premier gros DLC baptisé Blizzard Mountain, nous permettant de poursuivre notre périple australien dans une région enneigée aux panoramas dépaysants. Aujourd’hui, Playground Games surprend tout le monde avec le 2e et dernier DLC baptisé Hot Wheels. Vous vous rappelez les petites voitures bien barrées de notre enfance ? Et bien elles débarquent dans le jeu, et avec elles des dizaines de kilomètres de pistes, de quoi s’amuser des heures durant, du moins en théorie…

Fan service incoming

L
L'ambiance générale est vraiment chouette !

Attachons nos ceintures car ça va secouer, nous voici débarqués sur une île au large de Byron Bay où l’adrénaline est le seul maître mot. Comme d’habitude, on a droit à une séquence d’introduction bien rythmée qui nous fait découvrir les impressionnantes infrastructures directements tirées de la licence Hot Wheels. Suspendus au-dessus de l’océan, des kilomètres de pistes s’offrent à nous, jonchées de loopings, sauts et autres virages relevés pour un maximum de sensations. Ajoutons à cela des bandes de boosts au sol qui nous propulse à pleine balle, on imagine vite le genre de course qui nous attend !

A l’image du DLC Blizzard Mountain, le but ici est de gagner des médailles (original n’est ce pas ?) pour débloquer des courses de catégories supérieures. Pour acquérir la 3e étoile de chaque épreuve, il faut de nouveau accomplir une prouesse spécifique : tour chronométré, score de prouesse à la chaîne, action ciblée (saut, drift…). En plus de ça, on retrouve également tous les défis que l’on connaît déjà comme les radars, zones de drift, de vitesse et autres… On regrette forcement de ne pas en trouver de nouveaux. Les collectionneurs en revanche seront contents de chercher le nouveau trésor de grange dissimulé sur l’île.

on reste sur un gameplay “sérieux” qui tente de s’intégrer à des circuits et un univers barrés

Avec une telle aire de jeu, on pourrait se dire que les courses sont des plus animées. Au final, ce n’est pas vraiment le cas, on reste sur un gameplay “sérieux” qui tente de s’intégrer à des circuits et un univers barrés. En résultent quelques couacs cassant grandement le rythme, et une sensation de décalage entre le pilotage proposé par le jeu et les acrobaties présentes. D’ailleurs, inutile d’essayer de jouer avec les réglages de pilotage en “simulation”, on se retrouve vite à devoir repasser au minimum en “normal” au niveau de la direction, et automatique pour la boite de vitesse. De plus, même si les panoramas de jour sont souvent absolument splendides, de nuit on regrette qu’il n’y ait pas plus de lumières, néons et autres pour animer un peu les pistes qui peuvent dans certains cas manquer de lisibilité. Autre déception, seulement quelques voitures de l’univers Hot Wheels sont disponibles. Retrouver ne serait-ce qu’un véhicule de chaque classe n’aurait pas été de refus, dommage.

De nuit, les pistes manquent parfois de lisibilité...
De nuit, les pistes manquent parfois de lisibilité...

Heureusement, lorsque l’on prend la direction du multijoueur, il y a vraiment moyen de s’éclater, et ce, dans tous les sens du terme. Comme toujours, le jeu fonctionne très bien entre amis, on prend un maximum de plaisir à rouler en groupe sans réel but sur ces pistes suspendues, surtout qu’aucun problème technique n’est à déplorer. Néanmoins, on a ici affaire à un DLC d’une valeur de 19,99€ qui tient en haleine seulement quelques heures en solo, et qui lui non-plus n’est pas compris dans l’utimate edition à 100€. Clairement, le précédent (Blizzard Mountain) est plus intéressant et offre paradoxalement plus de choses à faire avec un univers tout aussi dépaysant.

Bilan

On a aimé :
  • Univers Hot Wheels
  • Une île et des infrastructures impressionnantes
  • Toujours aussi chouette en multijoueur
  • Aucuns souci technique
On n’a pas aimé :
  • Des courses pas aussi animées qu’elles le devraient
  • Pas de nouveaux défis/types d’épreuves...
  • Quelques voitures en plus seulement
  • Un prix élevé / non inclus dans l’ultimate edition
Tiède Wheels

Bon, le DLC Hot Wheels est loin d’être mauvais, il est même au final plutôt bon. Néanmoins, malgré la prise de risque et l’univers splendide qui s’offre à nous, les courses manquent encore grandement d’animation et on ne retrouve malheureusement aucune nouveauté en termes de défis ou d’épreuves. Côté garage, le nombre de voitures est assez maigre, et le prix de 20€ pour les quelques heures qui nous séparent de l’épreuve finale laissent un petit goût amer. Heureusement, en multijoueur ça fonctionne beaucoup mieux, et on prend toujours autant de plaisir à se retrouver entre potes à vagabonder sur cette île magnifique. Mais pour le même prix, le précédent DLC, Blizzard Mountain, apporte plus de choses et mérite plus d’attention.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1845.jpg?1465861598

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Forza Horizon 3

Forza Horizon 3
PEGI 0

Genre : Courses

Editeur : Microsoft

Développeur : Playground Games

Date de sortie : 27/09/2016

Prévu sur :

Xbox One, PC Windows

1 reactions

lacrasse

16 mai 2017 @ 20:54

c’est du très bon,comme d’hab,cette série est vraiment une tuerie !!