Test - Tumblestone

«Si c’est comme ça, je préfère être une brique de lait» , - 1 réaction(s)

Passé complètement sous les radars en raison de son aspect simpliste, Tumblestone était pourtant l’une des deux stars du programme Games With Gold de Juillet dernier. Finalement, ce puzzle-game aurait-il mérité un peu plus de considération ?

“Nous feriez-vous l’honneur de poser une brique ?”

Les affrontements, en campagne ou en multi, ajoute une petite dose de stress à la résolution des puzzles
Les affrontements, en campagne ou en multi, ajoute une petite dose de stress à la résolution des puzzles

Tumblestone est un des fiers représentants des jeux de type match-3. Si vous ne savez pas ce qu’est un match-3, je n’ai qu’un nom à vous souffler : Candy Crush. Maintenant que tout le monde a compris de quel genre de jeu on parle, il est important de comprendre que, si Tumblestone est effectivement un match 3, sa façon d’aborder les choses est complètement différente des autres. En effet, plutôt que d’intervertir deux briques entre elles pour former une ligne de 3 ou plus, il faut ici sélectionner 3 briques d’une même couleur se trouvant à la base d’une colonne jusqu’à les faire toutes disparaître. Les tableaux sont prédéfinis et ne proposent qu’une poignée de combinaison pour s’en sortir. Facile ? Et bien, pas tellement puisque les briques doivent être éliminées dans un ordre bien précis (à une ou deux transgressions près) pour éviter de se retrouver coincé et contraint de recommencer le niveau.

L
L'histoire est inintéressante, intrusive et grotesque. Bref, on s'en serait bien passé

Si certains tableaux ne sont qu’une formalité et qu’il ne faudra pas plus d’une minute pour en voir le bout, certains peuvent retenir notre attention pendant près de 10 minutes si l’on ne jette pas l’éponge avant. Autant dire qu’il faudra un petit moment pour venir à bout des 330 tableaux proposés par la campagne. Chaque monde, au nombre de 11, apporte un nouveau type de brique comme celle apparaissant et disparaissant à chaque mouvement pour bloquer l’accès à certaines colonnes du tableau ou une autre possédant plusieurs couleurs et complexifiant encore plus le niveau.

Vu sous cet angle, Tumblestone est très sympa pour un jeu gratuit. Le problème, en ce mois de janvier, est que le titre est vendu pour la modique somme de 20€. Vous faites ce que vous voulez de vos deniers mais je trouve ça un poil onéreux à titre personnel. Surtout lorsqu’on doit subir l’intrusion d’un scénario aux personnages grotesques qui essaient de s’immiscer à l’écran comme des morpions dont on n’arrive pas à se débarrasser entre deux parties.

Bilan

On a aimé :
  • Un type de match 3 innovant
  • Un contenu maboule
  • Faisait partie des Games With Gold de juillet
On n’a pas aimé :
  • La scénarisation intrusive et inutile
  • 20€ ? aimedéhère
Pas mal pour un jeu gratuit

Rafraichissant le genre du match 3 devant endurer une multitude de clones depuis la nuit des temps, Tumblestone réussit à proposer un défi relevé sur un nombre de niveaux incalculables. Malheureusement, le titre ne reste “qu’un match 3” et les 20€ demandés semblent complètement démesurés. Si, comme moi, vous prenez tout les jeux Games With Gold vous pouvez lui donner sa chance, à condition d’être prêt à passer toute les “cinématiques” où le scénario essaye de ramener sa fraise. Dans le cas contraire, vous pouvez l’oublier et faire comme si vous n’aviez jamais lu ce test.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2071.jpg?1485863329

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Tumblestone

Tumblestone
PEGI 3

Genre : Party Games

Editeur : The Quantum Astrophysicists Guild

Développeur : Ty Taylor

Date de sortie : 16/072016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Steam

1 reactions

KaaviX

31 jan 2017 @ 13:13

J’ai 6h de jeu dessus, j’y joue de temps en temps des courtes sessions, c’est assez amusant mais j’aurais pas mis 20e dedans.