Test - Boom Ball 2 for Kinect

«Two Balls, it’s better than one» , - 5 réaction(s)

>> Les enfants, on laisse la console, j’ai un jeu à tester.
>> Mais noooon, faut que je finisse cette partie d’Overwatch... C’est quoi ?
>> Boom Ball 2 for Kinect.
>> OK, je te la laisse… euh… J’pourrais jouer ?

Kinect, ça peut être fun

Un p
Un p'tit air d'Arkanoïd

Si j’étais un feignant (bon, en fait j’en suis un peu un, mais c’est pas le sujet), je pourrais me contenter de dire que Boom Ball 2, c’est comme le premier, mais à 2 joueurs. Mais comme je suis un testeur sérieux, commençons par un descriptif de ce qu’est ce jeu. Attention, ça va être court : c’est un jeu de casse-briques en 3D, dont les raquettes sont contrôlées par les mains des joueurs. Le jeu offre de nombreux niveaux, diversifiés dans la limite du genre, avec des briques spéciales, des musiques joyeuses, et des balles aux pouvoirs (légèrement) variés.

Une fois cela dit, c’est quand on lance la partie qu’on saisit le véritable intérêt de ce petit jeu. C’est tout simple : c’est fun. Kinect fonctionne très bien (sauf un cafouillage systématique à la fin du niveau quand il faut sélectionner le suivant), et on ne lui demande pas autre chose. La lacune principale du premier épisode était qu’on ne pouvait pas jouer à deux, et cette fois-ci c’est corrigé, puisque tout est jouable en coopération. On a donc une superbe illustration de ce qu’est la convivialité, et ça fait du bien de trouver un plaisir simple : on rigole, on s’amuse, et on ne voit pas le temps passer. Du coup, on en vient à regretter qu’ils ne soient pas allés plus loin avec d’autres modes de jeux, notamment du versus.

Des niveaux variés
Des niveaux variés

Certes, cela reste un petit jeu sur lequel on passera au maximum 1 heure, mais on le relancera souvent et avec plaisir à chaque fois qu’on aura envie de partager un moment sympa : sa durée de vie réelle n’a d’égal que le nombre d’amis que vous ou/et vos enfants avez. Même si ma fille s’est presque cassé un doigt en donnant un coup droit dans un fauteuil, même si accidentellement j’ai mis un taquet derrière la tête de mon fils dans une tentative désespérée de sauvetage d’une balle, et même si je vais devoir trouver une explication plausible à présenter à me femme concernant une des ampoules du lustre qui ne fonctionne plus, je retiens surtout qu’on a passé un excellent moment avec ce Boom Ball 2 for Kinect.

Bilan

On a aimé :
  • Du fun
  • De la convivialité
  • Un jeu Kinect !
On n’a pas aimé :
  • Pas de modes de jeu en versus
  • Reste limité dans son principe
Une main, une balle, la vie

Je n’irais pas vous faire croire que Boom Ball 2 est un grand jeu, ce n’est pas le cas. En revanche, c’est un générateur de bons moments à passer en famille ou avec des amis. Quand un titre n’a pas d’autre ambition que de distraire, et quand cela provoque des éclats de rire, l’objectif est atteint. Ceux qui ont Kinect, ce périphérique mal aimé, mais surtout mal utilisé, peuvent sans problème s’adonner à Boom Ball 2 : à moins d’être un grincheux de haut niveau, le fun est garanti.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton2067.jpg?1485533457

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Boom Ball 2 for Kinect

Boom Ball 2 for Kinect

Genre : Party Games

Editeur : Virtual Air Guitar Company

Développeur : Virtual Air Guitar Company

Date de sortie : 21/12/2016

5 reactions

Axekillerbean

28 jan 2017 @ 13:37

Sympa un jeu Kinect !!! Petite question, on peut jouer assis ? Jai pas beaucoup de place...merci !

benderbigscore

28 jan 2017 @ 15:01

Ça fait des mois que j ai débranché mon kinect...

avatar

Mr Moot

28 jan 2017 @ 22:32

Oh non le sous-titre, t’as osé. T’as pas encore testé Fru ? J’en ai lu du bien.

30 jan 2017 @ 09:26

Fru, je lui avais filé un coup de cœur pour mon test. Je n’ai pas pensé à essayer de jouer assis à ce Boom Ball 2 ! Mais du fait que ce sont les mains qui bougent et non pas le corps, je pense que ça doit fonctionner.

avatar

Mr Moot

30 jan 2017 @ 19:20

Ah merde désolé, à l’époque de la sortie j’avais pas vu, et je viens moins souvent en ce moment, mea culpa.