Test - Dark Souls 3

«Osez l’aventure de votre vie !» , - 18 réaction(s)

Il s’est laissé tomber de tout son poids sur un roc noir recouvert de mousse. Il avait besoin de repos, de souffler, de s’imposer quelques minutes de répit. Les deux mains posées sur le pommeau de son épée, son regard se perdit dans les flammes dansantes du feu qui lui faisait face. Son armure renvoyait les reflets rouges du foyer encore vif. Elle portait les stigmates de ses nombreux combats, de ses victoires mais aussi de ses échecs. Une armure faite de métal, de rouille, de sang et de mort. C’est un vétéran de Dark Souls qui a même trainé sa carcasse dans Demon’s Souls. Les pièges, les créatures, les donjons, les passages dissimulés n’ont plus de secret pour lui et il s’apprête à repartir, à replonger dans les entrailles visqueuses et mortelles de Dark Souls 3. Mais aujourd’hui ce n’est pas lui qui m’intéresse. Ce n’est pas pour lui que je vais écrire ce test mais plutôt pour le gars en tee shirt qui regarde de loin ces jeux réputés difficiles et qui n’a jamais eu le courage de s’y lancer vraiment, de les essayer ou simplement d’aller au-delà d’une première impression mitigée. Je vais essayer de le faire changer d’avis car Dark Souls 3 le mérite vraiment et se présente comme l’apogée d’une série formidable.

Partir vers une mort certaine

Venez goutter à Dark Souls 3 et à mon grand hachoir...
Venez goutter à Dark Souls 3 et à mon grand hachoir...

Alors oui, c’est sûr que présenté comme ça, je ne vais pas soulever des foules d’indécis qui vont, sourire aux lèvres, prendre leur manette et foncer tout guillerets à l’assaut des premières créatures de Dark Souls 3. Pas la peine de tourner autour du pot plus longtemps, enfonçons allègrement un porte ouverte : Dark Souls 3, tout comme ses prédécesseurs est un jeu dur. On ne traverse pas Dark Souls 3 en posant son cerveau à côté d’une bouteille de bière bien fraiche et en fumant une petite cigarette qui détend tout en martelant tranquillement le bouton d’attaque. Non. Néanmoins, iI ne s’agit pas d’un de ces jeux PC qui érigent la difficulté comme une donnée impondérable et recherche avant tout de titiller un désir presque sado-masochiste de la part du joueur.

Commencer avec un chevalier est conseillé !
Commencer avec un chevalier est conseillé !

Dark Souls 3, tout comme ses prédécesseurs, n’est pas dur, mais seulement exigeant. Il nécessite une implication totale du joueur et ce à chaque instant, la prise de risque doit être calculée, réfléchie mais reste à chaque fois, ou presque, récompensée. Accepter cet engagement de votre part c’est vivre une expérience vidéoludique unique, galvanisante, intense, absolument fantastique. Plus qu’aucun autre jeu, Dark Souls 3 hante le joueur même en dehors des phases de jeu, même une fois la console éteinte, on reste habité, hanté par notre avancée en cherchant comment passer le nouveau défi qu’ont dressé les programmeurs à notre encontre. A chaque pièce, chaque boss, chaque nouveau lieu, on se dit qu’il est presque impossible d’avancer plus loin. Et pourtant on y arrive toujours et on en ressort plus fort sans réellement le ressentir et c’est là que réside la grande force de Dark Souls. Après une vingtaine d’heures de jeu essayez de relancer une partie et vous verrez que vous arriverez au même point en deux fois moins de temps ! Mais je vous sens encore réticent, pas franchement convaincu alors venez, prenez ma main et laissez-vous portez par la formidable ambiance de Dark Souls 3…

Un Morteflamme parmi tant d’autres…

Bienvenue dans le royaume de Lothric !
Bienvenue dans le royaume de Lothric !

Le Royaume de Lothric est à la croisée des terres des trois Seigneurs des Cendres. Le Feu le protégeait du retour du monde des morts des trois Seigneurs sans trône sauf qu’aujourd’hui, le Feu se meurt… Les Seigneurs des Cendres n’ont pas été les seuls à se réveiller à l’appel de la cloche et à la flamme vacillante du Feu, des âmes d’inconnus ont aussi fait leur apparition. Ils sont les Morteflammes et l’un d’entre eux détient le devenir du Royaume de Lothric. Les Dark Souls ont toujours eu des scénarios elliptiques ne servant que de toile de fond ténue à un univers visuellement puissant et une ambiance captivante. Dark Souls 3 ne déroge pas à la règle. La création de votre Morteflamme n’est pas primordiale quant au devenir de votre quête vu qu’il n’appartient qu’à vous de redéfinir par la suite ses compétences et son orientation. Guerrier en armure lourde, mage, prêtre, voleur... ces classes de départ ne définiront qu’une simple répartition initiale des caractéristiques et un équipement de départ. Inutile de passer du temps à modeler le visage de votre avatar, l’outil à disposition est minable et de toute façon on passera notre temps à le voir de dos ou avec un casque sur la tête. Le choix de la classe, même si elle n’est pas contraignante, demeure particulièrement subtile pour un débutant car les premières heures de jeu seront beaucoup plus dures et tendues pour un frêle magicien que pour un chevalier déjà bien résistant, puissant et disposant d’une armure solide et d’un bouclier salvateur.

Votre personnage sera de base moche... mais avec un casque tout s
Votre personnage sera de base moche... mais avec un casque tout s'arrange !

Vous vous réveillez au milieu de ce qui semble être un cimetière. Des tombes noires, vierges de toute épitaphe se dressent sans aucune logique le long de l’accotement rocheux qui vous entoure. En levant la tête, vous distinguez l’ombre d’une immense forteresse qui vous surplombe. Vous n’avez d’autre choix que d’avancer et de vous familiariser avec le gameplay particulier du jeu. Des messages enflammés, à même le sol, vont vous donner les bases de ce dernier avec à chaque fois la possibilité de les mettre en pratique. Un tutoriel pratique, rapide et facilement accessible même plus tard dans le jeu, mais essentiel vu que Dark Souls 3 ne va pas attendre longtemps avant de dresser devant vous un premier obstacle de taille. Celui-ci arrive très peu de temps après avoir allumé votre premier feu. Il vous attend à la sortie du cimetière juste après être tombé sur un paysage vertigineux, du haut d’une falaise dont les pieds semblent se perdre dans le néant, vous admirez au loin les ruines d’un ancien monastère, à votre droite se dresse l’imposant château de Lothric dont vous n’avez perçu jusqu’alors que le bas des murailles. Dark Souls 3 regorge de points de vue phénoménaux, des cartes postales de paysages désolés, cadavériques mais d’une beauté bouleversante. On aura l’occasion de visiter chaque lieu que l’on admire au loin à un moment ou à un autre. Dark Souls 3 est un bijou de level design et de cohérence, un extraordinaire terrain de jeu varié et d’une richesse rarement rencontrée jusqu’alors. Ce premier paysage souffle le joueur et introduit parfaitement l’aventure qui l’attend et lui ferait presque oublier le feu qui se trouve à ses côtés.

L
L'arrivée à un nouveau feu est toujours un soulagement.

Le feu, élément majeur de la série, une sorte de quête dans la quête. Ces foyers disséminés avec parcimonie par l’équipe de From Software vous permettent de récupérer intégralement votre vie et votre magie et de remplir la précieuse Fiole d’Estus, une potion qui vous redonne soit de la vie, soit de la magie en quantité limitée. Partir d’un feu de plus en plus loin et risquer à chaque pas de perdre sa vie et surtout ses âmes… vous allez ressentir cette peur, cette tension. A chaque victoire sur une créature, vous allez récoltez ses âmes, ces dernières sont l’expérience et la monnaie du jeu. Sans elles point de salut. Mourir les laisse sur le sol à l’endroit exact de votre échec, il faut alors repartir du dernier feu visité et refaire le trajet avec la plus grande prudence vu qu’une autre mort de votre part vous fait perdre la totalité de ces âmes difficilement glanées et la perte peut parfois être très importante. Il est donc grandement conseillé de voyager le plus léger possible et de glaner des niveaux assez régulièrement afin d’éviter d’affronter le danger les poches pleines d’âmes. C’est pour cela que la découverte d’un feu sera souvent synonyme de grande joie et d’un bref moment de soulagement, surtout qu’il est possible de voyager très facilement d’un feu à l’autre.

Si vous démarrez la série, vous allez vous rendre compte à ce moment là que commencer avec un prêtre ou un magicien n’est peut-être pas la meilleure idée que vous ayez eue.

Le premier feu est juste avant la première vraie difficulté du jeu, elle se nomme Judex Gundyr et revêt la forme d’un lourd chevalier en armure. Si vous démarrez la série, vous allez vous rendre compte à ce moment là que commencer avec un prêtre ou un magicien n’est peut-être pas la meilleure idée que vous ayez eue. Il est fort recommandé de débuter avec un chevalier car sinon cette première difficulté risque d’être la dernière. C’est un peu comme si les programmeurs de From Software avaient juste ouvert la boite à chocolat pour vous appâter avant de la refermer rapidement et violemment sur vos doigts pour vous faire comprendre qu’ils n’étaient définitivement pas pour vous. C’est contre ce premier boss, dès le début du jeu, que vous allez découvrir l’importance des roulades, de la tenue de votre défense, de votre bouclier et de la nécessité de savoir quand attaquer et combien de temps avant de se mettre à l’abri. Tout un art. Heureusement, Dark Souls 3 sait bien récompenser les plus persévérants…

Epique…

Le sanctuaire de Lige Feu est le coeur de Dark Souls 3.
Le sanctuaire de Lige Feu est le coeur de Dark Souls 3.

Une fois passé ce pic de difficulté initial, cette sorte de bizutage d’entrée, Dark Souls 3 s’offre au joueur sans aucune retenue. Le Grand Mur de Lothric est le véritable début d’une aventure épique qui arrive à hanter le joueur manette en main et même après avoir éteint la console. A chaque fois, plusieurs chemins se proposent au Morteflamme renfermant trésors, épreuves et moments d’anthologie. Il n’est pas nécessaire de tuer chaque adversaire, on peut parfois trouver plus pertinent d’esquiver la confrontation directe pour économiser des points de magie ou des points de vie bêtement perdus. On peut toujours trouver, dans une configuration de niveau essentiellement verticale, des surplombs où l’on pourra tranquillement arroser nos adversaires de sorts, de flèches ou de bombes incendiaires même si eux aussi ne s’en priveront pas. Les décors jouent toujours un rôle important dans le gameplay, les utiliser à notre avantage est souvent décisif. Les zones de jeu de Dark Souls 3 sont des joyaux d’inventivité et de level design, magnifiant l’exploration et regorgeant de passages annexes, de raccourcis à débloquer, de boss, optionnels parfois, et de combats épiques. Leur agencement est en tout point supérieur à celui des niveaux de Dark Souls 2 et se rapproche beaucoup plus du premier épisode et même de Demon’s Souls premier du nom. A ce titre on peut clairement affirmer que Dark Souls 3 marque l’apothéose de la série.

Le marais est loin d
Le marais est loin d'être un endroit argéable.

Une apothéose qui se remarque aussi, enfin pourrait-on dire, sur la technique globale du jeu. Les graphismes sont somptueux, les lieux regorgent de détails, le design des créatures est toujours aussi torturé et réussi. Dark Souls 3 est une véritable évolution technique pour la série qui n’avait pourtant jamais brillé dans ce secteur. L’animation est aussi plus fluide et rend les combats plus souples, dynamiques et donc plus agréables. L’ambiance sonore et musicale vient parachever ce travail d’orfèvre, les compositions sont rares mais remarquables et le silence qui accompagne l’exploration renforce toujours autant la tension du jeu. Imaginez-vous descendre des hautes murailles du mur de Lothric au milieu d’une place au centre de laquelle trône une statue d’un guerrier immaculé. Vous allez devoir traverser cette place mais votre regard ne pourra se détourner de la nuée de cadavres de chevaliers qui jonche les pavés. Vous êtes persuadé que certains d’entre eux vont se lever à votre passage, mais lesquels et… quand ? La traversée se fait alors le bouclier levé, lentement, l’oreille aux aguets du moindre bruit suspect.

Que renferme cette vieille demeure ?
Que renferme cette vieille demeure ?

Ces moments de tension, Dark Souls 3 en propose une pléthore, heureusement vous pourrez toujours vous reposer sur l’aide fortuite de compagnons de passage pour les moments les plus tendus. Le jeu en ligne de la série Dark Souls est un savant mélange, d’aide, de coopération et de joueur contre joueur. Vous croiserez souvent au sol des messages laissés par d’autres joueurs vous mettant en garde contre un danger à venir, comme une embuscade, vous alertant sur la proximité d’un feu ou sur la présence d’un passage dérobé ou même vous encourageant à aller plus loin. Vous pouvez, vous aussi, laisser un message de ce type à l’aide d’un système de phrases pré construites et de mots clés. Un système sommaire certes, mais efficace. Plus généralement près des boss, certains joueurs laissent aussi des marques au sol pour vous permettre de demander leur aide. Ils apparaissent alors sous forme de spectre, pour un maximum de deux invocations et peuvent rapidement faire pencher le combat en votre faveur. Lorsque l’on combat un boss avec d’autres joueurs ce dernier est plus puissant, plus résistant que si on le combattait seul mais la victoire est toutefois plus évidente et cet aspect coopératif rend l’avancée des joueurs débutants bien plus simple, plus souple, d’autant qu’il est possible de donner rendez-vous à des amis pour nettoyer un niveau avec eux. Les spectres disparaissent automatiquement après la victoire sur le boss de la zone. Il est possible de rendre la pareille en laissant sa propre marque sur le sol dans ce cas, la mort de notre spectre ou celle du joueur hôte n’est sanctionnée que par une sortie du monde sans perte d’âmes. Toutes les âmes glanées lors de ces incursions que cela soit pour les boss ou de simples créatures deviennent un bonus non négligeable.

Le jeu en ligne de Dark Souls 3 est formidable, bien pensé encore faut-il qu’il puisse fonctionner correctement...

La partie la moins agréable du lot est celle de l’invasion, à tout moment, mais c’est assez rare heureusement, il est possible d’être attaqué par le spectre d’un autre joueur qui a parfois bien plus de niveau que vous. Des gardiens, d’autres joueurs sont là pour vous protéger contre ces envahisseurs mais cela reste un impondérable souvent agaçant. Le jeu en ligne de Dark Souls 3 est formidable, bien pensé encore faut-il qu’il puisse fonctionner correctement et c’est là qu’arrive le seul gros point noir du jeu. Un bug sur Xbox ONE empêche, encore à la sortie de ce test, la récupération des données sur les serveurs de Namco-Bandai ce qui oblige de partir en mode déconnecté et donc de ne pas bénéficier de toute la partie en ligne. On peut contourner le bug en téléchargeant un autre jeu en même temps que la récupération de ces données et encore cela ne marche pas à chaque fois. On espère que ce bug soit réglé rapidement mais force est de constater que ça traine…

Bilan

On a aimé :
  • Un level design de folie
  • Des panoramas et une esthétique à tomber
  • Une ambiance sonore fabuleuse
  • Bien plus agréable que Dark Souls 2 pour les débutants...
On n’a pas aimé :
  • …mais moins accessible aussi
  • Le jeu en ligne est toujours buggué !
L’apothéose de la série

Vous êtes resté trop longtemps derrière la porte à regarder furtivement par l’entrebâillement ce qu’il y avait de l’autre côté, tout en essayant de vous persuader que tout ceci n’était pas pour vous. Laissez-moi vous dire que vous vous trompez. Si vous aimez les jeux vidéo, si vous recherchez une expérience unique, fascinante, exaltante, magistrale alors fermez les yeux, retenez votre respiration et plongez dans l’univers sombre et torturé de Dark Souls 3. Le jeu en vaut la chandelle et la communauté autour du jeu est importante et solidaire, pas toujours certes, mais vous allez apprendre à vous défendre. Une fois ce grand saut fait vous allez vous perdre corps et âme dans une des plus grandes aventures qui soit et comprendre toute la fascination qu’exerce cette série sur bon nombre de joueurs ! Mais avant cela attendez toutefois que le bug online soit réglé car en l’état vous risquez d’être bien seul pour affronter les dangers et les pièges que vous réserve Dark Souls 3 !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1690.jpg?1434502070

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Dark Souls 3

Dark Souls 3
PEGI 0

Genre : Action RPG

Éditeur : Bandai Namco

Développeur : FromSoftware

Date de sortie : 12/04/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4

18 reactions

mika450

01 mai 2016 @ 19:25

prepare to bug:-))

01 mai 2016 @ 19:42

mika45 > rrroooh hé l’autre !

avatar

SH4NE

01 mai 2016 @ 20:23

Bon test, j’ai pas encore pu le commencer mais cela ne saurait tarder.

From Software ces bûches B-)

Bastino

01 mai 2016 @ 20:48

Déja finis 2 fois , il est exellent , pour l’instant c’est mon jeu préféré de 2016 !

ReapingTsi

01 mai 2016 @ 21:08

Super test ! (J ai bien aime l intro’ !..le reste aussi !;-)) et je dois dire que je suis toujours hesitant..j aurai apprecié une difficulté moindre pour les debutants (genre un mode « gros noob » ^^’) histoire de ne pas contenter que les adeptes du Die And Retry ! Mais jme pose aussi la question de savoir si le jeu, sans ce fameux apprentissage par la douleur, aurait ete aussi reussi ? Et si ce n est pas le cas alors en quoi est-il reelement bon ?si effectivement il a d autres qualités alors pourquoi ne pas permettre a tout le monde d en profiter ?!Je ne dis pas que seul les jeux « faciles » sont kool car j ai adore des jeux comme (entre autres..) ninja gaiden 2 sur 360 et twisted metal sur ps3, qui n etaient pas franchement faciles, et bien qu ayant eprouvé une certaine satisfaction à les avoir finis je ne me suis pas dis « mouais si ce jeu n etait pas aussi dur il serait beaucoup moins bi1 ! ». C est la question que je me pose sur les demon/dark soul ! J aurai davantage aimé une difficulté à la devil may cry pour pouvoir profiter de certains boss qui ont l air impressionnants et que j aurai kiffé occire, comme le gros vers que j ai observé dans une video..!pardon pour le pavé..!:-O

01 mai 2016 @ 21:26

Reaping > Sincèrement si tu as fini Ninja Gaiden 2 et Devil may Cry (en normal hein pas en facile) alors tu peux facilement t’attaquer à Dark Souls 3 car le principe est globalement le même à savoir un apprentissage long, parfois éreintant mais toujours récompensé. En fait Dark Souls 3 est peut être le genre de jeu qui se prête énormément à une démo. Pas franchement longue mais pour que les joueurs puissent se rendre compte que d’une partie à l’autre leur avancée s’avère beaucoup plus fluide et simple qu’elle ne l’a été au début. Les premières heures de jeu que l’on passe dans la série des Dark Souls se divisent de moitié lors d’un second run.

Mattanys

01 mai 2016 @ 21:27

Super Test merci.

Je fais parti des fameux récalcitrants aussi, et je crois que tu as réussi à me convaincre Jarel. Je m’étais pris Dark Souls premier du nom il y a quelques années, mais j’ai vite abandonné tant le côté punitif n’était pas compatible avec mon système nerveux ! Mais là, du coup, je me laisserais bien tenter une deuxième fois histoire de voir si je tiens le choc. « J’y vais mais j’ai peur » :)

ReapingTsi

01 mai 2016 @ 23:06

Bah c est malin maintenant j ai envie de le tester !lol :-)) merci Jarel ! En vrai ce que tu me dis me rassure, vu que je n ai jamais touché un episode de la serie je ne pouvais me fier qu aux « on-dit », qui me refroidissais bien de part ce coté « ellitiste »..mais si tu me dis que le jeu a une difficulté qui ressemble à celle des jeux que j ai pu finir (en mode normal oui !^^ je ne fais jamais les jeux en mode easy, je trouve que c est gâcher une partie du plaisir de mâcher le travail en nivellant le niveau par le bas.. je suis partisant de la difficulté bien dosée !mdr !^^’) alors je crois que je vais franchir le pas ! Je te donnerai mes impressions ! ;)

mika450

01 mai 2016 @ 23:39

un conseil pour ceux qui veulent faire le 1 avant le 3, dans le dark soul 1 faut prendre le pyromancien car il peut faire la boule de feux sur les ennemie et boss ce qui leur cause de gros degat;-) , dans le 3 je sais pas si c’est encore pareil, mais le chevalier il est résistant au renversement c’est un bon choix dans le 3 c’est vrai:-)

jagershot25

02 mai 2016 @ 00:31

J ai des manettes en trop je pense que je vais me le faire :’-)) je suis en manque de ce genre de jeux , d ailleurs j aimerais bien que team ninja ce bouge et nous sorte un nouveau Nina gaiden ( comme le 2 le 3 compte pas ) merci pour le test en tout cas toujours un plaisir de lire des pavés « de bonne intentions » fait par des personnes passionnés

12