Test - Shantae and the Pirate’s Curse

«Le pavillon noir» , - 1 réaction(s)

La version Xbox One de Shantae and the Pirate’s Curse est en fait un portage du même jeu sorti sur Wii U et 3DS courant 2014. Cette aventure en side-scrolling mêle des éléments classiques de jeux Super Nintendo, tout en y incorporant des phases plates-formes plus récentes et bien maîtrisées. On ressent tout de suite une inspiration castlevanienne manette en main et ça fait plaisir…

Barbe douce

OHHH génie.
OHHH génie.

Les joueurs prennent le rôle de Shantae, un génie qui a perdu ses pouvoirs. Afin de découvrir ce qui est arrivé, elle doit faire équipe avec son ancienne Nemesis Risky boots. Les jeux Shantae sont connus pour leur humour fantaisiste et leurs personnages hauts en couleurs ; malheureusement, leur intrigue tient souvent sur un post-it. Heureusement pour nous, l’écriture de cet opus est vraiment intéressante, et la manière dont sont traités les personnages avec empathie apporte un cachet indéniable au soft.

Curse Pirate conserve la même formule que les précédents jeux Shantae. C’est à dire des phases de plate-forme mélangées avec un soupçon d’exploration. Shantae utilise ses cheveux comme un fouet pour attaquer ses ennemis ; elle dispose aussi d’un ensemble de mouvements achetables à travers le jeu. Les joueurs peuvent améliorer la vitesse et les dommages des attaques, grâce à l’utilisation de pierres précieuses collectables dans les différentes zones du jeu. Cependant, ces pierres précieuses sont rares, il faudra donc veiller à bien dépenser ses points entre les différents combos pour essayer de coller le plus à son propre style de jeu.

Barbe à Papa

El fuego
El fuego

L’exploration est la clé, car le jeu est clairement avare en indications. Il ne vous tient pas la main, ce qui peut laisser perplexe : il y a très peu d’explications sur ce qu’il faut faire, ni où aller. Parfois, les personnages vous fourniront des informations pertinentes pour avancer. Il est sage de converser avec les habitants à travers les environnements. La construction des niveaux ici est très bien réalisés, elle mettra vos nerf a rude épreuve notamment à cause de la complexité de certains passages qui recueilleront toute votre habilité de gamer pour les réussir. Les contrôles de Shantae sont vraiment plaisants. Les ennemis sont variés, il faut apprendre comment vaincre chaque ennemi, ce qui rajoute encore de la profondeur dans le gameplay. Ce n’est pas un jeu facile : l’apprentissage par la mort sera souvent nécessaire notamment contre un trop grand groupe d’ennemis.

Le style pixélisé du jeu colle parfaitement à l’ambiance, les animations des personnages et des environnements sont très soignées. La musique est enivrante, contagieuse : une petite mélodie orientale qui vous restera sûrement dans la tête. Shantae est un petit bijou qui mérite plus de visibilité sur le market. On ressent véritablement que les développeurs ont créé le jeu avec amour. Les nostalgiques des platformers de l’époque 16 bits se doivent d’essayer le jeu.

Bilan

On a aimé :

  • Ambiance
  • Musique
  • Gameplay

On n’a pas aimé :

  • Pourra rebuter certains joueurs à cause du style rétro
Et une bouteille de Rhum OH OH OH

Si vous êtes à la recherche d’un très bon jeu de plate-forme style rétro, alors vous êtes au bon endroit avec Shantae. Il se distingue grâce à un gameplay intelligent, une musique entraînante et une ambiance orientale qui lui sied à ravir. Alors pour les nostalgiques, ne cherchez pas plus loin, c’est définitivement un must have.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1901.jpg?1461912686

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Shanta and the Pirate’s Curse

Shanta and the Pirate's Curse
PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : WayForward Technologies

Développeur : WayForward Technologies

Date de sortie : 16/03/2016

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, Wii U, 3DS

1 reactions

mika450

29 avr 2016 @ 12:38

tient pourquoi pas:-) je vais me laisser têt tenter, j’ai adorer castlevania symphonie , alors si sa se rapproche un peut du style comme vous dite:-)