Test - The Elder Scrolls Online : La Guilde des Voleurs

«Rien dans les poches» , - 0 réaction(s)

Ne dites pas un mot, entre nous ils sont superflus. La flamme qui brûle dans vos yeux ne trompe pas : vous avez l’âme d’un voleur. Pas un de ces voleurs aux gants blancs qui laissent faire les autres et enterrent leur magot dans les coffres d’un pays d’Amérique centrale, non, vous êtes plutôt un voleur qui prône la noblesse et la pureté de l’art. Pour vous, voler est synonyme d’aventure, d’ombre, de silence et de dépassement de soi. Vous frémissez au doux cliquetis de la serrure qui cède sous vos doigts de fée, au froissement presque imperceptible de la bourse qui passe des poches d’un riche marchand aux vôtres et dans les bras de ces ténèbres que vous avez fait deuxième mère. Vous n’irez pas jusqu’à voler les nobles pour donner aux pauvres, non, vous ne faites pas dans cet altruisme, de nos jours tout coûte cher, et le vol peut être un excellent investissement, surtout dans The Elder Scrolls Online.

La troisième classe

Le Trépas des cognées est une zone aride regorgeant de dangers
Le Trépas des cognées est une zone aride regorgeant de dangers

Sorti le 4 avril 2014 sur PC avant de faire de même un an plus tard sur consoles de salon, The Elder Scrolls Online ne proposait aux joueurs que deux des principales guildes de la série : celle des mages et celle des guerriers. Il aura donc fallu attendre tout ce temps pour voir arriver la guilde des voleurs, les enfants de la nuit en herbe n’avaient jusque là que quelques miettes, de menus larcins, un minimum syndical avec les cachettes de cette guilde fantoche, le pickpocket et le crochetage. C’était bien maigre ! Heureusement, la patience est toujours récompensée et l’extension de la Guilde des Voleurs vient remplir avec brio cette case restée vierge jusqu’à aujourd’hui. Il faudra s’acquitter de 2400 couronnes soit à peu près une vingtaine d’euros pour acquérir la dernière extension de The Elder Scroll Online.

Quand on n
Quand on n'a pas de carton sous la main...

L’entrée en matière est plutôt douce, une voleuse vous invite à l’aider à réaliser son dernier gros coup, autant faire tomber le suspense tout de suite, cette quête initiatique va vous amener à intégrer les arcanes de la Guilde des Voleurs et aider cette dernière à affronter un danger bien plus grand qui la menace. La guilde se terre aux Trépas des Cognées, une région toute petite de Tamriel située à l’ouest de Cyrodill. Cette dernière offre des paysages orientaux, des rochers, affleurant le sable, balayés par le vent et au milieu desquels pousse une faible végétation. La faune est essentiellement constituée de lions, de scarabées géants et de scorpions… et voleurs ! Ces derniers sont tous regroupés dans la seule ville du Trépas des Cognées : le Débarcadère d’Abah. Il s’agit d’une sorte de riche comptoir commercial, regorgeant de ruelles, de petits passages et d’une architecture tout en hauteur paradis des monte-en-l’air de toute sorte. On passe allègrement d’une terrasse à une autre à grands renforts de ponts de fortune fait de planche de bois et de tentures dressées entre deux ruelles. La ville s’avère aussi riche au sol qu’au niveau de ses toits.

Certaines zones sont interdites aux étrangers et les gardes n’hésiteront pas à nous sauter dessus pour nous faire regretter notre intrusion...

Les quêtes de la Guilde des Voleurs font évidemment la part belle à l’infiltration et misent essentiellement sur la discrétion de notre personnage. Certaines zones sont interdites aux étrangers et les gardes n’hésiteront pas à nous sauter dessus pour nous faire regretter notre intrusion en plus des malus liés à notre notoriété qui risquent de faire de nous l’ennemi public numéro un recherché par tous les gardes de Tamriel. Heureusement, certains ajustements de gameplay viennent enrichir ces niveaux mais ne vous attendez pas à trouver en face de vous un véritable jeu d’infiltration, l’IA est risible, les possibilités minimes, mais le trip est là. Si on a été repéré on a la possibilité de se glisser dans des caches spéciales comme des grands paniers ou des tonneaux dans lesquels on peut littéralement disparaître aux yeux de nos poursuivants en attendant qu’ils reprennent leur ronde comme si de rien n’était.

Le Débarcadère d
Le Débarcadère d'Abah est un repère de voleurs et de marchands peu scrupuleux...

Au fil de notre avancée dans la Guilde on acquiert quelques capacités passives bien utiles capables d’accélérer la baisse de la prime sur notre tête et le degré d’alerte de la zone. Autre capacité bien utile, celle de l’oubli : une fois par jour, si on se fait arrêter par un garde on peut faire jouer nos relations haut placée pour qu’il fasse mine de ne rien avoir vu et nous laisse partir avec notre butin et sans payer de prime. Toute ressemblance avec une caste politique quelconque est fortuite bien entendue. On peut compter plus d’une bonne dizaine d’heures pour faire le tour des quêtes de la Guilde des Voleurs sans compter celles répétables nécessitant de trouver un trésor dans l’un des lieux du Trépas des Cognées, d’aller faire une razzia dans les poches des citoyens de telle ou telle contrée, de s’attaquer aux cassettes des marchands ou celles encore où l’on s’attaque à un donjon afin de récupérer un ou plusieurs trésors dans un laps de temps limité avec un gros bonus si l’on ne se fait pas repérer une seule fois !

Bilan

On a aimé :
  • L’arrivée de la Guilde des Voleurs !
  • Des quêtes nombreuses et variées
  • De l’or, de l’or et encore de l’or !!
  • Une nouvelle contrée bien jolie...
On n’a pas aimé :
  • …mais un peu petite
  • L’IA idiote qui atténue un peu le plaisir de l’infiltration
Une extension loin d’être du vol

On désespérait presque, mais la patience est plus qu’une vertue pour tout voleur, c’est un principe vital. Après deux ans d’attente, un an seulement sur nos consoles, on est enfin récompensé ! L’extension de la Guilde des Voleurs de par sa diversité et le challenge qu’elle propose se place comme l’une des extensions les plus appréciables de The Elder Scrolls Online et sûrement celle à avoir en priorité non seulement car elle ouvre les portes de la troisième guilde mais en plus permet à tout joueur de se remplir les poches très, très rapidement. Le rêve de tout voleur en somme !

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1391.jpg?1390066494

Accueil > Tests > Tests Xbox One

The Elder Scrolls Online

The Elder Scrolls Online
PEGI 12

Genre : MMO

Éditeur : Bethesda

Développeur : ZeniMax Online Studios

Date de sortie : 9/06/2015

Prévu sur :

Xbox One, Playstation 4, PC Windows, Mac OSX