Test - WRC 5

«Watures Rapides et Chères» , - 3 réaction(s)

WRC 5, armé de sa licence officielle, continue son petit bonhomme de chemin, avec cette fois aux commandes un tout nouveau studio : Kylotonn. Enfin, pas vraiment nouveau dans le milieu puisqu’ils ont déjà sorti environ 25 jeux, bien que ce ne soient pas forcément des hits. Celui-ci est l’occasion de passer à la vitesse supérieure avant d’enquiller sur un nouveau Flatout très attendu par au moins moi-même et quelques camarades bourrins de la route. Milestone, le précédent studio, donnait l’impression de ne pas réussir à faire évoluer cette série. Kylotonn y arrivera-t-il ?

Ça pique un peu…

Froid

Après Forza 6, le premier contact avec WRC 5 fait un peu mal aux yeux. On ne joue clairement pas dans la même cour. Si les voitures sont tout à fait correctement modélisées, pour le reste, ce n’est pas glorieux. Disons que de nombreuses textures bien laides attirent l’attention suffisamment pour qu’on oublie l’aliasing. Bon, tant que j’y suis, je vais balancer d’un coup tout ce qui ne va pas ou qui ne présente pas grand intérêt dans ce jeu : autant faire synthétique ! C’est parti ! Un bug invraisemblable fait qu’il n’y a pas de vibrations sur la manette, la vue cockpit fait vraiment pas finie, le bruit des moteurs est mal calibré, les pétarades des freinages étant trop fortes par rapport au reste, la vue extérieure est molle, avec une sensation de vitesse mal retranscrite et une absence de sensations par rapport aux surfaces et obstacles au sol, la carrière n’est pas inintéressante, mais d’un classicisme total, le copilote s’emmêle parfois un peu les pinceaux, les parcours sont plus ou moins les mêmes que dans les précédents épisodes (pas totalement illogique en même temps…), et ne sont pas les véritables tracés de la saison, et enfin le jeu est peu fréquenté en ligne, même si la chasse au chrono reste un stimulant efficace quoi qu’il en soit.

Chaud

Voilà qui fait beaucoup pour un seul jeu, n’est-ce pas ? Si je suis passé si vite sur tous ces défauts, c’est avant tout pour vous pousser à poursuivre votre lecture, car étrangement le jeu se révèle pourtant plutôt accrocheur et agréable à jouer !

Mais on s’amuse bien !

En effet, le gameplay se prête parfaitement à des parties endiablées. S’il lorgne largement du côté de l’arcade, il demeure toutefois exigeant. La marge de progression est donc importante, et il est très satisfaisant de constater qu’essai après essai, le chrono descend peu à peu à coups de secondes glanées sur les spéciales. Ce côté arcade est de toute façon clairement assumé. Ainsi, les réglages sur les voitures ont le mérite d’exister et d’avoir des effets, mais en étant simplifiés à l’extrême. Enfin, si la vue arrière n’est pas extraordinaire, les vues au ras du sol ou au niveau du pare-chocs sont formidables, donnant des sensations de vitesse grisantes, d’autant plus que la voiture bringuebale au gré des reliefs sous ses roues.

Tiède

Le meilleur du jeu est peut-être une option toute simple : on peut jouer jusqu’à 8 en local, en se passant la manette chacun son tour. Toutes les spéciales et voitures sont accessibles. Si un ami passe par là, il n’en faut pas plus pour enquiller les parties, pour se défier, pour essayer les parcours, bref, pour vraiment s’amuser, comme à l’époque d’un bon vieux Sega Rally.

Bilan

On a aimé :
  • Sensations au ras du sol
  • Gameplay arcade et exigeant en même temps
  • C’est très fun
On n’a pas aimé :
  • Une vue de derrière étrangement ratée
  • Ce n’est vraiment pas très beau
  • Pas de vibrations !
Moche, mais cool

WRC 5 est bien loin de faire partie des plus hauts standards de réalisation actuels, et souffre d’un manque de finition flagrant. Pourtant, la sauce prend et on se retrouve à enquiller les parties, se battant contre le chrono de nos concurrents, ou encore mieux, contre celui d’un ami de passage. Les faiblesses du jeu font penser que c’est une sorte de base pour l’épisode de l’année prochaine, mais en l’état ce WRC 5 est tout à fait fréquentable si on est capable de passer outre ses lacunes techniques… Et si ce n’est pas une simulation qu’on cherche

Accueil > Tests > Tests Xbox One

WRC 5

PEGI 0

Genre : Courses

Éditeur : Bigben Interactive

Développeur : Kylotonn Games

Date de sortie : 9/10/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows, PlayStation Vita

3 reactions

avatar

XanderCage FR

23 oct 2015 @ 15:26

Cette licence était une référence à l’époque de la PS1 / PS2 à l’époque des Collin Mc Ray Rally et petit à petit est tombée dans l’oubli remplacée par DIRT !

Mais DIRT n’est pas au top top non plus, pour moi c’est DIRT 2 le meilleur ! les suivants sont moins bons !

Elawe

23 oct 2015 @ 16:03

Tiens moi justement c’était l’inverse, j’ai préféré le 1er DIRT au 2ème, j’aimais plus le côté classique du 1er au côté « cool » du 2ème.

PITBULLmike

23 oct 2015 @ 16:59

bah pour une fois et étant un grand amateur de jeux auto et moto je trouve que kylotonn a réussis là ou les autres n’ont pas fais fort ex : les spéciales n’ont pas l’air de se répéter les sensations entre chaque voiture de chaque catégorie sont bien différentes les surfaces aussi mais bon c’est sur y a pas du 60fps ou encore aucun ralentissement et biensur les vibrations mais je pense qu’un patch résoudra les petits problème comme Moto GP 15 qui crashait après chaque course en carrière pour conclure je dis que WRC 5 est pas si mal et que sa change de la piste de FORZA ou Project Cars