Test - Transformers Devastation

«Et c’est qui qui nettoie après ?» , - 4 réaction(s)

Les jeux Transformers n’ont jamais été de grands jeux, loin de là. Au mieux, on avait droit à un jeu moyen sans grande ambition, au pire, une vraie catastrophe. Activision a donc décidé de changer de tactique et de refaire appel à un petit studio inconnu aimant les sorcières sexy ultra provocatrices et qui leur avait déjà fait une fleur l’année dernière avec le sympatoche La Légende de Korra. Voici donc l’histoire de Transformers Devastation, aussi connu sous le nom de “Comment d’un Cyberétron on devient Cybertron ?”.

Prime

On peut se transformer en véhicule à volonté

Transformers Devastation est un Beat Them All mettant en scène 5 Autobots dans un jeu entièrement cel shadé. Pour combattre la menace de la cyberformation de la Terre provoquée par un évènement inconnu et dont Megatron et ses Decepticons ne manqueront pas de tirer avantage, Optimus Prime, Bumblebee, Sideswipe, Wheeljack et Grimlock, chef des Dinobots devront répandre pains et autres patates en acier pour mettre minable Megatron, et tant qu’à faire sauver la Terre. Et là, oh joie ! Le jeu, même si techniquement simple, est agréable à regarder, et l’est encore plus à jouer ! Bon, c’est vrai, le gameplay est exigeant. Que ce soit dans le timing ou dans les réflexes demandés, le joueur ne s’ennuiera pas et aura du fil à retordre. Mais ce n’est pas tout, puisque le titre développé par Platinum Games est un titre Platinum Games et ils ne pourront en aucun cas le renier tant le jeu sent leur marque de fabrique des kilomètres à la ronde. Car en dehors du gameplay bien pensé à la Platinum, on a aussi une mise en scène dynamique autant dans les cinématiques que dans les combats. Et c’est en incluant la possibilité de se transformer à volonté en véhicule très bien pensée.

Une phase Shoot Them Up, histoire de diversifier un peu

C’est comme ça, ils savent faire des jeux nerveux et accrocheurs pour le plus grand plaisir des joueurs. Mais ce qui est encore plus plaisant, c’est qu’en plus de ses 8 heures de jeu pour boucler l’histoire, le titre propose une rejouabilité très poussée. Entre le leveling de personnages, les missions annexes, le scoring des missions, les bonus à collecter, les niveaux de difficultés, les succès à débloquer, etc. Il y aura de quoi faire pendant de longues après-midi. On pourrait reprocher les défauts habituels des jeux des créateurs de Bayonetta, mais dans ce Transformers Devastation, ils semblent si minimes. Seuls le fait que les décors soient peu nombreux et peu variés ou qu’il manque un système de lock pour pouvoir suivre la cible dans un jeu où tout va très vite peuvent poser problème. La caméra aurait aussi mérité un poil plus de dynamisme, car on a vite fait de perdre de vue l’action intense, mais on s’y fait heureusement rapidement au point d’anticiper cette dernière. Heureusement que l’IA est très systématique, sinon ça aurait été une autre histoire....

Bilan

On a aimé :
  • L’univers Cel Shadé
  • Gameplay hyper bien pensé
  • Bonne replay value
On n’a pas aimé :
  • Caméra un peu lente
  • Un lock n’aurait vraiment pas été de refus
  • Environnements répétitifs
Optimus

Si ça parle comme un canard, si ça ressemble à un canard, si ça pue comme un canard, si ça marche comme un canard, c’est que c’est un canard. On pourrait faire le même genre de généralités avec les jeux Platinum Games et ce Transformers Devastation ne dérogerait pas à cette règle tellement il dégage l’esprit du studio. Les gens qui aiment les jeux produits par les papas de Vanquish aimeront encore une fois ce nouveau soft. Et ceux qui n’aimaient pas les précédents jeux de Platinum Games, n’aimeront par conséquent pas Transformers Devastation, que les personnages se transforment en faisant “tututututu” ou pas.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Transformers Devastation

PEGI 0 Violence

Genre : Action/Beat them up

Editeur : Activision

Développeur : Platinum Games

Date de sortie : 09/10/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3

4 reactions

XzyKoS

19 oct 2015 @ 14:17

Il m’a pas l’air totalement mauvais , d’après plusieurs test le jeu se révèle intéressant , je le prendrais au bon prix , en même temps on manque tellement de Beat them all..

jmabate

19 oct 2015 @ 21:56

la DA respecte à la lettre l’animé des années 80’. ce jeu vise les 35-40 ans...nostalgie oblige ! en tous cas sur les vidéos, il est franchement pêchu !

Stéphan

20 oct 2015 @ 12:20

Xzykos, il est très sympa comme jeu ! Mais la patte propre aux productions platinum game peut pas mal rebuter, vu les joueurs petites natures de nos jours.

Moi, j’en redemande.

lacrasse

07 déc 2015 @ 13:10

je viens de la commander trouvé à 19,99,je crois que c’est un bon prix pour ce jeu !!!