Test - Destiny : La Maison des Loups

«Cou-couche panier...» , - 6 réaction(s)

Mettons les choses au clair : non, je ne ferai pas de jeux de mots reprenant le titre de Guy Marchand. Cette fameuse boutade à base de “destinée” que l’on entend encore plus de 8 mois après la sortie du jeu hante toujours les oreilles des nombreux joueurs ayant élu domicile sur le FPS Online de Bungie.

Quand on parle du loup...

Coucou toi !
Coucou toi !

Malgré ce que l’on pourrait penser à première vue, Destiny est toujours plutôt joué. Je dirais même qu’il s’en sort honorablement bien quand on prend en compte ses défauts. Entre manque de contenu et loot ingrat, les joueurs avaient de quoi aller voir ailleurs (ce que j’ai fait soit dit en passant) ; mais non, ils sont toujours là, fidèles au poste, toujours prêts à défendre le toujours aussi énigmatique Voyageur contre les abstraits Ténèbres. Il faut dire que malgré ses tares, Destiny possède un côté addictif que l’on ne saurait expliquer. Sa jouabilité presque exemplaire, la recherche de l’équipement parfait ou juste se retrouver entre amis pour passer ses soirées à vagabonder à travers le Système Solaire.

C’est d’ailleurs dans ces conditions que ce test a été réalisé. En escouade avec plusieurs amis pour profiter d’une expérience optimale.

Skolas, grand big boss de la Prison des Vétérans
Skolas, grand big boss de la Prison des Vétérans

Tranchons dans le vif, vous ne pouvez faire équipe qu’avec deux de vos frères d’armes préférés. Pas de raid à se mettre sous la dent donc, mais un mode Arène, La Prison des Vétérans, vous proposant 4 rounds de 3 vagues chacun plus un Boss final en guise de cinquième et dernière salle. Non content de vous proposer plusieurs vagues d’ennemis successives, le défi réside aussi dans l’accomplissement d’objectifs comme éliminer une cible spéciale avant qu’elle n’atteigne sa destination ou encore désamorcer une série de mines avant qu’elles n’explosent. Il ne s’agit ici que des salles basiques. Le boss demande une cohésion d’équipe irréprochable, une panoplie d’armes aussi puissantes que variées et, surtout, beaucoup d’endurance, un combat de boss pouvant vous tenir en haleine pendant près d’une heure pour le niveau 32. Vous êtes prévenu.

Manhattan-Cabal

Le Jugement d
Le Jugement d'Osiris a tout pour plaire... sur le papier.

Avec mon escouade, nous avons pu aussi tester le fameux Jugement d’Osiris, le nouveau mode PvP. Le mode est sans doute un des plus intéressants du jeu : 3 contre 3, mort définitive, la dernière équipe debout remporte la manche, match en 5 manches. Le principe est simple mais redoutable d’efficacité. Il est alors d’autant plus dommage que ce mode refoule les joueurs ne possédant pas d’armes ultimes tel un videur aigri prétextant que vos chaussures ne brillent pas assez. En effet, sans un Chardon (Revolver “empoisonnant” la cible) ou un Exégèse du Vex (fusil à fusion s’équipant en arme principale et ayant la cadence d’un fusil d’éclaireur), vous allez passer un très mauvais moment. De plus, pour un mode où la mort est définitive, essayez de tuer un arcaniste qui utilisera son auto-résurrection pour vous mettre une cartouche de fusil à pompe entre les omoplates : excès de colère garanti.

Les missions histoire sauront vous faire plaisir
Les missions histoire sauront vous faire plaisir

En dehors de ces deux nouveaux modes, La Maison des Loups se dote aussi de missions histoire. Bien entendu, nous parlons ici de Destiny donc le mot histoire est à mettre entre de gros guillemets. Pour faire court, la Reine des Éveillés a été trahie par les déchus qu’elle avait recueilli et fait appel à vous pour se venger des traîtres. Pas de révélations, ni quoi que ce soit de ce goût là. Vous traquez Skolas, le chef de la Maison des Loups, et c’est tout. Heureusement, les missions se révèlent bien plus intéressantes à jouer que leur intrigue. Entre situations de jeu variées et nouveaux lieux de missions - pas de planètes ne vous enflammez pas - ces quêtes sont très prenantes à jouer et se laissent parcourir sans aucun problème tout comme le nouvel assaut qui se trouve être le meilleur d’un point de vue mise en scène en restant dans la logique de traque de ce DLC.

Mighty farm for epic loot

Le récif vous ouvre ses portes
Le récif vous ouvre ses portes

Pour ne pas perdre son idiote logique de farming, le jeu propose maintenant une nouvelle carotte au joueur pour espérer obtenir le plus gros butin : la clé du coffre de la reine. Cette clé ouvre un coffre spécial sous la Prison des Vétérans (comprenez ici qu’il faut terminer ce mode pour y parvenir) et se loote aléatoirement sur une des cibles que la reine vous demande de tuer. Évidemment, Destiny étant incroyablement vache avec ses joueurs, vous n’avez absolument aucune garantie d’en obtenir une. À vous donc les heures de farm de mobs pour espérer looter cette fameuse clé vous permettant, peut-être, d’obtenir l’équipement que vous désirez.

Heureusement pour vous, vous n’aurez pas besoin de cette chance pour arriver au niveau 34. En effet, les récompenses pour la Prison des Vétérans et le Jugement d’Osiris changent toutes les semaines et vous permettront de ne pas devoir compter sur la sacro-sainte chance de Destiny pour vous concocter un joli équipement haut niveau.

Variks, dernier déchu fidèle à la reine, saura se montrer généreux
Variks, dernier déchu fidèle à la reine, saura se montrer généreux

Ce système de rotation appliqué aux équipements a aussi été injecté dans le fonctionnement de la Prison des Vétérans pour ne pas refaire bêtement la même chose toute les semaines. Le déroulement complet des niveau 32 et 34 de la Prison des Vétérans est différent d’une semaine sur l’autre. Tant mieux : 10 points pour Gryff.... Bungie !

En parallèle de tout ce contenu inédit, le jeu s’est offert une mise à jour changeant quelque peu le système économique du jeu. Exit, les matériaux d’ascension et irradiants. Dites bonjour aux lumières éthériques (lootables en Prison des Vétérans 34 et 35 ou extrêmement rares ailleurs). Grâce à ces lumières, vous pouvez améliorer tout votre équipement, même l’ancien, pour l’amener au plus haut niveau d’équipement du jeu. Il faut bien comprendre que cette lumière éthérique n’a d’intérêt que si vous voulez vraiment garder vos anciens équipements puisque vous serez sûrement déjà niveau 34 lorsque vous en obtiendrez. Leur utilité relève donc ici de la simple affection que vous pouvez porter à vos armes et armures.

Bilan

On a aimé :
  • Les nouvelles missions et l’assaut
  • La Prison des Vétérans
  • Le système de roulement pour les récompenses
On n’a pas aimé :
  • Le Jugement d’Osiris pas équilibré
  • Toujours pas la moindre trace d’un semblant de scénario
  • Les clés du coffre de la reine
Que la chasse commence !

Les heures passées sur Destiny : La Maison des Loups se sont révélées plutôt satisfaisantes dans leur ensemble. Si l’on peut regretter l’absence de raid ou le manque d’équilibrage du nouveau mode PvP, cette extension accorde son lot de bons moments avec les missions histoires, l’assaut et la Prison des Vétérans.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Destiny

Destiny
PEGI 16

Genre : FPS

Editeur : Activision

Développeur : Bungie

Date de sortie : 09/09/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3

Venez discuter sur le Forum Destiny

6 reactions

jeanster 92

28 mai 2015 @ 18:08

Osiris demain Ca va etre chaud les 9 vic sans perdre

Shane Vendrell

28 mai 2015 @ 18:30

« Jugement d’Osiris » dans les négatifs ?

C’est juste le meilleur truc de ce DLC LOL

jeanster 92

28 mai 2015 @ 19:45

Ouais grave mais bon apres c’est certainement pas un mode pour monsieur tout le monde

Shane Vendrell

28 mai 2015 @ 20:12

Exact ;)

Mettre un 9-0, avoir l’emblème exotique et aller sur le Phare est réservé à ceux qui se défoncent dans ce mode de jeu. La fin justifie les moyens :)

weedasky

28 mai 2015 @ 23:07

Euh... Faut pas oublier que les ricains ont une demie seconde de décalage avec nous en pvp, on apparaît, ils sont déjà là..., donc équilibré et juste, non !!! Après le dlc en lui même est très bon ! Malheureusement, comme d’hab, le loot aléatoire vient gâcher toutes festivités... Et c’est la que « LE » jeu pêche ! Rien au mérite, même après 1500 heures de jeu, pathétique...!!!

Zelpp

29 mai 2015 @ 05:06

« Toujours pas la moindre trace d’un semblant de scénario »

Entièrement d’accord. J’ai accroché au jeu au début à cause du scénario qui n’était pas si mal. Mais un coup terminé refaire et refaire les mêmes trucs ça ma saoulé..