Test - Life is Strange Ep 3 : Chaos Theory

«Max, la menace ?» , - 4 réaction(s)

L’épisode 3 de Life is Strange, Chaos Theory, est forcément charnière. Déjà parce qu’il se situe exactement au milieu de l’histoire complète, mais surtout du fait que l’épisode précédent a montré des limites narratives pouvant légitimement inquiéter les joueurs pour la suite. Dontnod ne peut donc pas se louper, sous réserve de perdre en route une partie de ceux qui leur ont fait confiance en s’attaquant à ce jeu épisodique. C’est donc avec une certaine impatience mêlée de crainte qu’on commence à jouer…

Début de l’histoire

Le premier épisode introduisait l’univers et les personnages, avec talent, mais pas grand-chose de plus en termes d’avancée dans l’histoire. Le deuxième, en ne proposant presque rien, a capitalisé sur la sympathie qu’on a pour Max et sa copine Chloé et sur une ambiance toujours aussi agréable. Ses qualités ont fait que c’est passé, mais de justesse, et qu’on a oublié en partie les gros problèmes de rythme pour garder en mémoire un climax impressionnant. Un peu comme un épisode de la série télé The Walking Dead : il ne se passe pas grand-chose pendant l’épisode, mais la fin nous accroche et nous pousse à voir la suite. La lenteur globale du rythme de Life is Strange bouge enfin dans cet épisode 3. En effet, dès le début on se lance dans une enquête concernant la disparition de Rachel. Alors que cet évènement, souvent évoqué jusque-là, était étonnamment ignoré dans les faits, il devient un point central de l’histoire ainsi que la motivation première de Max et Chloé. Et cela change tout ! En effet, notre héroïne a maintenant un but et ne se contente plus d’errer au gré des actions des autres. L’implication du joueur s’en trouve immédiatement renforcée, d’autant plus qu’on commence à comprendre qu’il y a sans doute pas mal de choses à découvrir… C’est un peu comme si l’histoire commençait vraiment et que les deux premiers épisodes n’avaient été qu’une (trop) longue introduction. D’intrigant et agréable, Life is Strange devient bien plus intéressant et ajoute à ses qualités formelles une histoire qui a tous les atouts pour capturer le joueur. Il reste quelques séquences peu passionnantes où on doit trouver divers objets, mais qui ne parviennent pas à nuire à l’attractivité de l’ensemble.

Beaucoup de joueurs attendent que tous les épisodes soient disponibles pour attaquer un jeu, ce qui se comprend très bien. Cela étant, c’est aussi perdre une construction clairement calibrée pour un découpage en épisodes joués les uns après les autres, et générant une attente forte. Ainsi, la fin de l’épisode 2 a de réelles répercussions (même si elles sont avant tout de façade, dans les dialogues et sur quelques détails), et on comprend mieux pourquoi il ne s’y passait finalement pas grand-chose d’autre que des « scènes entre copines ». C’était surtout pour préparer le final de l’épisode 3, que les amateurs de SF et d’histoires temporelles attendaient, ou plutôt espéraient, et qui est formidable, plein de promesses pour les deux épisodes restants. Cela éclaire l’ensemble d’un nouveau jour, et même si les problèmes de rythme ne sont pas excusés pour autant, on réalise que l’écriture du jeu a bel et bien été pensée pour un arc narratif complet qui sait où il va. Il a mis un peu de temps à se dessiner, mais cette fois il est bien lancé. Espérons qu’on reste à ce niveau pour la suite !

Bilan

On a aimé :
  • Il se passe beaucoup de choses
  • La construction de l’épisode
  • Une fin qui donne envie de continuer
On n’a pas aimé :
  • Quelques mécanismes de gameplay peu intéressants
L’envol de Life is Strange

Les deux premiers épisodes de Life is Strange intriguaient : un concept fort, un point de vue rarement traité, et une direction artistique réussie pour une ambiance unique. Cependant, on pouvait commencer à craindre une histoire bien mollassonne, s’empêtrant dans une narration pas toujours bien maîtrisée. Ce troisième épisode rebat les cartes, et gomme les inquiétudes qu’on pouvait commencer à nourrir. En effet, non seulement l’histoire prend forme, mais en plus elle s’annonce plus complexe qu’attendue. Les pouvoirs de Max prennent tout leur sens, et la fin de l’épisode ravira les amateurs de science-fiction, tout comme ceux qui ne sont pas familiers de ce type d’histoires. Le niveau de qualité est nettement monté, croisons les doigts pour que les promesses faites dans cet épisode soient tenues dans les deux derniers.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Life is Strange

Life is Strange
PEGI 0

Genre : Aventure/Réflexion

Éditeur : Square-Enix

Développeur : Dontnod

Date de sortie Ep1 ’Chrysalis’ : 30/01/2015
Date de sortie Ep2 ’Out of Time’ : 24/03/2015
Date de sortie Ep3 ’Chaos Theory’ : 19/05/2015
Date de sortie Ep4 ’Dark Room’ : 28/07/2015
Date de sortie Ep5 : 20/10/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

4 reactions

avatar

eRiG

21 mai 2015 @ 19:33

Je viens de le finir et franchement c’est une réussite ! La fin est juste énorme !! j’attends maintenant impatiemment la suite des aventures de Max !

xJaYrEeh

22 mai 2015 @ 02:02

Franchement , je surkiff ce jeu depuis l’épisode 1 ! Pas une seul fois j’étais déçu. Je suis complètement immergé dedans et c’est dingue. Pour dire, j’le préfère même a un telltale games..

Et pareil, hier j’ai finit l’épisode 3 et... OUAH !! Ce jeu arrive a me surprendre a chaque épisode :-O

Vivement les deux derniers epsiodes. Et après le 5eme épisode je le recommancerai en faisant des choix différent ! J’adore la rejouabilité de ce genre de jeu. Roh il me rend dingue ce jeu <3

Mrleprime

22 mai 2015 @ 09:42

pfioufff la fin m’a donner envie d’encore plus jouer .... Je suis super exité je veux savoir la suite j’attend avec impatiente l’épisode 4.

La même je recommancerai le jeux en faisant différent choix :-D

Ps : je ne comprend pas ce que vous n’avez pas aimé xboxygen :-/

Rone

22 mai 2015 @ 10:17

Le « on n’a pas aimé » fait référence aux séquences, heureusement peu nombreuses dans cet épisode, où on doit se promener pour trouver des objets, sans autre énigme ou objectif que de trouver ces objets. Ils sont répartis dans des lieux divers, ce qui oblige à se promener, sans que cela n’apporte grand chose si ce n’est de casser le rythme.

Mais bon, c’est un reproche light, il me semble que la critique de cet épisode est tout de même très positive. A vrai dire, cet épisode n’est pas passé bien loin du coup de cœur !