Test - Dark Souls 2 : Scholar of the First Sin

«Ils ont tout changé !» , - 2 réaction(s)

On vous traite souvent de joueur du dimanche ? De casual petit bras adepte du mode facile ? Votre seul fait d’arme est d’avoir réussi à finir Halo en normal en coop 4 joueurs ? On vous a déjà surpris en train de jouer à Candy Crush Saga sur votre smartphone ? Ne vivez plus dans la honte, redorez votre fierté et votre aura de joueur ! Affublez-vous dès aujourd’hui d’une vraie étiquette de hardcore gamer ! “Comment”, me demandez-vous ? Tout simplement en vous aventurant pour votre toute première fois dans la contrée hostile et mortelle de Drangleic, le tout nouveau terrain de jeu de la série de From Software. Vous tremblez déjà ? Vous vous dites que le jeu est trop exigeant, trop relevé pour vous ? N’ayez pas peur, je vais vous donner toutes les raisons qui font de ce Dark Souls 2 The Scholar of the First Sin l’épisode le plus accessi… Ah non, tiens. Ils ont tout changé par rapport au jeu sorti sur Xbox 360. Ils ont mis un dragon au début et rajouté une tonne de mobs. Les fourbes.

Re-craignez (encore) plus votre voyage…

Impressionnant ? Attendez de vous retrouver dedans !
Impressionnant ? Attendez de vous retrouver dedans !

Dark Souls 2 The Scholar of the First Sin est ce que l’on pourrait définir comme l’édition complète de Dark Souls 2. On ne peut que vous inviter à lire, en préambule, le test de cette dernière. Elle sort sur Xbox One en bénéficiant du boost technique de circonstance, à savoir une meilleure résolution, un framerate plus stable et des effets de lumière dynamiques qui donnent à la torche sa véritable raison d’être. Passé ce satisfecit visuel, les vieux briscards de l’opus 360 se jettent à corps perdu dans l’aventure, pensant rouler dessus comme au bon vieux temps. Sauf que voilà, les lieux sont bien identiques, presque rassurants, mais leur faune habituelle a été complètement bouleversée par From Software !

Comment ralentir, un peu, les joueurs ? On pose une statue devant une porte !
Comment ralentir, un peu, les joueurs ? On pose une statue devant une porte !

En effet la disposition des créatures se trouve radicalement changée par rapport au Dark Souls 2 original. Le début, totalement chamboulé, devient beaucoup plus âpre avec une augmentation exponentielle du nombre de carcasses agressives, une montée à la tour de Heide rehaussée de quelques soldats et même d’un dragon ! L’entrée en matière, galvanisant pour les vétérans velus du jeu originel, se trouve être très ardue pour les nouveaux venus voulant tenter pour la première fois l’expérience Dark Souls 2 dans sa version la plus aboutie. La réorganisation du jeu ne semble pas du tout pensée pour eux du moins au départ. L’anneau de protection vitale bien utile pour faire passer la pilule aux débutants trouve son coût de réparation considérablement augmenté. La mort redevient, pour les nouveaux, très pénalisante. Pour ne rien arranger, un bug lié à l’usure des armes -basée initialement sur le taux de rafraîchissement, plus important sur One- rend ces dernières beaucoup moins résistantes. N’en jetez pas plus, la coupe est pleine.

Un dragon dès la tour de Heide, facile mais impressionnant !
Un dragon dès la tour de Heide, facile mais impressionnant !

Et pourtant. Passé cette entrée en matière difficile, Dark Souls 2 Scholar of the First Sin est étrangement plus équilibré et plus facile par ailleurs, gommant certains passages ardus pour en ajouter un peu plus loin, intégrant de nouvelles créatures à des endroits inattendus. Le jeu va même jusqu’à proposer d’invoquer plus de PNJ pour nous aider contre des boss plutôt retors à la base. Dans Scholar of the Firs Sin certains passages paraissent même vides quand on les compare avec l’ancienne version. Dans l’ensemble, ce travail de “lissage” et de rééquilibrage alterne le bon et le moins bon en allant même dans la facilité en bloquant des passages avec de simples statues de pétrifiés. Les baroudeurs auront le plaisir de redécouvrir le jeu dans sa version définitive, les nouveaux se heurteront à un jeu moins ouvert et accessible qu’avant. On aurait réellement souhaité avoir ce rééquilibrage en option afin que le jeu puisse contenter tous les publics, tous les joueurs.

Bilan

On a aimé :
  • Dark Souls 2 dans sa version définitive
  • Des passages plus difficiles et d’autres bien plus faciles
  • Un monde varié, riche et immense
  • L’aspect communautaire du multi
  • Par moments somptueux…
On n’a pas aimé :
  • …et par moments très moche
  • Le ragdoll chaotique et les collisions des armes de jet
  • Un rééquilibrage et une réorganisation du bestiaire qui alterne le bon et le moins bon
  • Ne pas pouvoir récupérer sa sauvegarde sur Xbox 360
Un petit trail pour les anciens, un Ironman pour les nouveaux

Dark Souls 2 marquait l’arrivée à maturité de la série phare de From Software. Un jeu équilibré, plus accessible qui arrivait sans peine à rallier de nouveaux joueurs jusqu’alors réticents et fédérer encore plus le noyaux dur des fans de la première heure. Son arrivée sur Xbox One dans sa version ultime avec tous les DLC sortis et un rééquilbrage total du jeu lui fait prendre un virage résolument tourné vers les fans de la première heure qui ont déjà retourné le jeu dans tous les sens. Les nouveaux étant passé à côté sur 360 et voulant se lancer dans l’aventure complète sur One n’auront d’autre choix que d’affronter les dangers de Drangleic sans aucun compromis et avec une difficulté relevée dès le début de leur périple. Un pic initial qui cach pourtant un jeu bien plus accessible par la suite. On aurait quand même aimé avoir le choix d’adopter ou non ces changements afin de permette à tous d’apprécier ce fabuleux Dark Souls 2 et découvrir une aventure palpitante et exigeante dans un univers immense, varié, regorgeant de secrets et de moments inoubliables de tension et de survie.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Dark Souls 2

Dark Souls 2
PEGI 16

Genre : Action RPG

Editeur : Namco Bandai

Développeur : FromSoftware

Date de sortie : 14/03/2014
Date de sortie XO : 2/04/2015

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

2 reactions

jolafouine

20 avr 2015 @ 14:18

Bonjour à tous !

Jarel, serais-tu fan de la série des Souls ?

As-tu essayé le magnifique Bloodborne ?

Jarel

Rédaction

24 avr 2015 @ 17:55

Fan est un grand mot. Je suis réellement tombé sous le charme de ce Dark Souls 2 au point de le finir. Je n’ai malheureusement pas pu m’essayer à Bloodborne n’ayant pas encore de PS4 et n’envisageant pas dans l’immédiat de m’en procurer une. Ma vie de joueur étant déjà bien bien chargée...

Par contre je cherche d’éventuels compagnons de route sur ce Scholar of the First Sin sur One. Avis aux amateurs !