Test - Saints Row IV : Re-Elected

«Second tour» , - 3 réaction(s)

Après 1 an et demi au pouvoir, le chef des Saints brigue un second mandat Saints Row IV mais cette fois-ci sur Xbox One dans une réédition plus que complète, puisqu’en plus du jeu, se sont invités également les DLCs sortis sur Xbox 360. Ce second mandat sera-t-il aussi brillant que le premier ? Faudra-t-il attendre un Saints Row V pour profiter d’un titre qui tire réellement parti des consoles actuelles ? Réponse après dépouillement des voix.

Un peu de violet, beaucoup de folie

Un dilemme digne du président des USA
Un dilemme digne du président des USA

Pour ceux qui ignorent ce qu’est Saints Row, imaginez un GTA-Like délirant, décomplexé et axé arcade. Avec les Saints, le politiquement incorrect est de rigueur et ils en ont usé et abusé pour le plaisir des joueurs durant 4 jeux, Saints Row 4 étant sorti l’été 2013 sur Xbox 360 et PS3 et allant encore plus loin dans l’action déjantée en rajoutant un système de super pouvoirs. Pour savoir exactement ce que vaut le titre de base, je vous renvoie sur le test de l’édition originale de Saints Row IV pour que nous puissions nous concentrer sur ce qu’apporte l’édition Xbox One. D’abord, le jeu est fourni avec le stand alone Gat out of Hell sorti en même temps et également disponible séparément. Nous nous pencherons sur ce stand alone dans un prochain test. Mais Re-elected n’est pas que cela, puisque le jeu de base sera complété par tous les DLCs disponibles depuis sa sortie, dont l’hilarant Enter the Dominatrix, une sorte de parodie de scènes coupées du jeu qui n’auraient pas passé le montage final. Le DLC “Quand les Saints ont sauvé Noël” est également de la partie et emmènera cette troupe de joyeux drilles dans une ambiance festive et débile, même si le niveau humoristique est en deçà de Enter the Dominatrix.

Le concept « Saints Row IV » ne change pas.
Le concept « Saints Row IV » ne change pas.

Ces deux DLCs permettront de retrouver des personnages aussi bien alliés qu’ennemis qui n’apparaissaient pas dans Saints Row IV. Ils seront également l’occasion de booster un peu la durée de vie du IV, légère pour la série et pour le genre. Techniquement, le titre n’est pas vraiment digne des nouvelles consoles. Les textures ont été améliorées, certes, mais c’est tout ce qui différencie Re-Elected de sa version de base d’un coup d’oeil. Seuls les ralentissements et les freezes ont été corrigés, ce qui reste tout de même un confort non négligeable pour le jeu qui pêchait de ce côté là sur Xbox 360. Le reste est identique…

Re-acheté ?

La résolution de conflits politiques selon les Saints.
La résolution de conflits politiques selon les Saints.

Avec ce genre de titre, qui rappelons-le reste une réédition d’un jeu de moins de 2 ans, le problème du réinvestissement se posera irrémédiablement, et encore une fois, la réponse variera du cas de figure auquel vous faites face. Car si vous avez l’original sur Xbox 360, l’apport de la One n’est pas forcément très intéressant. D’autant plus qu’il est impossible de transférer son personnage sur cette version Xbox One pour retrouver les traits que certains incarnaient depuis des années. Il faudra donc dans tous les cas recréer un nouveau personnage via le très riche créateur de personnages. Cependant, si vous ne possédez pas le jeu et que vous aimez les bons délires, la violence gratuite, vous balader tout nu, affronter des canettes géantes, et autres situations extravagantes, Saints Row IV Re-elected est un choix de taille. D’autant plus qu’il est fourni avec le stand alone Gat out of Hell, pour encore plus de délire (mais on y reviendra un peu plus tard)...

Bilan

On a aimé :
  • Fini les freezes et ralentissements !
  • C’est toujours aussi con !
  • Le contenu supplémentaire DLC intégré par défaut
  • 2 jeux en 1
On n’a pas aimé :
  • Pas de réelle upgrade technique qui honore la One
Oh when the saints

Saints Row IV Re-Elected sur Xbox One est une réédition assez minimaliste en termes techniques. Cela n’empêche pas que le jeu et ses DLCs restent agréables et délirants encore aujourd’hui, permettant de passer un excellent moment rempli de délires totalement fous. Pour un prix entre 40 et 50 € à la vente, étant donné le contenu proposé, il serait bête de passer à côté si on n’a pas encore cédé aux tribulations de Zinyak face aux redoutables Saints. Même si on aurait préféré retrouver un nouvel opus, plutôt qu’une réédition de Saints Row IV...

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Saints Row 4

Saints Row 4
PEGI 18

Genre : GTA-Like

Éditeur : Deep Silver

Développeur : Volition

Date de sortie : 23/08/2013

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

3 reactions

Metanol

04 fév 2015 @ 08:49

Il me tente bien celui là, j’ai adoré le 3, je l’ai même platiné sur PS3

brontoz

04 fév 2015 @ 09:18

ca a l air tres moche

nono

05 fév 2015 @ 04:17

C’est vrai que le jeu casse pas des briques graphiquement. Mais qu’est qu’il es fun, drôle, décalé (juste le fait de se retrouver à poil(avec mosaïque façon porno japonais à dezingué de l’alien) mais quel bonheur.un jeu à prendre pas pour ses graphismes mais pour son ton très décalé bien loin du sérieux d’un gta.