Test - GTA V : Xbox One Edition

«GTA GTA GTA GTA GTA» , - 11 réaction(s)

Sorti il y a un peu plus d’un an, GTA V a tout englouti sur son passage, comme l’avaient fait ses prédécesseurs. L’intérêt qui tourne autour de ce titre est tellement énorme que chaque news traitant de ce jeu fait exploser de nouveaux records. Tellement énorme, que les ventes du titre de Rockstar ont tout écrasé sur leur passage avec ses plus de 33 millions d’exemplaires vendus de par le monde sur Xbox 360 et PS3. Tellement énorme que le jeu ressort dans une version nouvelles consoles, dont la Xbox One pour proposer une expérience encore plus aboutie et réaliste. Tellement énorme que les gens pourraient bien repasser à la caisse pour goûter à nouveau au Vice GTA… Mais est-ce qu’une réédition d’un jeu aussi vendu sera un pari gagnant ?

GTA la maison lorsque...

My name is Bond... Trevor Bond !
My name is Bond... Trevor Bond !

Si vous avez été plongé dans le coma ces 20 dernières années suite au visionnage d’un épisode de Derrick, vous aurez probablement raté le messie du jeu vidéo : GTA. Violence, indécence, satire de notre société et liberté sont les principaux mots d’ordre qui tournent autour de cette saga désormais culte. GTA V n’a pas dérogé à la règle en proposant tous ces éléments poussés à leur paroxysme. Mais vous en apprendrez plus profondément sur les qualités et les défauts du titre en lisant le test de GTA 5 sur Xbox 360. Ici, c’est la réédition sur Xbox One qui nous intéresse avec tout ce qu’elle est censée apporter. Et les promesses pour cette édition Xbox One sont nombreuses, à commencer par le gameplay qui proposera désormais une vue FPS que vous pourrez activer à loisir ou que vous pourrez prérégler selon les situations. Le résultat aurait pu être meilleur à cause du rendu certes bon dans sa globalité, mais qui au final ne change pas vraiment les choses dans la manière d’aborder le jeu en dehors d’un semblant de précision supplémentaire. On est loin d’un vrai FPS en tout cas. Mais pouvoir admirer librement le monde en vue subjective apporte un peu plus d’immersion au chef d’oeuvre de Rockstar. Si pour GTA VI, l’expérience subjective est renouvelée, il faudra impérativement rendre son utilisation plus naturelle et son utilité plus flagrante. Deuxième promesse de taille : la technique. GTA V sur Xbox 360 était à l’étroit du haut de ses 2 DVDs et son support en fin de vie, mais arrivait à proposer un monde ouvert de toute beauté. Sur Xbox One, on est plutôt mitigé : si pour un jeu open world, c’est de très très bonne facture avec des textures plus soignées et des animations plus complètes, on regrette les sempiternels bugs d’affichage, comme du clipping, du pop up de textures et quelques autres joyeusetés du genre. Certes, rien qui ne gâche quoi que ce soit dans le plaisir de jeu, mais il faut avouer que ça fait tache pour une génération censée apporter essentiellement de la puissance en plus pour qu’on n’ait plus ce genre de soucis.

La distance d
La distance d'affichage est hallucinante. Et puis c'est pas comme si c'était moche en plus !

A quelle fin a surtout été utilisée cette puissance alors ? D’abord, plus de fluidité dans les transitions entre les personnages, mais surtout plus d’animations et de choses affichées à l’écran. On a une vraie végétation, de la faune en abondance, un petit peu plus de circulation piétonne et de véhicules, le tout sans perte de qualité visuelle et technique. D’ailleurs, les effets d’eau, de reflets ou encore de pluie -entre autres- sont vraiment somptueux et encore mieux rendus que sur 360. Les personnages sont mieux modélisés, même si les protagonistes essentiels à l’histoire sont plus soignés que les passants ou que certains bâtiments ne semblent pas aussi soignés que d’autres vraiment majestueux. Mais Rockstar ne s’arrête pas là, puisque du contenu supplémentaire est rajouté en termes d’activités en histoire comme en multijoueurs. A commencer par tout ce qu’apportent les DLCs GTA Online de la version 360, mais surtout des activités exclusives pour pouvoir satisfaire les 30 personnes qui peuvent désormais jouer en simultané dans une même partie. Malheureusement, toujours pas de braquages… Après tout, cela ne fait qu’un an et deux mois qu’on poireaute ! En tout cas, jamais le jeu n’aura été si complet et si riche en activités. Un bon point pour la durée de vie. Ce qui est dommage par contre, c’est qu’on soit obligé de recommencer une nouvelle partie solo. Car si les personnages GTA Online peuvent être récupérés via le Social Club, l’histoire devra être refaite intégralement pour récupérer tous ses avantages et débloquer ce qu’on avait déjà débloqué auparavant, tout en découvrant les quelques nouveaux ajouts. Bien dommage, mais le jeu est tellement riche et agréable, qu’au final ça ne dérange pas tant que ça. On pestera juste de ne pouvoir reprendre où on en était pendant les 5-10 premières heures avant de finir à nouveau happé par la richesse du titre. Mais c’est au final une possibilité de pouvoir faire des choix différents dans les braquages ou dans l’approche, si ça n’a pas déjà été fait.

GTAvec des potes quand soudain...

Si ce n
Si ce n'est pas du crime absolu, ça : il envoie un SMS en conduisant !

La question qui se pose inexorablement dans le cas d’une réédition tourne autour de l’intérêt de se procurer le jeu selon le cas dans lequel on se trouve. Si vous n’avez jamais touché à ce GTA V, mais que l’aventure vous tentait déjà avant, il serait dommage de rater le coche de cette version Xbox One car le jeu est un vrai plaisir ludique coupable. Bien plus riche, que ce soit en solo comme en online, le jeu devrait tenter quiconque aime jouer librement. A l’inverse, si vous possédez déjà le jeu d’origine, faire l’acquisition de cette édition Xbox One sera plus que discutable selon vos motivations concernant le jeu. Le solo, malgré ses ajouts d’activités et son boost technique, ne change pas vraiment. Même si parcourir San Andreas procurera des souvenirs mémorables avec des décors à la limite du merveilleux par moment. Par contre si vous accrochez au online, bien que son fonctionnement ne change pas, le fait d’être quasiment 2 fois plus de personnes dans les salons et d’avoir bien plus de possibilités de passe-temps change pas mal de choses.

GTA Online, le seul endroit où pour rester en contact avec les autres, on s
GTA Online, le seul endroit où pour rester en contact avec les autres, on s'envoie des roquettes d'amis.

On a moins l’impression d’être seul au monde, comme on pouvait l’être avec la version originale. De plus, pour jouer avec son crew c’est beaucoup plus agréable et intense de pouvoir accueillir 29 de ses potes et semer la terreur dans San Andreas en lieu et place des 16 péquenauds de la version old gen. Pour ceux que les GTA-Like n’intéressent généralement pas et qui aiment voir une véritable vitrine technologique, ce n’est pas GTA V sur Xbox One qui les convaincra de se lancer dans un genre si particulier et pourtant tellement jouissif. Malgré sa qualité technique honorable, le titre ne change pas ses propres règles et créera probablement toujours autant d’urticaire manette en mains. Et c’est tant pis pour eux.

Bilan

On a aimé :
  • Le boost technique qui permet de donner plus de vie et de réalisme au jeu
  • 30 joueurs par salon
On n’a pas aimé :
  • Ne pas pouvoir récupérer sa progression solo
GTArdé avec ce test, parce que...

GTA V sur cette nouvelle génération de consoles est un pari réussi. De nombreux efforts ont été apportés pour soigner et peaufiner le bébé et la partie GTA Online, elle, est plus complète que jamais (mais toujours sans les braquages !). Quelques réserves cependant sur la partie solo qui bien qu’aussi agréable qu’à sa sortie initiale, n’a été que peu chamboulée en possibilités comparé à son pendant GTA Online. Mais quoi qu’il en soit, le titre ne perd pas de sa fraîcheur du premier jour, il y a un peu plus d’un an de cela, et mérite d’être dans toutes les chaumières, ne serait-ce que pour grossir les rangs du crew Xboxygen afin qu’il devienne le plus gros crew de l’univers.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Grand Theft Auto V

Grand Theft Auto V
PEGI 18 Drogue Jeux de hasard Langage grossier Langage osé Sexe Violence

Genre : GTA-Like

Éditeur : Take Two

Développeur : Rockstar Games

Date de sortie : 17/09/2013

Date de sortie next-gen : 18/11/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Grand Theft Auto V

11 reactions

Yoshi 58

01 déc 2014 @ 18:28

« GTA Online, le seul endroit où pour rester en contact avec les autres, on s’envoie des roquettes d’amis. » haha pas mal

avatar

Mighty

01 déc 2014 @ 18:51

pourquoi ne pas pouvoir importer sa progression solo ? si il veulent fidéliser les joueurs je vois pas de meilleurs moyen :-) @ yoshi 58 : moi aussi elle m’a faite rire celle la !! ;-) moi j’aurai plus vu une scène de battlefield perso ;-) abattre un hélico au lance roquettes ;-)

kalud

01 déc 2014 @ 19:31

Bon ba pour le solo je vais positiver ca me permettra de jouer en bourse lors des contrats de Lester vu que j’ai zapper sur 360.

Xcéces

01 déc 2014 @ 20:59

c’est bizarre, j’avais cru comprendre qu’on l’on pourrai récupérer sa campagne solo.. dommage :-/

Metanol

02 déc 2014 @ 06:50

Jamais fais, je le prendrais très certainement en promo

Histoir2

03 déc 2014 @ 00:26

pareil pour le solo, je pense a tt ceux qui se son fais CH....... a le finir a 100% sur 360... pffff quel perte de temps ! Je maudis dejas les futurmoment a passer en long large et en travers (surtt en tracer) des building avec son avion etc etc etc... sniiif:’-(

Stéphan

03 déc 2014 @ 14:25

Xcécès : tu n’es pas le seul ! Moi je m’attendais à pouvoir l’importer et pouvoir sortir le test rapidement, mais quand j’ai vu que ce n’était pas possible (alors que ça avait été bien annoncé à la base), j’ai du recommencer le jeu. Du coup, le test est sorti un peu plus tard que prévu.

Mr Moot

Rédaction

03 déc 2014 @ 15:19

Stéphan : heuuu ça changeait quoi ? Je comprend pas, si t’avais pu importer ton solo, t’aurais fait un copier/coller du test précédent ? Tu connais déjà l’histoire, pourquoi devoir le refaire ?

Stéphan

03 déc 2014 @ 18:07

A cause des rajouts ! Certains sont dispos dès le départ, mais d’autres faut avancer pour pouvoir y avoir droit ! J’avais fini l’histoire, et donc aurait pu les avoir directement. C’était une fonctionnalité annoncée au début le transfert de progression dans l’histoire. Et en aucun cas, il n’y aurait eu de copier coller de test : les rééditions et portages ont droit à un angle différent, comme tu en as ici, comme il y en a dans les nombreuses rééditions récemment. Parce que faire un test pour dire exactement la même chose que le jeu d’origine ce n’est intéressant pour personne.

C’est dingue ce qu’on se tape comme jeux de 360, mine de rien ces derniers mois !

tryclo999

03 fév 2015 @ 07:23

Cette génération est atrocement vide... Heuresement que le très frais Dying light est apparu dernièrement, mais ça manque de jeu moyen, pas des gros AAA ni des jeux indés typé rétro, mais plutôt des jeux comme Shadow Warrior, des gros jeux de type série B qui peuvent se permètre plus chose, sans forcément avoir des map a 500 millions de dollars que tu finit en 20 heures de jeu...

Je conseil a tout le monde d’aller voir Les Critique du MaSQue sur youtube, c’est un regard profond et acèrbe sur les jeux vidéo.

12