Test - The Walking Dead : Season two

«Mister freeze» , - 12 réaction(s)

Après notre test de la première saison de The Walking Dead, c’est assez logiquement au tour de la saison 2 de faire son apparition sur Xbox One. A nouvelle saison, nouveaux personnages et nouvelles intrigues : c’est désormais la jeune Clémentine que l’on dirige au milieu des morts-vivants de ce point’n click signé Telltale Games. Après que nous avons fait part de notre incompréhension vis à vis de l’adaptation peu inspirée de la première saison sur Xbox One, voyons ce que nous réserve la seconde.

So lonely

On ne trahit pas de grand secret en lâchant le pitch de cette saison 2 : le joueur n’est plus aux commandes de Lee, mais de sa petite protégée, Clémentine, 16 mois après la fin de la première saison. Cela modifie la perspective de jeu, car il ne s’agit plus d’avoir la responsabilité de quelqu’un, mais d’agir par soi-même.

Ce changement de personnage n’est donc pas anecdotique et permet d’explorer une nouvelle façon de jouer

Si Lee devait parfois surveiller son attitude et ses propos pour éviter d’exposer Clémentine aux réalités du monde, la problématique est très différente quand le joueur joue directement le rôle de la petite fille. On se rend compte qu’on prend intuitivement des décisions plus radicales et que l’on cherche moins le compromis que dans la saison 1. Ce changement de personnage n’est donc pas anecdotique et permet d’explorer une nouvelle façon de jouer, ce qui est une excellente nouvelle. Clémentine n’étant plus protégée, elle est contrainte de s’endurcir très rapidement pour survivre, parfois à l’excès. Les premiers épisodes iront d’ailleurs en ce sens, la plongeant dans des situations toujours plus extrêmes et déprimantes, afin de pousser le joueur dans ses derniers retranchements. Une bonne idée scénaristique qui relance d’emblée l’intérêt du jeu.

Des différences de Gameplay ?

Après le succès de la première saison, Telltale était obligé de prolonger la formule du point’n click simple d’accès, qui mise tout son intérêt sur le scénario. C’est donc sans surprise que l’on retrouve les fondamentaux de la série : déplacements limités et actions évidentes. On notera toutefois que les objets ne sont plus automatiquement sélectionnés pour résoudre une action (ce qui n’augmente pas la difficulté, on vous rassure). De leur côté, les scènes d’action sont plus nombreuses qu’auparavant et occasionnent donc davantage de QTE. Ces derniers ne sont pas très méchants et s’insèrent plutôt bien dans l’histoire, même si on a tendance à les voir arriver de loin. Les énigmes sont toujours d’une simplicité enfantine, et il faudra vraiment y mettre du sien pour se retrouver bloqué. Heureusement, car l’intérêt est ailleurs, et plus précisément dans les dialogues souvent intenses et les choix cornéliens imposés à Clémentine.

Clémentine, quand tu fermes les yeux

Ce sont ces choix impossibles qui font incontestablement tout le sel de la série. Prendre parti pour l’un contre l’autre, tenter de sauver X et abandonner Y font partie du quotidien de Clémentine, soumise à un stress de plus en plus intense alors que les épisodes défilent. Entre urgence de survie et empathie nécessaire, il est parfois difficile de se décider. A quoi bon survivre si l’on perd toute humanité est d’ailleurs une question judicieusement posée au joueur persuadé que seule la loi du plus fort doit s’appliquer. Comme dans la saison 1, les arcs scénaristiques restent néanmoins limités, même si on notera avec plaisir que plusieurs fins différenteseront déclenchées par les décisions prises dans l’épisode 5.

Certains passages particulièrement réussis apportent un peu de répit aux coeurs trop endurcis

Cette absence de liberté générale n’est toutefois pas vécue comme une contrainte tant la qualité d’écriture reste au rendez-vous, enrichie par un niveau de mise en scène parfois exceptionnel. Si l’ambiance de la saison 2 est globalement désespérée et a tendance à heurter le joueur chaque fois davantage pour le pousser dans ses retranchements, certains passages particulièrement réussis apportent un peu de répit aux coeurs trop endurcis. Ceux qui liront ce test après avoir fini le jeu se souviendront avec émotion d’un passage 100% fanservice lors de l’épisode 5 qui viendra délicatement chatouiller vos glandes lacrymales.

Contenu et technique honteux

Nous avions longuement détaillé les carences de traduction dans notre test de la saison 1, ainsi que notre profonde déception devant le manque de contenu, surtout après un tel succès. Pour la saison 2 le verdict est clair et précis : il y a encore moins de contenu que pour la saison 1, et les ennuis techniques se sont largement amplifiés. Pour le contenu, la saison 2 ne comporte que 5 épisodes là où la saison 1 proposait pour le même prix un épisode bonus. Un petit making of ou la possibilité de télécharger un comics Walking Dead via Smartglass aurait été la bienvenue. C’est trop demander, évidemment. Côté technique, le jeu touche le fond avec des freezes inexplicables qui viennent littéralement bloquer l’action pendant une dizaine de secondes lors des sauvegardes automatiques, mais aussi parfois en plein QTE. On croit rêver ! Quant à la version française (sous-titrée uniquement), il faudrait vraiment indiquer aux traducteurs que “it sucks” ne veut pas dire “ça aspire”, ou que “let’s spread out” ne saurait être traduit par “étalons-nous” quand on parle d’un groupe qui veut se disperser. C’est tout simplement une HONTE que de laisser sortir un jeu aussi réussi avec de telles errances techniques, qui mériteraient que l’on demande à Telltale Games un remboursement intégral de l’achat. Nous espérons (sans y croire) que le message est passé.

Bilan

On a aimé :
  • Une qualité d’écriture indiscutable
  • Une autre perspective de jeu
  • Un final extrême
On n’a pas aimé :
  • Une VF décevante
  • Un contenu décevant
  • Des freezes insupportables
The Walking Dead Ultimate Beta Edition

Le slogan de Telltale Games pourrait être “Comment gâcher les bonnes choses”, tant la réalisation honteuse de cette adaptation Xbox One peut couper net le plaisir de jeu. Sur ce plan, la saison 2 réussit même l’exploit de faire pire que la saison 1, ce qui semblait tout bonnement impensable. Si cette seconde saison demeure un petit bijou d’écriture et de tension nerveuse, il serait irresponsable de notre part de vous la conseiller en l’état. Les aventures de Clémentine méritent incontestablement d’être vécues, mais pas à n’importe quel prix, ni dans n’importe quelles conditions. Le beta testing payant a ses limites, il serait bon de s’en souvenir.

Accueil > Tests > Tests Xbox One

The Walking Dead

The Walking Dead
PEGI 18 Langage grossier Violence

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Telltale

Développeur : Telltale

Date de sortie :
Ep 1 : 02/05/2012
Ep 2 : 27/06/2012
Ep 3 : 29/08/2012
Ep 4 : 10/10/2012
Ep 5 : 21/11/2012

Version boite FR : 10/05/2013
Version boite et dématérialisée Xbox One : 31/10/2014

Prix/épisode Xbox 360 : 4,99 EUR
Prix version boîte Xbox One : 29,99 EUR

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX, Xbox Live Arcade, Playstation Network, Steam, PlayStation Vita, Apple iOS, Android

Venez discuter sur le Forum The Walking Dead

12 reactions

avatar

untersteller

12 nov 2014 @ 10:48

Précisons aussi que sur les versions boîtes (PS4 pour ma part) les saves de la saison 1 ne s’importent pas sur la saison 2, TellTale à « connaissance » du problème et « cherche » une « solution »...

Longshot Spirit

12 nov 2014 @ 10:50

Merci de cette précision ! Le test a été effectué sur version démat’, et la sauvegarde est bien passée. Cela montre bien le niveau d’amateurisme (pour être poli) de cet éditeur.

Mattanys

12 nov 2014 @ 10:51

J’attendais votre test pour savoir si ça venait de ma console... mais quelle plaie ces freeze/chargements à répétition ! A la fin d’une scène ça va, mais en plein QTE, ça gâche pas mal le plaisir !! Savez vous si c’est le portage One qui est ainsi ou si la version PC présente les mêmes lacunes ?

Sinon je trouve la saison 2 un peu en dessous, avec un peu plus de longueurs que la précédente, mais chaque épisode possède son lot de passages intenses qui nous maintiennent en halène jusqu’au dénouement.

Faut que je me lance dans « the wolf among us » maintenant !

Longshot Spirit

12 nov 2014 @ 11:02

Je pense que ce sont surtout les versions consoles qui sont le plus touchées, notamment à partir de l’Episode 2 (le premier en est curieusement exempté). Le souci de la version PC, c’est qu’elle n’autorise pas le mapping des touches et oblige à jouer en QWERTY pour ceux qui jouent à la souris, ce qui n’est pas très pratique avec un clavier français. Il me semble me souvenir qu’une action collective avait été lancée contre Telltale suite aux bugs violents de la saison 1 sur divers supports, je vais enquêter.

Ryoki

12 nov 2014 @ 11:05

:-/ Dommage que cette saison 2 soit tout aussi touché par les freezes et la traduction merdique ! Le jeu n’est pas cher, mais je l’achèterais que d’occase, car c’est honteux de sortir un jeu dans cet état.

Dante

12 nov 2014 @ 11:19

Untersteller je tiens a préciser que j’ai la version boite sur one et n’ai eu aucun problème a charger mes saves de la saison 1, donc je pense que c’est lié à la version ps4. En espérant que Telltale soit vite réactif sur ses problèmes ainsi que les nombreux freeze insupportable... The wolf among us s’en sort mieux sur les freeze, j’en ai eu que dans l’épisode 5 !

zoubair

12 nov 2014 @ 11:33

C’est quand même incroyable de bâclé le travail à ce point là, surtout pour ce jeu. Les freeze sont juste saoulant et la traduction... c’est apparemment compliqué de nous sortir une bonne trad.

Sinon, j’ai adoré du début à la fin, dommage que nos choix n’aient pas plus d’impact que cela au final.

Mattanys

12 nov 2014 @ 11:35

Merci Longshot Spirit. Je m’étais fait la réflexion que ça ne m’avait pas choqué au début du jeu... La traduction ne m’a pas gêné outre mesure. Le « it sucks » m’a plus fait sourire que dérangé et j’ai pris ça comme un hommage au traducteurs de la série :) HS : d’ailleurs, j’ai un épisode de retard...cette saison 5 part sur les chapeaux de roue !

Guigui27

12 nov 2014 @ 22:20

Que dire si ce n’est que je le suis délecté de cette nouvelle saison de Walking dead. Je l’ai même trouvé mieux que la saison 1. Pour ce qui est de la traduction moi aussi les quelques approximations m’ont fait sourire et ne m’ont pas gâché mon plaisir. Pour ce qui est des nombreux mais légers freeze j’avoue que ça ma un peu plus saoulé. Mais je ne reste pas la dessus. Les choix cornéliens, des choix plus radicaux, un vrai sentiment sur la fin de la saison... Que du bonheur !

Longshot Spirit

12 nov 2014 @ 23:30

@ Guigui27 Des légers freezes, je te trouve gentil. Les miens duraient entre 30 et 40 secondes (jeu démat’) et un ami en a carrément eu deux en plein QTE et il n’a pas pu réagir. A ce niveau là, je n’appelle plus cela « léger ».

On est devant un éditeur qui empoche notre argent avec un produit mal fini, et déjà largement rentabilisé sur tous les supports. Quel effort ça leur demanderait d’optimiser un peu le jeu et d’offrir ne serait-ce que l’accès à la table pinball Walking Dead ou une interview des auteurs lors de la comicon ?

Le jeu est génial, certes, mais ça ne doit pas excuser les défauts de cette édition.

12