Test - Skylanders Trap Team

«It’s a trap !» , - 2 réaction(s)

Comment mêler jouet et jeu vidéo ? C’est une question que s’était posé Activision il y a quelques années en y répondant par Skylanders qui semble être devenu très lucratif, puisque Disney et Nintendo, avec respectivement Disney Infinity et les Amibos, ont suivi récemment le chemin des figurines interactives pour jeux. Mais voilà : le roi Skylanders revient dans une toute nouvelle version sur Xbox One avec un concept qui va encore plus loin. Faites pleuvoir les piécettes, raclez les fonds de tiroirs et hypothéquez vos biens : Skylanders Trap Team débarque et vos enfants risquent bien de vous pourrir la vie pour le posséder…

Porte Ail

Faut vraiment pas prendre Food Fight pour une patate.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, une piqûre de rappel sur le concept de Skylanders s’impose. Vous êtes le maître du portail, seul être capable de faire s’animer des héros mystérieux : les Skylanders, des personnages venus tout droit du monde du dragon violet : Spyro. Votre but est de sauver le monde des Skylands des terribles machinations de Kaos en utilisant au mieux les capacités élémentaires des Skylanders (8 éléments différents) et pouvoir accéder à certaines zones élémentaires. Mais voilà, pour pouvoir utiliser un Skylander, il faut posséder sa figurine et la poser sur le portail vendu avec le titre d’Activision afin qu’il apparaisse à l’écran et puisse se renforcer au fil des rencontres adverses de ce jeu d’action-aventure. Dans Trap Team, qui dit nouveau concept, dit nouveau portail : et oui ! Encore un accessoire obligatoire pour jouer au dernier titre ! Même si ce coup-ci, c’est justifié par l’ajout d’un emplacement pour un cristal de capture (mais nous y reviendrons un peu plus bas). De nouvelles figurines sont au programme, même si les anciennes sont toujours compatibles, et les zones spéciales ne s’ouvrent plus pour chaque Sklylander d’un élément, mais pour les Trap Masters de cet élément.

Un gameplay très accessible
Snap Shot, le membre de la Trap Team livré avec le jeu

Un Trap Master, qu’est-ce que c’est ? C’est bien simple, c’est un Skylander qui grâce à ses armes en Traptanium peut capturer ses adversaires et briser certains cristaux. Il s’agit également des figurines les plus chères parmi celles proposées, mais nous y reviendrons également plus bas. Le fait que l’on puisse capturer les ennemis dans un cristal de capture élémentaire signifie qu’en plaçant ce cristal dans le portail, on peut jouer temporairement avec le personnage capturé d’un même élément que le cristal en le switchant avec le Skylander. Sachant qu’on ne peut emporter à la fois qu’un ennemi du même élément que le cristal possédé, il faudra faire son choix dans la prison de l’académie avant de partir en mission en fonction du nombre de cristaux que l’on possède et des ennemis capturés. Cela veut également dire qu’il sera impossible de jouer avec les ennemis dont on ne possède pas un ou plusieurs cristaux de leur élément. En dehors de cela, le concept de Skylanders ne change pas : nous avons toujours affaire à un jeu d’action-aventure destiné principalement aux enfants, mais qui pourrait bien amuser également les plus grands grâce à un gameplay très accessible même si pas très approfondi pour ne pas noyer nos chères têtes blondes dans des explications trop complexes.

Chapeau

Probablement le méchant (composé de 2 trolls et d’une scie sur pattes) le plus drôle du jeu

En tant que jeu vidéo, Skylanders tient plutôt bien la route. Le jeu propose une aventure longue et avec une rejouabilité importante, une technique pas spécialement spectaculaire, mais assez honnête sur Xbox One pour ne pas se croire 50 ans en arrière, et le gameplay est relativement soigné pour ne pas frustrer le public cible : les enfants. Par contre, en tant qu’adulte expérimenté et au sens critique aiguisé, le gameplay est un peu plus discutable. Notamment en ce qui concerne la caméra automatique, qui sera par moment dans les choux, qui obstruera la visibilité de l’action, ou qui ne saura pas rendre parfaitement les décors translucides si on se trouve derrière. Et il est bien évidemment impossible de régler manuellement la caméra. La lenteur de déplacement des personnages est également dommageable, tellement que certains des personnages se traîneront et donneront envie que Sonic soit dans les rangs des Skylanders. Mais là où Skylanders Trap Teamp marquera, c’est dans son incroyable diversité. C’est bien simple, en plus du jeu de base, le titre offre des phases de shoot them up 3D, de plateformes 2D, de jeu de rythme musical, de jeu de cartes, de beat them all ou encore de tower defense. Ne nous leurrons pas, ces sortes de mini-jeux ne valent pas des titres complets dédiés et aboutis, mais sont suffisamment poussés, efficaces et bien fichus pour permettre aux enfants de faire leurs premiers pas dans ces différents genres. Un très très bon point pour le titre d’Activision.

Certains personnages sont vraiment débiles au point de finir par se taper des fous rires en les écoutant.
Un peu de tower defense, ça vous dit ?

La bande son, elle, est plus discutable. Et je ne parle pas de l’aspect gentillet des dialogues, mais plutôt du manque de diversité dans les voix. Il ne sera pas rare de trouver plusieurs personnages, Skylanders, Méchants et/ou PNJs partager la même voix. C’est pourtant dommage, cela aurait pu rendre les dialogues encore plus débiles qu’ils ne le sont. Ce qui est autant d’occasion de bien se marrer, notamment avec le méchant capturé dont le cristal est inséré dans le portail. Car lorsqu’il n’est pas utilisé, il se permettra de faire des commentaires souvent marrants sur la situation grâce au haut parleur intégré dans le portail. Certains personnages sont vraiment débiles au point de finir par se taper des fous rires en les écoutant. Une réserve cependant : je ne suis pas persuadé que de nombreux jeux de mots et autres remarques humoristiques, même si en français, fassent mouche sur les enfants sous la barre des 12 ans, tellement certains sont subtiles.

TEG 67,6%

Les méchants ont eux aussi droit à leur écran d’apparition quand ont insère leur cristal

Maintenant que les éloges sont faites, que le jeu est testé, parlons des choses qui fâchent : le portefeuille. Pour jouer à Skylander, le pack de base contenant un Trap Master (Snap Shoot, élément Eau), un Skylander (Food Fight, élément Vie), ainsi que deux pièges (un vie et un eau) suffit. Mais pour achever Skylanders à 100%, il faut absolument tout posséder. Même si un seul cristal de capture par élément ou qu’un Trap Master de chaque élément pourrait faire l’affaire, la collection ingame et les bonus élémentaux ne seraient pas complets. Il faudrait donc pour tout compléter acheter les 6 modèles de cristaux pour chaque élément, soit 48 cristaux différents plus les 2 cristaux Kaos (287,52 € pour tous les cristaux manquants), les 7 Trap Masters manquants (111,93 €), la cinquantaine de nouveaux Skylanders (9,99 € la figurine ou 14,99 € le pack de 2 mini Skylanders). La note en devient très très salée pour terminer complètement un seul jeu ! Pour ne pas finir sous un pont à la fin du mois, il faudra compter sur un copain qui a des figurines différentes et qui veut bien vous les prêter pour arriver à compléter la collection (sans pour autant la posséder et donc la personnaliser comme bon vous semble).

Certaines évolutions de méchants demanderont plus qu’un simple acte de présence

Un peu comme Pokémon, mais en kit ! Parce qu’en kit, le jeu l’est certainement : certaines zones ne sont pas encore accessibles et certains méchants ne sont pas encore jouables, car liés à un élément qui n’est pas encore dévoilé (lumière et ombre). Mais ils seront disponibles -même si déjà présents dans le jeu- probablement lorsque de nouvelles figurines et les cristaux associés (6 modèles de cristaux pour chacun des 2 éléments manquants, si on suit la logique) sortiront dans quelques semaines, histoire d’encourager à remettre la main à la poche sur la durée. Le marketing doit être au service du jeu, pas l’inverse comme c’est le cas ici. Ce qui gênera moins, cependant, c’est la possibilité de prolonger le jeu via des packs d’aventure annexes à l’aventure principale, comme pour les précédents jeux Skylanders. Certes, c’est un coût encore supplémentaire, cela complète la collection, mais en échange, on a de la durée de vie supplémentaire, donc c’est une pilule qui passe déjà mieux…

Bilan

On a aimé :
  • Les mini jeux
  • L’humour débile
On n’a pas aimé :
  • La facture pour finir complètement le jeu
  • Caméra pas toujours efficace
Faisons la quête

Skylanders Trap Team, est un bon jeu à l’attention des enfants : varié et efficace qui saura également séduire les parents et de nombreux joueurs en quête de jeu gentillet et sans prise de tête. Malheureusement, comme pour ses prédécesseurs, le titre d’Activision tente de tirer énormément sur le porte-monnaie des joueurs, pour au final se retrouver avec un produit onéreux pour ce que c’est, malgré des figurines plutôt réussies que l’on peut exposer fièrement. Mais pour un jeu vidéo cela sent le jeu un peu en kit : véritable abcès qui ronge le marché vidéoludique de nos jours, où plus rien ne se gagne au mérite et tout s’achète. Cela ne retire en rien les qualités ludiques du titre, les délires dans les dialogues, l’accessibilité immédiate du soft ou encore la volonté appréciable de permettre aux jeunes joueurs de découvrir plein de genres de jeux via des épreuves variées et intéressantes. Cela retire juste le budget vacances, nourriture et loisirs pour chaque famille à faible et moyens revenus...

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Skylanders Trap Team

PEGI 0

Genre : Aventure/Plates-Formes

Éditeur : Activision

Développeur : Beenox et Toys for Bob

Date de sortie : 10/10/2014

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3

2 reactions

benderbigscore

24 oct 2014 @ 12:07

C est quoi ces prix de dingue ?

Ra2f57

25 oct 2014 @ 18:07

Dans le chapitre « faisons la quête’’ il y a une erreur à la ligne 2 »jeu gentillet et sans prise de tête. "