Test - Diablo 3 Reaper of Souls - Ultimate Evil Edition

«Satanas et Diablo» , - 11 réaction(s)

Diablo a été un précurseur dans bien des domaines : des standards d’un genre à part, jusqu’aux niveaux générés aléatoirement, on peut dire que Diablo a toujours été la référence du Hack & Slash. La grande force de Diablo en dehors de proposer un gameplay simple, mais terriblement efficace, étant surtout de proposer l’excitation de la récompense reçue (loot) générée elle aussi aléatoirement. Alors quand Diablo 3 revient sur Xbox 360 dans sa troisième mouture, un an après la version standard, ce coup-ci accompagné de son add-on tout en faisant rentrer la Xbox One, il n’en fallait pas plus pour préparer un gros sac taille XXXXXXXXXXXXXXL et partir dans la foulée latter le démon de la terreur une fois de plus sur les deux consoles de Microsoft.

Diableman

Le croisé est une classe très intéressante
Le croisé est une classe très intéressante

Si vous ne savez pas ce que donne Diablo 3 sur consoles de la génération précédente, le test du jeu effectué par Rone l’année dernière fera parfaitement son boulot pour vous aider à prendre vos marques.

Dans cette édition, l’essentielle différence vient de l’ajout de l’add-on Reaper of Souls qui, en guise d’acte V, saura boucler certains arcs (celui d’Adria) ou éclaircir certains passages du très développé background de Diablo 3 (le fameux Reaper of Souls). Elle pourra aussi ouvrir de nouvelles portes à la fois scénaristiques, mais également en termes de durée de vie, puisqu’un épique mode aventure viendra s’attacher à l’ensemble une fois que vous aurez terminé l’histoire. C’est à dire après une quarantaine d’heures si vous êtes un vrai joueur (et avez donc banni l’existence des difficultés Normal et Difficile). Ce mode Aventure vous enverra à la chasse aux monstres et au loot le plus puissant possible, vers l’infini et au-delà, les évènements se renouvelant automatiquement. Mais ce n’est pas tout, puisque le système de Parangon qui, une fois le niveau maximum atteint (70), prendra le relais pour proposer encore plus de puissance au joueur en lui faisant gagner des points utilisables pour chacun des personnages affiliés au compte dans une des options des 4 catégories.

Avec ses 10 niveaux de difficulté, Diablo 3 n
Avec ses 10 niveaux de difficulté, Diablo 3 n'est pas fait pour les chochottes !

Quant aux personnages, ce sera l’occasion de sortir les vôtres du placard via le transfert de personnages (même si la console est différente) aisé à utiliser (du moment que c’est fait avant de commencer une sauvegarde sur la nouvelle version), puisqu’ils bénéficient tous désormais d’une compétence supplémentaire (avec les runes associées) pour accompagner les nouveaux niveaux d’expérience. Attention cependant pour le transfert, puisqu’il faut préalablement faire une manipulation pour exporter votre sauvegarde sur l’ancienne version avant de pouvoir l’importer.

Blizzard prouve vraiment que quand on veut, on peut se passer d’un clavier sur n’importe quel jeu, quelle que soit la machine sur lequel il tourne

Et puis tant qu’à faire du reroll, autant en profiter pour tester la nouvelle classe de personnage : le croisé. Ce gentil bourrin, passionné par sa quête religieuse, rangera les bibles et autres crucifix pour faire parler du fléau et du bouclier avec une foi certaine en sa force physique et spirituelle. Assez intéressant et toujours différent des autres pour varier les plaisirs, le croisé sera le choix parfait pour les bourrins seuls, mais assez sociable pour servir de pseudo tank/damage dealer dans vos parties en coop. Techniquement, le jeu tient le coup, mais souffre de petits ralentissements dans sa version 360. Alors pourquoi ne pas passer à la vitesse supérieure ...?

El Diablo

On peut toujours faire des combos pour obtenir des bonus temporaires
On peut toujours faire des combos pour obtenir des bonus temporaires

Sur Xbox One, Diablo Ultimate Evil Edition propose la même chose que sur sa grande soeur en termes de contenu. Cependant, en termes techniques et de confort, la différence est flagrante à commencer par les textures plus détaillées et les effets plus jolis en passant par l’absence bienvenue de l’aliasing présent sur Xbox 360. On fera également nos adieux aux nombreuses mais légères saccades puisque la version Xbox One sera d’une fluidité exemplaire, sans chargement entre ses zones ou dans les menus. Ces derniers seront alors réservés juste pour lancer une splendide cinématique, lancer une partie, ou bien lors du changement d’acte. Et encore, ils ne dureront pas plus de 3 secondes. Même lorsque vous serez en pleine orgie démoniaque dans ces donjons toujours générés aléatoirement, vous remercierez de ne plus avoir ces brefs ralentissements ! La jouabilité au pad est aussi soignée que sur la version standard, et Blizzard prouve vraiment que quand on veut on peut se passer d’un clavier sur n’importe quel jeu, quelle que soit la machine sur lequel il tourne. Pour les allergiques aux plaisirs solitaires, Diablo 3 est toujours jouable jusqu’à 4 en coopération locale ou online.

En coop, les plus faibles voient leurs caractéristiques réhaussée automatiquement pour coller au niveau de la partie
En coop, les plus faibles voient leurs caractéristiques réhaussée automatiquement pour coller au niveau de la partie

L’occasion pour montrer votre dextérité et votre puissance, que vous aurez tout le loisir d’exhiber puisque le jeu se cale automatiquement avec le nombre de joueurs, même lorsque des arrivées et départs prématurés ont lieu. Et là encore, Blizzard sait montrer son savoir faire dans le online, puisque le lag ne s’invite pas à la fête avec des connexions stables. A noter que si vous avez du lag en local, c’est qu’il est temps de changer d’amis pour des moins fatigués. La question que beaucoup de monde doit se poser est : “Est-ce que je dois m’acheter Diablo 3 Reaper of Souls - Ultimate Evil Edition si je possède l’édition standard, sortie en septembre dernier, étant donné que cette dernière y est également présente ?” Si tu vis pour Diablo 3, quel que soit le support, cher lecteur, la réponse est un grand oui que tu aies la 360 ou la One (qui est techniquement supérieure, tout comme le prix) ! La durée de vie gargantuesque du titre notamment via sa coopération et son mode Aventure en font un incontournable et fera passer, pour les autres, la pilule du tarif (surtout pour la version Xbox One).

Bilan

On a aimé :
  • Y’a du défi à l’infini !
  • La fluidité de l’ensemble sur Xbox One
  • Jouabilité au top
  • L’intelligence du réglage online automatique
On n’a pas aimé :
  • Devoir réfléchir après avoir éteint la console
  • Les légers ralentissements et chargements sur 360
Diableman

50, 100, 300 heures après, avec un seul ou 10 personnages différents, Diablo 3 Reaper of Soul : Ultimate Evil Edition restera frais et passionnant comme à l’heure de sa découverte. Blizzard arrive à nous prouver encore une fois qu’aucune plateforme n’est supérieure entre PC ou consoles du moment qu’on se sort les doigts des fesses. Mais cela n’est point pour nos beaux yeux, c’est juste pour leur permettre de marquer encore une fois leur suprématie et de s’imposer sur des plateformes encore vierges de toute référence du genre (d’où en partie un prix supérieur pour les versions Xbox One et PS4 alors que les consoles de la génération précédentes le propose à 30 €). Que vous ayez déjà la version standard et que vous n’avez pas peur de réinvestir 60 € pour la base pour une expérience Next-Gen ou que vous n’y avez pas encore touché, cette Ultimate Evil Edition est faite pour vous.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1115.jpg?1390066493

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Diablo 3

Diablo 3
PEGI 16

Genre : STR

Editeur : Activision Blizzard

Développeur : Blizzard Entertainment

Date de sortie PC : 15/05/2012

Date de sortie X360 : 03/09/2013

Date de sortie Xbox One : 19/08/2014

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX

11 reactions

FTC mixou

20 aoû 2014 @ 18:39

je l’ ai sur tous les support sauf PS et je ne m’en lasse pas.... je trouve juste dommage que certains joueurs ne passent pas par la case histoire et préfèrent farmer quelque soit le niveau..... mais ça c’est une autre histoire

avatar

dav1974

20 aoû 2014 @ 19:08

Arrêtez de dire que Diablo est un précurseur... oubliez pas Gauntlet, le vrais premier hack ’n slash

FTC mixou

20 aoû 2014 @ 20:21

c’est un précurseur pas « le ». Gauntlet à ouvert la voie certes mais n’ a pas le charisme de diablo....

Locust Biker

21 aoû 2014 @ 11:45

Merci pour le test . Je n’est encore jamais fait un seul Diablo je pense que je vais me laisser tenter !

avatar

Kèslé

21 aoû 2014 @ 13:18

J’ai pas compris pourquoi on a à réfléchir après avoir éteint la console ?

Pour ma part à ma seconde session de jeu hier soir j’ai été déçu que la carte que j’avais dévoilée est redevenue noir dans la crypte, du coup j’espère qu’il n’y à pas des donjons trop gros car j’aime bien aller partout moi ....

avatar

Tesman10

22 aoû 2014 @ 10:33

Normal, tout est géré aléatoirement dans diablo III (monstres, objets, lieux...) donc tu peux très bien traverser une région lors d’une partie et y retourner plus tard avec beaucoup de différences constatées (coffres, cavernes...). L’idéal c’est de sauvegarder ta partie quand tu découvre un nouveau portail ;)

avatar

Kèslé

25 aoû 2014 @ 07:13

En effet j’ai remarquer quand j’ai recommencer le jeux la seconde fois, c’est dommage de ne pas avoir un monde plus ouvert et varié style sacred 2 avec un pointeur sur la direction car défois j’ai fais tous les cul de sac des donjon avant de trouver la porte du niveau inférieur mdr.

Sinon j’aime bine la gestion d’équipement ;)

Hosil

27 aoû 2014 @ 18:37

J’y joue sur PC. Génial rien à dire et bravo pour l’article.

silverboy10

11 sep 2014 @ 09:12

Je viens de le commander ! Hâte de me plonger dans ce jeu, ça va me rappeler silver sur dreamcast, qui était un chef d’oeuvre.

Casi

17 jan 2015 @ 09:20

Comment faire pour avoir des arme qui envoi des énergie ?

12