Test - Forza Motorsport 5

«Forza 5 point One» , - 12 réaction(s)

Au fil du temps, l’évocation de ce simple mot est devenu synonyme pour les amateurs de jeux de bagnoles d’excellence. A chaque épisode, le jeu a progressé, jusqu’à un Forza Motorsport 4 ayant atteint un niveau inégalé en termes de contrôle des voitures. C’est le jeu qui a prouvé qu’on pouvait avoir l’impression d’être au volant d’une voiture en appuyant sur des gâchettes et en poussant un stick. Les plus pointilleux peuvent toujours affirmer que ce n’est pas une simulation, mais en attendant c’est ce qui s’en approche le plus. Chaque nouveau Forza est un évènement pour les amateurs, et cette fois, coup de chance (ou pas, c’est ce que nous allons voir), c’est au lancement de la Xbox One que le nouvel opus fait son arrivée dans le paddock.

Pas sur la grille

Lunettes obligatoires
Lunettes obligatoires

Sur cet épisode, avant même que le jeu ne soit disponible, on aura entendu beaucoup de plaintes et de critiques. Suffisamment pour que je commence par ça. Peut-être par manque de temps, histoire d’être là pour le lancement de la Xbox One, il manque des éléments réclamés par bien des joueurs. Non, il n’y a pas d’arrêts au stand avec des mécaniciens qui s’affairent sur le véhicule. Non, il n’y a pas de gestion dynamique de la météo, alors que d’autres jeux le font pourtant. Non, il n’y a pas de gestion du temps qui s’écoule, et qui aurait pu donner des courses longues intéressantes avec une luminosité changeante. Est-ce regrettable ? Oui, absolument. Cela traduit une certaine stagnation dans le contenu du jeu, et on enlèvera de l’idée de personne qu’au moins une partie de ces éléments auraient pu être dans le jeu final avec un temps de développement un peu plus long. Pire, il y a moins de circuits dans Forza 5 que dans le 4. Avec 14 environnements (dont 2 nouveaux qui sont, il est vrai, superbes), c’est presque moitié moins. Environ moitié moins de voitures disponibles « de série sans passer par la case DLC payant » également. Si au milieu des 200 véhicules, on trouve un peu tous les styles de conduites, il manque clairement des « voitures de caractère » qui auraient apporté une plus grande diversité. On ne peut plus vendre ses créations, ni les offrir… Si certains choix on été faits et sont assumés, on aura tout de même l’impression que le jeu est sorti sans être véritablement terminé, et il faut digérer le fait que le contenu est en nette régression par rapport à l’aboutissement de Forza 4.

Virage à la corde
Virage à la corde

Quand on liste tout ça, il est bien évident que le jeu part d’un bien mauvais pied, le droit, appuyé sur la pédale de frein. Le plus dommageable étant sans doute le relativement faible nombre de circuits qui nous garantit qu’au bout d’un moment on tournera en rond (en même temps, sur un circuit…). On va même continuer les mauvaises nouvelles au moment de l’installation du jeu, puisque celle-ci commence par une mise à jour géante de 6 Go. On évitera de se demander ce qu’il y a dans cette mise à jour, car ce n’est aucun des éléments manquants mentionnés. Quand on a une grosse connexion, cette mise à jour n’est pas un problème, mais pour ceux qui ne sont pas correctement pourvus (non, je vous assure qu’il n’y a aucune allusion graveleuse) il va falloir être très patient. Pendant l’installation en tant que telle, cependant, on pourra vite commencer à jouer, après quelques minutes seulement, en attaquant un long tutoriel. Que de mauvaises nouvelles…Et pourtant…

Forza, comme d’hab

Une fois sur la piste, on oublie tout ça (en tout cas une partie de tout ça !) en un rien de temps. On y repensera plus tard, quand après 70 heures de jeu on commencera à se lasser des circuits, et qu’on aura envie de nouvelles voitures.

Le rond point de l
Le rond point de l'étoile un samedi

Quand on commence à jouer, on va juste remettre sa mâchoire en place pour bien assimiler la formidable progression graphique du jeu. On ne peut pas que parler de ce qu’il n’y a pas, il faut également, et surtout, parler de ce qu’il y a. On voulait des circuits plus vivants ? Ils le sont, avec des environnements plus remplis, des animations, des détails en course qui donnent l’impression d’y être (retours de flammes, effets de fumée, lumières...). On voulait être impressionnés par cette nouvelle génération de consoles ? Un simple tour sur le circuit des Alpes calmera les plus critiques. On pensait qu’il était magnifique sur Xbox 360, on a la preuve qu’on se trompait. La modélisation des voitures impressionne également, d’une précision redoutable, qui donne envie de jouer en vue arrière pour mieux voir sa voiture… Ou bien dans une vue intérieure toujours aussi agréable, histoire de coller à l’arrière des adversaires tout en observant les reflets du volant sur la pare-brise. Les reflets sur les carrosseries ont un rendu bien meilleur qu’avant, donnant une impression de réalité accrue. Seule la représentation des dégâts reste en retrait, et se positionne comme un axe de progression pour un prochain épisode. Dommage également que Turn 10 n’ait toujours pas résolu totalement un souci d’aliasing, non perceptible en course sur la plupart des télévisions, mais plus visible dans le mode Forza Vista (le nouveau nom de l’Auto vista), quand on examine sa voiture sous toutes les coutures.

Bilan

On a aimé :
  • La conduite des véhicules, toujours plus pointue et jouissive
  • Techniquement magnifique
  • Le Drivatar
  • Les nouveaux circuits
  • L’arrivée des F1
On n’a pas aimé :
  • Trop peu de circuits
  • Trop peu de voitures
  • Pas de voitures prêtées en Rivaux ou en ligne
  • Des micro-transactions indignes d’un jeu payant
Un must have de milieu de grille

Forza Motorsport 5 est un superbe jeu. C’est, et de loin, le meilleur de sa catégorie, et c’est une belle illustration de ce que peut faire une Xbox One. Magnifique, avec une animation sans faille, et un niveau de contrôle des véhicules encore plus poussé que pour Forza 4, pour un plaisir total manette en main tant il est jouissif de réussir à maîtriser les bêtes de compétions proposées. Pourtant, malgré toutes ces qualités, impossible de ne pas ressentir une certaine déception. L’absence de gestion de météo, du temps qui s’écoule, ou de stands dignes de ce nom, alors que les joueurs réclamaient ces éléments, démontre une stagnation de la série. Pire, le contenu est nettement en retrait de ce dont nous avons l’habitude, et de très désagréables incitations aux micro-paiements font leur apparition. On prend son pied en jouant, mais le plaisir est en partie gâché par ce qui manque. En fait, Forza 5 est un net progrès par rapport à son prédécesseur, mais un progrès sur les points qui étaient déjà la force de la série. Cet épisode montrant de l’inédit sur l’écran, ça passe pour cette fois, mais pour Forza 6, dans 2 ans, il faudra un produit bien plus complet pour que les joueurs (joueurs, pas juste des acheteurs) soient convaincus. D’ici là, ce qui pourrait arriver de mieux à la série serait l’arrivée d’un concurrent sérieux qui obligerait Turn 10 et Microsoft à se remettre en question pour nous donner beaucoup plus. En attendant, le plaisir de jouer ayant le dernier mot, je retourne quand même à mes voitures pour enchaîner les courses.

Xboxygen 4.66 sur 5, note basée sur 6 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1064.jpg?1390066489

Accueil > Tests > Tests Xbox One

Forza Motorsport 5

Forza Motorsport 5
PEGI 3

Genre : Courses

Editeur : Microsoft

Développeur : Turn10

Date de sortie : 22/11/2013

Jeu de lancement Xbox One

Prévu sur :

Xbox One

Venez discuter sur le Forum Forza Motorsport 5

12 reactions

avatar

Smalesh

28 nov 2013 @ 21:59

Tout a fait d’accord avec vous, a part sur un point : les micro transactions. Honnêtement je n’ai meme pas fait attention qu’elles étaient plus présente que dans Forza 4. On peut toujours acheter des jetons pour avoir les voitures en jeu.. Moi je ne m’en sert pas, et on est pas obligé de le faire, donc je ne compte pas ca comme un defaut. Pour ce quo est du gameplay, je le trouve beaucoup mieu que FM4, plus réaliste et plus intense, qui donne une réel satisfaction de finir premier :D je ne peux plus m’arrêter de trouver un prétexte pour y jouer et ma Blonde commence a désespérer ^^ . Bref, cest un super jeu de simulation, comme les fans de course auto en veulent mais qui souffre peut etre d’un manque de temps de développement pour pouvoir etre Day One, mais puisqu’il est Day One justement, je ne lui reproche pas :)

ZanKiK

28 nov 2013 @ 22:11

Très bon jeu mm si pour l’instant je reste sur killer instinct

LORD VoN RaPtoR

29 nov 2013 @ 04:22

Vous avez entièrement raison, cette opus et vraiment très réussit mais avec un seul regrets c’est qu’il n’ont pas mis le Nurburgring et d’autre comme Suzuka ou TC Tsukuba etc et effectivement pas assé de voiture , nous allons encore devoir payer pour en avoir d’autre ce qui est vraiment très moche :/

PaT Chevaliers

29 nov 2013 @ 08:31

LORD VoN RaPtoR

nous allons encore devoir payer pour en avoir d’autre ce qui est vraiment très moche :/

Personne n’oblige à en acheter ! Justement si personne n’en prenait, nous n’aurions pas ce type de problème... Ils ont tendu la carotte, et les joueurs ont mordus à l’ivresse des dlc... :’-(

phoenix360

29 nov 2013 @ 09:29

Moi ce n’est pas tant le faible nombre de circuit que j’aurais mis en point negatif mais plutot l’absence de circuit mythique (Nurburgring, Suzuka, Mapple valley). Après le manque de voiture ou de circuit s’explique par le fait que c’est un jeu DayOne, il ne prenne pas de risque moins de contenu mas beaucoup plus soigné.

Un autre point negatif selon moi, c’est la nouvel interface de partage de livrée et autre que je trouve beaucoup plus chiante que sur Forza 4.... Sinon a part cela ce jeu est énorme, la conduite nécessite toujours autant de précision (plus même avec les nouvelle gâchette je trouve) et bordel j’ai mal a la rétine tellement c’est beau :-)

tomtom688

29 nov 2013 @ 09:40

très bon test, je suis d’accord avec vous, le grand défaut du jeu est bien le manque de circuits et de voitures, on tourne vite en rond, c’est dommage.

M4Mo67

29 nov 2013 @ 15:02

Il semblerait que le Nurburgring arrivera en janvier 2014, wait and see :-| (je ne trouve plus l’info). J’espère qu’il ne sera pas payant... Mais pour tout le reste ça me va ainsi, je ne joue pas beaucoup mais la difficulté que j’ai mis fait que je gagne rapidement (drivatar en pro, TCS, ABS, trajectoire de freinage seulement, pilotage simulation (de mémoire c’est tout ce que j’ai), et j’ai déjà près d’1millions et quelques de crédit ! (de quoi me préparer aux soldes de ce week-end ! ) :-))

LORD VoN RaPtoR

29 nov 2013 @ 17:17

Petite question hors sujet : comment vendre une voiture dans ce jeux ?

Enzo_FR

02 déc 2013 @ 09:34

Oh le vilain LORD VoN RaPtoR !! ta réponse est dans le test. Vu le temps que ça prend à rediger, fait l’effort de le lire, avant de poser ta question ^^

En plus c’est un bon test qui résume bien ce que je ressens aussi du jeu.

avatar

Kayden

02 déc 2013 @ 12:04

Le concurrent c’est PROJECT GOTHAM RACING... Mais bon la licence a été abandonnée...

12