Test - Skyrim : Dragonborn

«Il est né le divin dragon...» , - 1 réaction(s)

Salut, je vois que ta hache est toute émoussée.
>> Bin oui je sors juste des extensions de Skyrim et j’ai le moral dans mes bottes daedriques. Après avoir terrassé une cinquantaine de Dragons, j’ai essayé de me caser en construisant de mes mains trois immenses manoirs dans lesquels j’ai logé ma femme.
>> Ah quand même.
>> Et oui, il en faut de la place pour sa garde robe... et vu qu’elle refusait tout acte sexuel il m’a fallu adopter des marmots pour avoir ma descendance.
>> Dur.
>> Mais ce n’était rien comparé à l’invasion de Vampires que j’ai arrêtée -d’où ma hache émoussée-. Non pas que l’aventure fut difficile mais loin d’être passionnante. Par moments j’en étais à regretter la construction de mes manoirs. Pour dire. Là maintenant je suis fatigué.
>> Et si je te proposais une vraie bonne aventure ? Une de celles qui te donne encore envie de planter ta hache entre deux yeux, une de celles qui étanche ta soif de découverte et de trésors, tu repartirais ?

Un ticket pour l’Aventure !

Retrouvailles avec un Necht.

Et je suis sûr qu’à cette question beaucoup d’entre vous répondraient d’un ton désabusé : on nous l’a déjà chantée cette comptine là ! Et au final, on a eu pour hachement cher une petite balade contre les vampires sans saveur, sans la moindre exploration et avec une toute petite quête annexe à classer dans la catégorie du déjà-vu. De plus, cette balade était buggée comme cela n’est pas permis à sa sortie ! On ne nous y reprendra plus ! Surtout au prix abusé de 1600 Mpts !

Allez, venez, sécher vos larmes. Pour se faire pardonner, Bethesda a enfin sorti les doigts de ses fesses et vous a concocté une aventure mémorable digne du meilleur jeu de rôle de l’année ! Certes, l’Aventure ne commence pas de la façon la plus originale qui soit. Lors d’une de vos petites balades matinales dans les rues d’une des villes de Bordeciel, vous êtes littéralement agressé par une troupe d’individus à l’air patibulaire, mais presque, prétextant agir pour le vrai fils de dragon ! Après les avoir remis dans droit chemin à l’aide de quelques coups de hache dans les gencives. Vous tombez sur un étrange papier qui vous mettra sur la piste d’un dénommé Mirrak, soi disant premier fils de dragon faisant régner la terreur sur la lointaine île de Solstheim.

Solstheim et ses vestiges d’architecture de Morrowind...

Les plus vieux d’entre vous, à savoir les joueurs qui ont l’immense joie de se perdre dans les chemins de traverse de Morrowind, ont eu aussi l’occasion de s’essayer à un DLC nommé Bloodmoon se déroulant sur l’île nordique de Solstheim. Ces heureux joueurs, au seul énoncé de l’île, se rappelleront, des étoiles pleins les yeux, de l’immensité de celle-ci et de ses nombreux recoins à découvrir ! En effet, Solstheim vous proposera un terrain de jeu inédit et bien vaste. Même si, lorsque l’on comparera les cartes de Skyrim et Morrowind de cette île on remarquera une grande différence d’amplitude. Solstheim version Skyrim a perdu du poids, est toute ramassée sur elle-même, presque réduite à une portion congrue. Mais qu’importe, l’appel de l’aventure est plus fort que tout !

Bilan

On a aimé :
  • (Re)Découvrir Solstheim
  • Des quêtes vraiment agréables
  • Difficulté relevée
  • Une faune parfois impressionnante
On n’a pas aimé :
  • Le vol à dos de dragon décevant
  • Un peu cher
  • Les snipers à l’arc
Enfin un bon DLC pour Skyrim !

Jamais deux sans trois disait l’adage et heureusement pour nous on n’aura seulement eu que deux DLC décevant pour Skyrim ! Dragonborn est à la hauteur des attentes des joueurs, long, varié, riche en découverte et en exploration, cette extension ravira le aventuriers en herbe et caressera dans le sens du poil les vieux baroudeurs de Morrowind. Sans atteindre toutefois la maestria de Shivering Isles, la référence pour beaucoup du DLC d’Oblivion, Dragonborn n’a pas à rougir de ce qu’il propose. Ce sera donc sans aucune arrière pensée, ni retenue que l’on vous invitera tous à revêtir encore une fois l’armure du Dovahkiin et replonger dans un univers réellement captivant...

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

The Elder Scrolls V : Skyrim

PEGI 0

Genre : RPG

Éditeur : Bethesda

Développeur : Bethesda

Date de sortie : 11/11/2011
Date de sortie XO : 28/10/2016

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

1 reactions

avatar

Bang_hoto30

17 déc 2012 @ 23:07

Je suis content qu’il ai eu 5 manettes par vous ! :-)
Je l’attend sur PC celui-là !