Test - Borderlands 2 : Le Carnage sanglant de Mr Torgue

«Vive la Ba DLC titude !» , - 2 réaction(s)

Dis moi joueur, aimes-tu les jeux de gladiateurs ? Oui ? Très bien. Viens t’asseoir sur mes genoux, tu verras, ils sont très confortables. Voilà. Est ce que tu aimes les poils, là, sur le torse ? Vas y tu peux toucher. N’aie pas peur... Ah ah, tu es surpris, il n’y a pas de poils, juste des gros pectoraux bien modelés ? ET OUI TU T’ATTENDAIS A QUOI APRES ?!!!! Une demande en mariage peut être ? Et non, ce n’est pas pour cela que je t’ai fait venir, mais plutôt pour de vrais combats de gladiateurs, pas des poilus fluets mais des gros baraqués entièrement oints et ça dans une arène fermée avec juste ce qu’il faut de munitions et de grosses explosions ! Ahahahahah, je vois que malgré tout cela tu restes sceptique, tu en as déjà trop bouffé des DLC de mode arène ? Ben ne t’inquiètes pas ! Parole de Torgue, ce DLC n’est pas comme les autres !!!

Un DLC qui montre ses muscles...

Mr Torgue vaut le déplacement à lui seul

… et qui comme tous les autres DLC de Borderlands dispose d’un nom à rallonge. Le Carnage Sanglant de Mr Torgue est donc le deuxième DLC digne de ce nom à sortir pour Borderlands 2 ; il est toujours compris dans le season pass, et disponible pour la modique somme de 800 Mpts pour les autres joueurs. Je vais profiter de cette tribune pour fustiger un peu le système de season pass, attrayant à première vue mais terriblement frustrant par la suite, vu que chaque DLC et éléments compris dans ce pass ne peut être récupéré et donc téléchargé que via l’interface du jeu. Dans ce cas on peut oublier le téléchargement en fond de tâche et à la moindre interruption lors de ce téléchargement on est reparti pour tout reprendre de zéro. Pour des DLC avoisinant le Giga et plus c’est quand même lourd de devoir laisser sa console tourner toute seule. Bon, c’était juste pour un petit coup de gueule d’introduction.

Les décors sont toujours aussi soignés

La vraie introduction du DLC, passé ce douloureux moment, est nettement plus agréable et toujours bien écrite sur un ton humoristique made in Borderlands qui a fait ses preuves. Borderlands est certes un FPS à loot mais aussi l’un des jeux réunissant le plus beau panel de personnages barrés. Ce DLC ne déroge pas à la règle et Mr Torgue, le patron de l’usine d’armement éponyme, est particulièrement truculent. Le joueur sera invité par Mr Torgue à rejoindre une nouvelle zone afin de disputer un tournoi particulièrement relevé visant à découvrir le plus “badass” de tous et dont le prix serait une nouvelle arche remplie de trésors. Bon évidemment rien n’est vraiment simple dans Borderlands ou plutôt, rien n’est aussi simple qu’avant...

Oubliez the Underdome !

Une petite touche féminine dans ce DLC de brutes

Vous vous souvenez de la purge de l’Underdome de Moxxi ? Le seul DLC réellement dispensable de l’illustre Borderlands premier du nom ? Un DLC qui se contentait d’enchaîner des combats en arène aussi insipides que particulièrement éreintants au final ? Et bien, vous pouvez faire une croix dessus avec ce Carnage Sanglant de Mr Torgue qui a le mérite de distiller ses scènes de combats dans un contexte scénarisé et de ne pas concentrer son action au sol poussiéreux et ensanglanté de son arène. Sitôt arrivé sur les lieux du carnage, vous allez partir à la recherche d’un sponsor et tomber dans un piège, pas particulièrement surprenant... C’est dans son traitement et l’enchaînement de ses quêtes principales et secondaires que Mr Torgue fait son travail de façon très intelligente. Les scènes d’arène sont introduites au fur et à mesure de l’avancée dans une zone au design industriel très réussi tout au long des quatre heures que durera ce DLC. On a particulièrement apprécié un combat final monstrueux assez original dans son approche pour une fois.

Il faut viser la troisième molaire

Passé ces quelques heures pour la quête principale on reviendra volontiers sur ce DLC, bien accompagné de préférence, afin de participer aux nombreuses épreuves qu’il nous propose, avec à chaque fois plusieurs niveaux de difficulté. La récompense sera une liasse de billets Torgue que l’on pourra dépenser dans des distributeurs spéciaux afin de parfaire son équipement surpuissant via des outils et des armes inédites. Pas vraiment original il faut l’admettre mais particulièrement plaisant.

Bilan

On a aimé :
  • De l’arène scénarisée...
  • ...avec de l’exploration !
  • Torgue et ses armes !
  • Un très bon casting
On n’a pas aimé :
  • Un bestiaire déjà vu et revu
  • On commence un peu à se lasser...
Un DLC de badass remplit de badassitude !

Borderlands 2 a beau tirer sur les même ficelles on marche toujours ! Le Carnage sanglant de Mr Torgue arrive à proposer encore une fois une aventure plaisante, peuplée de gueules cassées et de personnages improbables et évite l’écueil du simple et traditionnel enchaînement de combats en arènes. L’aventure est sympathique, drôle et réserve encore quelques moments de grand n’importe quoi d’anthologie. Un cocktail que l’on commence à connaître par coeur mais que l’on sirote toujours avec le même plaisir coupable. La question est jusqu’à quand sans en être totalement écoeuré ?

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Borderlands 2

PEGI 18

Genre : FPS

Éditeur : 2K Games

Développeur : Gearbox Software

Date de sortie : 21/09/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Borderlands 2

2 reactions

Phaxelus

14 fév 2013 @ 17:11

Par rapport au système de DL de ce DLC. N’est il pas possible de télécharger de cette façon : une fois « l’achat » fait dans le menu principal du jeu, annuler le téléchargement puis de le relancer par l’Historique de téléchargement ? Ce qui permet un DL plus « simple » par la suite. Chose que je fais à chaque fois p/r aux SeasonPass des différents jeux que j’ai eu.

Caporal Taggart

14 fév 2013 @ 19:57

J’allai le dire. +10 pour mon vdd. Sinon DLC très plaisant au demeurant.