Test - Borderlands 2 : La Chasse au gros gibier de Sir Hammerlock

«Différence entre un bon DLC et un mauvais DLC ?» , - 0 réaction(s)

“-Vous en reprendrez bien un petit morceau, non ? -Aaaaahhh non, merci, je n’en peux plus, j’ai la panse qui est prête à exploser ! Regardez moi ! Je suis affalé dans mon fauteuil, une véritable loque, j’ai les yeux explosés et des crampes aux pouces. Vous êtes bien sympa avec vos goûtus DLC, mais là je suis en train d’en faire une véritable overdose vidéoludique. Vous ne cherchez quand même pas à m’en écoeurer ?! Attention car je suis un joueur sensible à ce niveau là ! Si l’on me ressert trop souvent du même jeu, je cale et je pose ma manette ne pouvant plus y retourner jusqu’à longtemps ! Bon si vous insistez servez moi ce dernier DLC et laissez moi seul, j’ai besoin de digérer...

Gloups, ça remonte !

Il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur...

La Chasse au gros gibier de Sir Hammerlock est le troisième et dernier DLC de Borderlands 2. Le dernier vu qu’un pack comprenant tous les contenus additionnels a déjà été annoncée et sortira le 1er mars sur nos consoles si tout se passe bien. On retrouve donc un DLC tout ce qui a de plus convenable en termes de finition et tout cela pour encore le même prix -modeste comparé à la concurrence parfois- de 800 Mpts... Après l’univers des pirates et des gladiateurs, Gearbox nous offre un petit break exotique avec un safari vieille école. Comprenez par là que vous n’irez pas chasser les bestiaux avec votre appareil photo mais plutôt à l’aide de votre arsenal patiemment amassé et amélioré jusque là. Ce safari ne sera conseillé qu’aux chasseurs de niveau 30 pour leur premier run, et oui, la chasse c’est un sport de pubères.

La chasse au gros gibier aura le mérite de nous dépayser...

Vous allez donc devoir retrouver Hammerlock dans un endroit nommé Hunter’s Grotto -la grotte du chasseur pour les non anglophones-, il vous proposera d’aller occire quelques créatures au gré d’une histoire qui cette fois-ci laisse un arrière-goût d’inachevé et de franchement morose comparé à ce à quoi nous avait habitué la série. Alors oui, les décors sont nettement plus originaux que ceux des deux précédents DLC, oui pour une fois le bestiaire n’est pas une simple skin différente des créatures déjà rencontrées du bestiaire de Pandora, mais à côté de cela, l’histoire se termine plus rapidement et manque d’un je-ne-sais-quoi de folie et d’humour drolatique qui faisait largement passer la pilule lors des précédents épisodes. La sauce n’arrive jamais à prendre et on en arrive même à se demander ce que l’on fait là, après un final abyssal particulièrement loupé...

Ne tirez pas la chasse !

On a enfin de nouveaux adversaires !

Tout n’est pas à jeter, certes le charme n’opère pas comme avant, les nouvelles zones n’offrent plus de personnages haut en couleur comme l’ont été Scarlett, Torgue et leurs nombreux amis, mais on ne crachera pas sur le nouveau bestiaire de cette chasse. Les marais, à défaut d’être bucoliques et reposants, offrent de vastes étendues peuplées de créatures plutôt coriaces comme les Vagabonds des Marais -sorte de grands insectes échassiers- ou encore des Scaylions -des scorpions géants-. Mais ces créatures locales ne sont rien comparées aux sauvages habitants de la lande dont vous vous souviendrez encore longtemps suite à votre première altercation avec eux. Je vous laisse la surprise mais les shamans sont particulièrement... crispants.

Celui-là est déjà mort...

La Chasse au gros gibier de Sir Hammerlock vous proposera entre autre un nouveau véhicule assez sympathique pour vous déplacer dans votre nouveau terrain de jeu, un hydroglisseur qui rappellera un peu ceux de Scarlett et tout un lot de nouvelles armes certifiés mortelles. Les plus aguerris pourront partir en équipe chasser quelques monstres épiques de plus, histoire de peaufiner un peu plus un arsenal qui doit déjà être bien consistant...

Bilan

On a aimé :
  • Du neuf dans le bestiaire
  • Une nouvelle zone originale
  • Des combats retors et plus variés
On n’a pas aimé :
  • Un DLC plus court
  • Pas vraiment drôle
  • Une histoire pas vraiment motivante
  • Un final loupé
Non, vraiment, je n’en reprendrais pas cette fois-ci...

Le jeu vidéo est comme beaucoup d’autres domaines. Des fois il faut savoir quand s’arrêter de peur de tomber dans une routine, de ne plus arriver à surprendre, de ne plus savoir quoi raconter. De là à affirmer que la chasse au gros gibier de Sir Hammerlock est le DLC de trop de Borderlands 2, il n’y a qu’un pas que nous allons franchir tant son contenu nous a paru bien terne et pauvre à presque tout les niveaux. Alors certes les nouveaux décors sont jolis, le bestiaire fait mouche et rend le safari moins inepte qu’il ne l’est réellement, mais cela ne le sauve pas du manque de liant et d’humour décalé que l’on prenait plaisir à savourer jadis...

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Borderlands 2

PEGI 18

Genre : FPS

Éditeur : 2K Games

Développeur : Gearbox Software

Date de sortie : 21/09/2012

Prévu sur :

Xbox 360, Playstation 3, PC Windows

Venez discuter sur le Forum Borderlands 2