Test - The Walking Dead Episode 5 : No Time left

«La faim justifie les moyens» , - 8 réaction(s)

Enfin nous y voilà ! Tous les joueurs qui se sont attaqués à The Walking Dead ont intensément vécu les quatre premiers épisodes, et sont fébriles au moment de terminer cette quête dans cet univers peuplé de zombies. Après une formidable introduction, un fantastique développement, pour arriver au sans faute, il faut tenir jusqu’à la conclusion. C’est également le moment de tirer un bilan sur l’ensemble d’un jeu qui aura tenu en haleine les amateurs de jeux téléchargeables.

Voyage au bout de l’enfer

Garçon, un demi !
Garçon, un demi !

Lors des tests des précédents épisodes, je me suis appliqué à parler le moins possible de l’histoire afin de ne prendre aucun risque de dévoiler les nombreuses surprises qu’elle renferme, tout en me concentrant sur les thèmes abordés et sur l’impression d’ensemble. Pour ce dernier épisode, on va aller encore plus loin en ne disant rien sur ce qui se passe dans l’épisode. Nothing. Nada. Ce serait vraiment trop dommage de vous priver d’une conclusion menée tambour battant, et très bien maîtrisée. Depuis le début on s’est attaché aux personnages, développant une empathie plus que forte avec eux. En particulier, bien entendu, avec Lee qu’on a laissé en situation pour le moins périlleuse à la fin du 4, et avec la petite Clementine, pour laquelle on ressent si on est normalement constitué un sentiment de responsabilité exacerbé. Le déroulement de ce cinquième épisode est une synthèse de ce qu’offre cette saga. Si cette conclusion reste relativement classique par rapport aux films de zombies, elle n’oublie pas en chemin tout ce qui fait sa particularité, à savoir une histoire avant tout centrée sur les personnages et sur leurs relations. Vous devinez donc qu’on va encore passer par tous nos états jusqu’au générique final. La magie opère magnifiquement, les sentiments les plus purs étant exprimés sans ridicule aucun au milieu d’un monde putride où tout porte au désespoir. On vit une histoire pleine d’horreurs et de zombies, et pourtant une sorte d’équilibre se créé entre les scènes chocs et la poésie qui se dégage d’autres passages.

Vive les maisons closes
Vive les maisons closes

C’est une fois le jeu terminé qu’on se rend compte de l’impact qu’il a pu avoir. On ressent alors ce qui est beaucoup trop rare dans les jeux vidéo : une certaine tristesse de ne plus vivre les aventures de ces personnages si attachants. On se dit qu’on a vécu un superbe moment, et en même temps on déplore que cela se termine. Peut-être qu’un autre jeu sera mis en route, mais l’histoire livrée est bien complète, la boucle est bouclée.

Petit à petit

Cette conclusion est également l’occasion de mettre en lumière la formidable cohérence de l’ensemble du jeu, parfaitement maîtrisé de bout en bout, avec une qualité d’écriture jamais prise en défaut qui devrait servir de modèle. Ceux qui attendent le jeu complet en profiteront, certes, mais ils ne vivront pas le jeu comme ceux qui ont téléchargé les épisodes un à un. Ce choix se révèle fantastiquement payant, avec à la fin de chaque épisode l’envie d’avoir la suite, la frustration de l’attente, et surtout le plaisir génial d’attaquer l’épisode suivant, avec une sensation de bien être équivalente à une cigarette pour un gros fumeur qui aurait été privé de tabac pendant plusieurs semaines.

Surtout ne pas tomber...
Surtout ne pas tomber...

Ce dernier épisode se parcourt d’une traite ou au maximum en deux fois, car on ne peut tout simplement pas lâcher sa manette : cela reviendrait à arrêter la vision d’un film alors qu’on est à 20 minutes de la fin. On peut aussi profiter du concept même du jeu, à savoir la conséquence de nos actes, même si c’est sans doute le seul point sur lequel The Walking Dead déçoit un peu. Bien entendu il y a des différences suivant les choix qu’on a pu faire, mais on n’en voit pas fondamentalement les effets sur le déroulement du jeu, celui-ci prenant quelques chemins de traverse, mais en revenant habilement sur les rails de sa trame principale. C’est la seule et unique réserve qu’on peut formuler sur un titre qui aura délivré une véritable leçon de direction artistique et qui aura su se rendre captivant tout le long de la douzaine d’heures nécessaires pour parcourir l’aventure dans son intégralité.

Bilan

On a aimé :
  • Une très belle conclusion
  • S’être autant attaché aux personnages
  • La formidable cohérence de l’univers
  • La Direction artistique irréprochable
  • Un peu d’originalité dans une production vidéoludique qui tourne en rond
On n’a pas aimé :
  • Se dire que cette histoire est terminée
Le jeu de l’année ?

On veut des consoles puissantes, on veut de la technique, on veut du photoréalisme, et The Walking Dead propose du Cell Shading stylisé, des environnements fixes et un vieux gameplay de point and click. Et pourtant c’est un des jeux de l’année. Ce dernier épisode est la continuité, voire la somme des qualités de l’ensemble de la série. L’intelligence de l’écriture et une histoire passionnante happent le joueur qui vit avec les héros. Le développement de ce jeu pue le talent, mais pas seulement. Si The Walking Dead est un succès, c’est aussi car il y a un véritable respect qui s’en dégage. Respect du comics, respect du cinéma fantastique tant galvaudé ces derniers temps, mais aussi et surtout respect des joueurs. Peut-on considérer qu’un jeu téléchargeable par épisode est un des meilleurs titres sortis sur cette génération de consoles ? Ma réponse est définitivement positive, c’est mon gros coup de cœur de l’année.

Xboxygen 4.59 sur 5, note basée sur 2 évaluations.
http://www.xboxygen.com/IMG/moton914.jpg?1390069524

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

The Walking Dead

The Walking Dead
PEGI 18 Langage grossier Violence

Genre : Aventure/Réflexion

Editeur : Telltale

Développeur : Telltale

Date de sortie :
Ep 1 : 02/05/2012
Ep 2 : 27/06/2012
Ep 3 : 29/08/2012
Ep 4 : 10/10/2012
Ep 5 : 21/11/2012

Version boite FR : 10/05/2013
Version boite et dématérialisée Xbox One : 31/10/2014

Prix/épisode Xbox 360 : 4,99 EUR
Prix version boîte Xbox One : 29,99 EUR

Prévu sur :

Xbox One, Xbox 360, Playstation 4, Playstation 3, PC Windows, Mac OSX, Xbox Live Arcade, Playstation Network, Steam, PlayStation Vita, Apple iOS, Android

Venez discuter sur le Forum The Walking Dead

8 reactions

Wipness

22 nov 2012 @ 17:48

Je suis désolé, Rone, mais je ne vais pas lire ton test pour l’instant ^^ Mais j’apprécie la note !

Rone

Rédaction

22 nov 2012 @ 18:02

Je jure qu’il n’y a AUCUN spoil dans ce test !

BigMini

22 nov 2012 @ 20:03

Cet épisode fini vraiment cette saison 1 de façon magistrale. La fin est tellement intense...et tellement bien mise en scène... J’ai vraiment hâte que la saison 2 sorte. Quelle claque ce jeu. C’est vraiment le comics puissance 10 d’un point de vue attachement aux personnages.

Spoiler !!!

J’ai vraiment cru que Lee allait survivre...Jusqu’au moment où on rentre dans l’hotel j’ai pensé qu’il y avait peut être une chance...Mais non. J’ai vraiment vécu la fin comme un déchirement. J’avais plus été autant secoué depuis la fin de Mass Effect (bon, pas pour les même raison, mais on se comprend)...

Steph76

22 nov 2012 @ 22:14

J’ai fini le jeu et il est juste magistrale. Le jeu est à la hauteur de la série.

zoubair

25 nov 2012 @ 16:13

Savez-vous quand la version boite du jeu sortira ? Et y a t-il un brin d’espoir pour que celle-ci soit sous-titré en français ?

25 nov 2012 @ 17:25

@Zoubair : La version boite sort le 4 décembre aux US mais rien n’est annoncé pour une sortie EU et donc pas d’infos sur un éventuel ajout de sous-titre Fr.

BigMini

25 nov 2012 @ 18:41

@Zoubair : Il est aussi dispo sur steam, seulement en VO. MAIS, des patch « non officiel » (comprendre, fait par des fans), sont sortit et permettent de mettres des sous titres en Fr :)

zoubair

26 nov 2012 @ 19:57

Merci pour les infos !

BigMini => j’aimerai bien avoir une version boite sur console ^^ mais si jamais elle ne devrait pas sortir sur console en VOST, je songerai à me prendre ce jeu sur PC.

Mais je comprend pas pourquoi ils n’ont pas chercher à traduire ce jeu et pourquoi il ne donne pas d’info à ce sujet.

Bon, après c’est ma faute, je suis mauvais en anglais ^^ enfin, je comprend globalement mais je prend juste du temps et vu qu’il faut faire des choix rapidement ...