Test - Carcassonne

«Un p’tit Cassoulet ?» , - 1 réaction(s)

Ah, Carcassonne ! Vous êtes sans doute nombreux à posséder ce jeu XBLA, étant donné qu’il a été donné gratuitement par Microsoft pour se faire pardonner de problèmes passagers du live il y a quelques temps. Pour ceux qui ne l’ont pas, la question peut se poser : pourquoi donc investir 800 points dans un jeu de plateau ? Et bien des bonnes raisons, il y en a un paquet ! Ce n’est pas un hasard si Carcassonne est sans doute le jeu le plus joué en ligne par une bonne partie de la team d’Xboxygen, devant GTA, Call of duty et autres…

Une simplicité complexe

Le principe du jeu est de placer sur un plateau différentes cartes afin de former des villes, des abbayes ou des routes. Chaque joueur, à tour de rôle, placera sa carte là où elle peut se poser, c’est-à-dire avec un ou plusieurs côtés compatibles avec les autres cartes déjà posées, puis prendra le contrôle d’une construction en plaçant un de ses partisans. Ceux-ci donnent des points au joueur s’ils sont placés dans une construction terminée, ou bien quand ils sont placés à proximité de villes, récoltant alors les dividendes de leur ferme. A chaque fois qu’un partisan est placé, il est perdu jusqu’à ce que la construction soit terminée. Chaque construction vaut plus ou moins de points, et quand les cartes sont toutes posées, un décompte des points pour chaque joueur a lieu, le plateau étant entièrement passé en revu. Et non, Carcassonne n’est pas simple ! Ou plutôt, on peut y jouer sans trop comprendre ce que l’on fait, mais pour atteindre de bons scores et gagner des parties, il sera nécessaire d’avoir de la chance, naturellement, mais aussi de faire preuve d’une stratégie fine et étudiée. A chaque partie, le décompte final est toujours un grand moment où les situations peuvent se retourner jusqu’au dernier point décompté, décidant du vainqueur !

Un seul mot d’ordre : convivialité

Comment un jeu de plateau, si peu impressionnant sur l’écran, peut-il être aussi addictif ? Nous allons y venir…Mais d’abord un mot sur la réalisation du jeu, qui est, autant l’avouer, très quelconque, voire pleine de défauts. Une seule musique moyenâgeuse qui tournera en boucle, et que vous garderez en tête de façon obsessionnelle toute la journée (rien que de l’écrire, je l’entends résonner à mes tympans !), des graphismes acceptables, mais qui n’évitent pas une certaine confusion sur le plateau, une maniabilité elle aussi discutable obligeant à zoomer et dézoomer pour avoir un aperçu correct de ce qu’on fait. Quand on télécharge la version d’essai du jeu, il n’y a pas grand-chose qui donne envie d’aller plus loin. Et pourtant… Voilà un jeu qui révèle sa substantifique moelle au fil des parties. Lors des premières parties, on ne comprend pas grand-chose à ce qu’on fait, on ne comprend pas vraiment toutes les règles du jeu, et on se prend donc des déculottées mémorables. Puis on affine notre façon de jouer, misant sur telle ou telle stratégie. Tomchoucrew met 4 minutes avant de poser une carte, votre serviteur cherche à jouer en contrecarrant les projets des autres et en misant sur la sortie d’une ou deux cartes qui changeront tout au final, Davidkenobi joue au hasard (voilà qui devrait le faire réagir !). Le tout donne un titre passionnant, d’une profondeur rare, et franchement amusant. Mais surtout, le rythme du jeu, les coups tordus, les coups de chance, tout concourt à commentaires, vannes diverses et variées, ou bien tout simplement bavardage entre potes. Un peu comme Uno, voilà un titre idéal pour jouer de façon décontractée, juste pour passer un bon moment entre joueurs, sans prise de tête.

Bilan

On a aimé :

  • A la foi simple et stratégique
  • Convivialité maximum

On a pas aimé :

  • Une seule musique qui tourne en boucle

Résumé

Il est bien évident que Carcassonne n’est pas le jeu de l’année. Il ne tire aucunement parti de la console, mais il tire par contre largement parti du principe même du Xbox live. C’est un jeu qui n’a pour ainsi dire aucun intérêt seul, mais qui est destiné à être joué à plusieurs : c’est sous cette forme qu’il révèle ses qualités. Vous avez des doutes sur ce petit test ? Vous pensez que ce n’est pas objectif du fait qu’il est rédigé par un « accroc » ? Vous avez peut-être raison, mais en attendant, je peux vous assurer que si un Carcassonne 2 est annoncé, il y en a qui feront sauter le bouchon de Champagne à la rédaction d’Xboxygen.

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Carcassonne

PEGI 0

Genre : XBL Arcade

Editeur : Sierra Entertainment

Développeur : Sierra Entertainment

Date de sortie : 27/06/2007

Prévu sur :

Xbox One, Xbox Live Arcade

1 reactions

Chemical123

18 avr 2009 @ 12:54

Davidkenobi écrase Tomchoucrew à carcassonne ??