Test - Skydive : Proximity Flight

«I believe I can fly» , - 0 réaction(s)

S’il est un rêve duquel l’être humain tente de se rapprocher sans cesse, c’est bien celui de réussir à voler de ses propres ailes. Non pas sur 5 mètres comme un vulgaire poulet, mais sur de longues distances, bien haut dans le ciel, ou longeant les montagnes. De nos jours, la discipline qui permet de voler le plus loin et le plus longtemps est le saut en Wingsuit. Un saut effectué d’un avion, d’une montgolfière ou encore du haut d’une montagne, dans une combinaison qui se gonfle à la pression de l’air. C’est ce sport que les développeurs de Gaijin Entertainment ont décidé de reproduire le plus fidèlement possible. Qui plus est, pour rendre cela encore plus immersif, le jeu est compatible avec le Kinect de la Xbox 360. Enfilez vos parachutes, montez dans l’avion, et allons tester ça ensemble.

Mais tourne nom de Dieu, tourne !

Faut pas se louper à atterrissage
Faut pas se louper à atterrissage

Autant commencer par les choses qui fâchent, Kinect n’est pas du tout efficace ! Quelle déception, pour un jeu où l’on peut simuler son propre vol dans les airs, que le capteur ne fasse pas correctement son travail. En effet, la détection de la direction n’est pas bonne, le personnage ne ralentit pas comme souhaité ou encore, les figures à effectuer son très souvent mal comprises. Du coup, on finit fréquemment sa course contre une montagne, un rocher, ou un arbre.

C’est d’autant plus triste lorsque l’on voit la simplicité avec laquelle on dirige notre personnage à la manette. En effet, le pad en main, tout est réellement simple. Non pas qu’il n’y ait plus de difficulté, mais le maniement est efficace, les figures se réalisent correctement, et le plaisir de jeu revient. Certes, l’impression de faire corps avec le jeu diminue, mais heureusement, cela reste tout de même très fun.

Au moins y a de quoi s’amuser

Là, on est sensé passer dans les cercles !
Là, on est sensé passer dans les cercles !

Malgré ce défaut de capteur, le jeu n’est pas avare en contenu, du moins dans la catégorie des défis. En effet, cette dernière est divisée en 4 catégories. Celle pour laquelle il faut suivre un itinéraire bien précis en passant dans des cercles, une autre où il faut effectuer des figures de base, la suivante dans laquelle la difficulté est plus corsée, car plus de figures et de points à marquer et pour terminer, des défis bonus où la visibilité est plus mauvaise. Le tout regroupant 43 épreuves.

Il y a aussi un mode Adrénaline. Il s’agit de 4 courses à effectuer, contre 3 autres concurrents. Pour pouvoir passer à l’épreuve suivante, il faut arriver 1er. Pour ce faire, il faudra varier les figures et voler au plus près des montagnes, afin de faire grimper une jauge de vitesse, qui nous fera gagner de précieuses secondes. Cependant, on aurait apprécié qu’il y ait plus de courses.

Frôlez les parois pour aller plus vite
Frôlez les parois pour aller plus vite

On trouve également un mode Freestyle, aussi simple que son nom le laisse penser. On choisit le lieu, le point de départ, l’heure et la météo et on doit marquer un certain nombre de points, qui détermineront notre réussite, ou pas. Pour finir, “Défis entre amis” permet de jouer sur les parcours que ses potes ont enregistrés, et ainsi tenter de faire un meilleur score.

Toutes ces épreuves ont lieu dans des environnements relativement différents, tel que les Alpes suisses ou italiennes, la Baie d’Halong, le Grand Canyon et d’autres encore. Le tout sera jouable avec 14 personnages différents, pas tous dispos dès le départ, qui ont chacun leurs propres spécificités (maniabilité, endurance, poids).

On joue seul, mais c’est beau

C
C'est beau vu d'en haut.

Le côté fun du jeu rappelle un peu SSX, pour lequel il faut trouver le chemin le plus court et le plus rapide pour arriver avant les autres, ou encore lorsque l’on est en mode freestyle où l’on doit effectuer le plus de figures pour faire un excellent score. Par contre, il est vraiment regrettable qu’il n’y ait pas de mode multijoueurs, même en local. On peut uniquement faire la course contre les fantômes des défis de ses amis, ou des joueurs qui ont déjà fait les courses du mode Adrenaline, si tant est que l’on ait réussi soi-même à finir la course.

Cependant, en plus de ne pas être vendu cher (7 €), le jeu est très beau. Les paysages dans lesquels nous allons voler sont bien reproduits, on s’y croirait presque. Du coup, ça rend le jeu très agréable. Si on le souhaite, et si on a l’équipement qui va bien, on peut même jouer en 3D. Qui plus est, pour ne rien gâcher, les musiques sont plutôt sympas, dans un style rock, avec un son en Dolby Digital qui ressort assez bien.

Bilan

On a aimé :
  • Beaucoup de défis
  • C’est très beau
  • Vraiment pas cher
  • Pouvoir voler contre les fantômes des autres
On n’a pas aimé :
  • Pas de multijoueur ni de coop en local
  • Kinect aux fraises
  • Manque de courses en mode Adrénaline
Même sans Kinect, c’est fun

Skydive : Proximity Flight est un jeu développé pour Kinect, mais qui fonctionne très mal avec ce dernier. Un comble ! Il est vraiment dommage de ne pas réussir à faire bénéficier le joueur de cette sensation de voler. Heureusement, une fois que l’on reprend la manette, le fun est bien là. Par ailleurs, la qualité visuelle du titre et le nombre de défis possibles font de lui un jeu très attrayant, vendu pas cher. Le prix étant peut être en rapport avec l’efficacité du capteur. Par contre, ça nous permet de jouer à un jeu fun, léché et bien sympa. Et ça c’est cool.

Xboxygen
http://www.xboxygen.com/IMG/moton1480.jpg?1395963718

Accueil > Tests > Tests Xbox Live…

Skydive : Proximity Flight

Skydive : Proximity Flight
PEGI 3

Genre : XBL Arcade

Editeur : TopWare Interactive AG

Développeur : Gaijin Entertainment

Date de sortie : 14/03/2014

Prévu sur :

Xbox Live Arcade